Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Themes Trading

Prise du jour : les prix du saumon montent en flèche au cours du conflit post Brexit sur la pêche

By Peter Rosenstreich
Published on

Related theme

Ces dernières semaines, les eaux entre la France et la Grande-Bretagne ont été particulièrement troublées, car les deux pays se sont affrontés sur les droits de pêche post-Brexit.

Selon le ministre français des Affaires européennes, Clément Beaune, le Royaume-Uni a rejeté plus de 40 % des demandes françaises pour des permis de pêche. En réponse, Macron a menacé de punir le voisin avec des sanctions, telles qu’une interdiction aux bateaux de pêche britanniques de débarquer dans les ports français, effectuer des contrôles de licence supplémentaires et soumettre les camions à des contrôles douaniers rigoureux.

Le dispute risquant d'éclipser les discussions sur le climat de la COP26 des Nations unies, Macron a reporté la réalisation des sanctions dans l'espoir d'une solution à l'amiable entre les deux pays. Le ministre britannique du Brexit, David Frost, est attendu à Paris ce jeudi pour une discussion de ce conflit sur la pêche avec Beaune.

Non loin de la Manche, le saumon norvégien remonte le courant à des prix stabilisés qui continuent d'augmenter malgré les problèmes logistiques créés par la pandémie de COVID-19.

Pendant la pandémie, le prix avait chuté, maintenant le saumon semble faire un retour dans les dîners et les menus, les marchés européens et asiatiques en particulier montrant un appétit croissant pour le poisson. La tendance à la baisse de l'indice NASDAQ du saumon dans la catégorie de poids de 3 à 6 kg s'est inversée et a augmenté de 15 % au cours des quatre dernières semaines

Le Norwegian Seafood Council a publié cette semaine des chiffres impressionnants. Au cours des neuf premiers mois de 2021, un total de 84,7 milliards de NOK (7 milliards de livres sterling) a été généré, soit une augmentation de 10 % par rapport à la même période l'année dernière, et le saumon est en tête. Le total pour septembre était de 11,8 milliards de NOK (près de 8,6 milliards de francs suisses), le chiffre le plus élevé à ce jour en un seul mois.

La demande de saumon reste élevée - malgré les querelles politiques et les problèmes logistiques persistants. Cela souligne le fait que probablement les consommateurs vont préférer un prix élevé pour cette protéine de haute qualité que chercher une alternative.