Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 05.08.2022
Morning news

Bayer relève ses projections pour 2022 après une amélioration de ses résultats au T2

Topic of the day

Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer a relevé ses projections pour l'exercice 2022 après une amélioration de ses résultats au deuxième trimestre, soutenus par ses activités d'agrochimie et de santé grand public, des effets de change favorables et des charges exceptionnelles moins élevées qu'à la période correspondante de 2021. Pour 2022, le groupe table désormais sur un chiffre d'affaires compris entre 47 milliards et 48 milliards d'euros, contre environ 46 milliards d'euros précédemment, et sur un bénéfice par action "core" de l'ordre de 7,30 euros, contre une précédente estimation d'environ 7 euros. Il vise également une marge d'Ebitda hors éléments exceptionnels comprise entre 26% et 27%, contre environ 26% attendus précédemment, ce qui correspond à un Ebitda hors éléments exceptionnels de 12,5 milliards d'euros, contre environ 12 milliards d'euros anticipés auparavant. Au deuxième trimestre, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) hors éléments exceptionnels de Bayer a bondi de 30%, à 3,35 milliards d'euros, contre 2,58 milliards d'euros un an auparavant. Cette croissance s'explique notamment par un effet de change positif de 300 millions d'euros au deuxième trimestre 2022, alors qu'il avait été négatif de 153 millions d'euros à la période correspondante de 2021.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Il ne s'est pas passé grand-chose jeudi sur le marché suisse des actions. Le SMI a gagné 0,2 pour cent à 11.203 points. Parmi les 20 valeurs du SMI, 14 ont gagné du terrain et cinq en ont perdu ; une action a clôturé sans changement. 30,52 millions d'actions ont été échangées (contre 26,93 auparavant). La Bourse suisse a été freinée par la faiblesse des poids lourds défensifs Roche (-1,0%) et Novartis (-0,6%). Les valeurs financières ont en revanche été recherchées : UBS, Partners Group et Credit Suisse ont ainsi progressé de 1,7 à 2,4%. Selon un rapport de Bloomberg, des milliers d'emplois sont sur la liste des suppressions chez Credit Suisse. En France, la série de bons résultats des établissements financiers s'est poursuivie. Cette fois-ci, le Crédit Agricole a livré un rapport d'activité convaincant qui a soutenu le secteur. Swiss Re (+0,5%) a lancé une nouvelle activité de conseil en investissement liée à l'assurance.

International markets

Europe

Les Bourses européennes ont terminé en territoire positif jeudi, au terme d'une séance marquée par la démarche plus offensive de la Banque d'Angleterre (BOE) dans sa lutte contre l'inflation et par de nouveaux résultats d'entreprises au titre du deuxième trimestre. L'indice Stoxx Europe 600 a clôturé en hausse de 0,2%, à 439,1 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont gagné 0,6% chacun. Le DAX 40 à Francfort. La thématique monétaire a dominé la séance, avec le grand rendez-vous de la BOE. L'institution est passée à la vitesse supérieure dans sa lutte contre l'inflation en décidant de relever son taux directeur de 50 points de base, après cinq hausses consécutives de 25 points de base. La BOE a davantage surpris les marchés par ses propos que par ses actions, relève Tim Graf, stratégiste chez State Street. L'opérateur de satellites SES (-9%) a confirmé ses objectifs financiers pour 2022, après un premier semestre soutenu par sa division Networks et confirmant le déclin de ses activités dans la vidéo. Lors d'une conférence avec des journalistes, Steve Collar n'a pas souhaité réagir aux informations du Financial Times selon lesquelles SES et son concurrent américain Intelsat discuteraient d'un rapprochement. "Nous ne commentons pas les rumeurs", a déclaré le dirigeant, en soulignant que toute opération de croissance externe serait réalisée "au bénéfice de toutes les parties prenantes de la société". La banque Crédit Agricole SA (+4,7%) a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes au titre du deuxième trimestre. "La publication a été plus robuste qu'attendu", commente Jefferies, qui souligne que le bénéfice net de 1,98 milliard d'euros est supérieur de 68% au consensus des analystes.

United States

La Bourse de New York a terminé contrastée jeudi après une nouvelle série de résultats d'entreprises, les investisseurs reprenant leur souffle après le rebond de la veille dans l'attente des chiffres mensuels de l'emploi américain. L'indice Dow Jones (DJIA) a cédé près de 0,3% en début de séance, à 32.726,82 points, et l'indice élargi S&P 500 a perdu moins de 0,1%, à 4.151,94 points. Le Nasdaq Composite a fini en hausse de 0,4%, à 12.720,58 points. EBay (-5,2%) a publié une perte au titre du deuxième trimestre clos fin juin et a abaissé sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année. La place de marché en ligne table désormais sur un chiffre d'affaires de 9,6 à 9,9 milliards de dollars en 2022, contre une prévision de 10,3 à 10,5 milliards précédemment. Le laboratoire pharmaceutique Eli Lilly s'est replié de 2,5% après l'annonce d'une baisse de 4% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre. Le constructeur de véhicules électriques Nikola (+6,3%) a fait part d'une perte moins lourde que prévu et d'un chiffre d'affaires supérieur aux prévisions au trimestre écoulé. La société a également confirmé ses objectif de livraisons. Le constructeur de voitures électriques Lucid (-9,7%) a réduit de moitié sa prévision de production pour cette année, à 6.000-7.000 véhicules, en raison des perturbations de sa chaîne d'approvisionnement.

Asia

En Asie, les marchés d'actions progressent vendredi. En fin de séance, l'indice Nikkei gagnait 0,9% à Tokyo, le Shanghai Composite prenait 0,3% et l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong grappillait 0,1%.

Bonds

Les rendements obligataires s'inscrivent en baisse vendredi matin après l'interruption du mouvement de vente qui a touché les emprunts du Trésor américain, alors que le marché attend ce vendredi la parution du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis. Vers 7h30, le taux du titre du Trésor américain à 10 ans cédait près de 7 points de base, à 2,689%. Celui du titre à 2 ans perdait 1 point de base, à 3,042%.

Analysis

UBS relève l'objectif de Vinci à 114 (111) EUR – Buy

Citi relève l'objectif de LVMH à 856 EUR – Buy

JP Morgan relève l'objectif de SocGen à 35 (32) EUR – Overweight

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.