Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 08.06.2022
Morning news

Credit Suisse anticipe une nouvelle perte au deuxième trimestre

Topic of the day

Credit Suisse a averti mercredi qu'il accuserait probablement une perte au deuxième trimestre, le groupe bancaire suisse, en pleine restructuration, restant confronté à des conditions de marché difficiles. Parmi les difficultés rencontrées, Credit Suisse a évoqué la volatilité des marchés, la faiblesse des flux des clients et la poursuite du désendettement, notamment dans la région Asie-Pacifique et en Chine. La banque a subi des pertes au cours des deux derniers trimestres. La performance de la banque d'investissement a été faible en avril et en mai et la division devrait accuser une perte trimestrielle, a prévenu Credit Suisse. Le groupe réduit la voilure de cette activité afin de réduire les risques et de se concentrer sur la gestion de fortune. Credit Suisse a également indiqué prévoir de maintenir un ratio de fonds propres CET1 d'environ 13,5% à court terme. Le groupe vise un ratio CET1 de plus de 14% pour 2024.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Les inquiétudes concernant l'inflation et les taux d'intérêt ont freiné les achats sur le marché suisse des actions lors du premier jour de négoce après le long week-end de Pentecôte. Toutefois, le marché a plutôt bien résisté en comparaison européenne, les gains de cours dans le secteur des banques et des assurances y ayant largement contribué. Le SMI a gagné 5 points pour atteindre 11.534. Parmi les 20 valeurs du SMI, 15 étaient en hausse et cinq en baisse. 30,35 millions d'actions ont été échangées (contre 20,86 auparavant). Entre-temps, l'inflation élevée réduit le pouvoir d'achat des consommateurs, comme l'ont montré les faibles données britanniques sur le commerce de détail et l'avertissement sur résultats de la chaîne de supermarchés américaine Target. Cela a pesé sur les titres proches de la consommation comme Swatch (-1,3%), qui a en outre souffert d'un abaissement de son objectif de cours par UBS, ou Dufry (-0,4%). Nestle, poids lourd du SMI considéré comme défensif, a reculé de 0,9%. Le fait que les consommateurs achètent de plus en plus de produits sans marque au lieu d'articles de marque chers en raison de l'augmentation des prix des denrées alimentaires a probablement pesé dans la balance. Les actions des banques et des assureurs, qui ont profité de la hausse des taux d'intérêt, étaient en revanche recherchées. Credit Suisse et UBS ont enregistré des gains de cours de 1,7 et 0,7 pour cent. Swiss Life, Swiss Re et Zurich ont augmenté jusqu'à 1,9 pour cent.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont clôturé en baisse mardi, pénalisés par le niveau élevé des rendements obligataires et par des craintes d'un affaiblissement de la consommation aux Etats-Unis. Le contrat à terme sur l'indice Stoxx Europe 600 a perdu 0,3% à 442,9 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF ont lâché 0,7% chacun. A Francfort, le DAX 40 a reculé de 0,7%, tandis qu'à Londres, le FTSE 100 a cédé 0,1%. La banque centrale australienne a relevé son taux directeur davantage qu'anticipé mardi, afin de contenir l'inflation et a prévenu que de nouvelles hausses des taux étaient à attendre dans les prochains mois. La Banque de réserve d'Australie (RBA) a porté son taux directeur à 0,85%, contre 0,35% précédemment. Les économistes anticipaient une hausse de 25 points de base, comme en mai. Le groupe de grande distribution Casino (-4,2%) a reçu trois offres d'achat pour sa filiale spécialisée dans la production d'énergies renouvelables GreenYellow, pour des montants avoisinant le prix souhaité de 1,5 milliard d'euros, ont indiqué mardi des sources proches du dossier à l'agence Agefi-Dow Jones. D'autres acquéreurs potentiels dont Engie ont réclamé un délai supplémentaire pour décider de leur candidature au rachat de GreenYellow, a précisé l'une de ces sources. Le groupe avait annoncé le mois dernier la mise en vente de sa filiale et espère conclure une transaction d'ici à la fin de cette année. Le groupe de services parapétroliers CGG (+7,5%) a signé la plus forte hausse du SBF 120. Société Générale a relevé sa recommandation sur le titre de "conserver" à "acheter", et son objectif de cours de 0,8 à 1,5 euro.

United States

La Bourse de New York a clôturé dans le vert mardi au terme d'une nouvelle séance volatile, alors que les investisseurs continuent d'évaluer les risques liés à l'inflation et à la hausse des taux d'intérêt. Après une ouverture dans le rouge, l'indice Dow Jones (DJIA) s'est redressé en cours de séance pour finalement s'adjuger 0,8%, à 33.180,14 points. Initialement freiné par l'avertissement lancé par Target, l'indice élargi S&P 500 est parvenu à progresser de 1%, à 4.160,68 points. Le Nasdaq Composite a fini en hausse de 0,9%, à 12.175,23 points. Parmi les statistiques du jour, le déficit commercial américain s'est réduit davantage que prévu en avril, à 87,1 milliards de dollars, après avoir atteint un niveau record en mars. Les investisseurs seront particulièrement attentifs au prochain indice des prix à la consommation, attendu vendredi aux Etats-Unis, qui pourrait confirmer ou non une tendance au ralentissement de l'inflation. Le distributeur Target (-2,3%) a lancé un avertissement sur ses résultats du deuxième trimestre, anticipant une dégradation de ses marges en raison de l'accumulation de ses stocks. Cette annonce a pesé sur le secteur de la distribution avant une stabilisation en fin de séance. Walmart a finalement perdu 1,3% et Costco a cédé 0,2%.

Asia

En Asie, les pricipaux indices présentent un tableau contrasté mercredi. A Tokyo, l'indice Nikkei gagnait 0,9% en fin de séance, alors que l'économie japonaise s'est contractée à un rythme légèrement inférieur à celui initialement estimé pour le trimestre qui s'est terminé fin mars. La troisième économie mondiale, après les Etats-Unis et la Chine, s'est contractée de 0,5% en rythme annualisé au premier trimestre, selon les données révisées publiées par le gouvernement mercredi.

Bonds

Les rendements des obligations du Trésor américain progressent mercredi matin, le taux du titre à dix ans évoluant autour du seuil de 3%. Ce taux est enfermé dans une fourchette de 50 points de base depuis le début du mois d'avril, les investisseurs peinant à mesurer les conséquences du resserrement monétaire mondial.

Analysis

UBS abaisse l'objectif d'Air France-KLM à 1,90 (2,10) euros – Neutral

Citi abaisse National Grid à Vendre (Neutral) – Objectif 998 p

UBS relève l'objectif de Sanofi à 119 (118) EUR – Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.