Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 11.04.2022
Morning news

Elon Musk renonce à rejoindre le conseil d'administration de Twitter

Topic of the day

Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, a renoncé à siéger au conseil d'administration de Twitter, dont il est le premier actionnaire, a annoncé lundi le directeur général du réseau social, Parag Agrawal. "Elon Musk a décidé de ne pas rejoindre notre conseil d'administration", a tweeté M. Agrawal. "L'arrivée d'Elon au conseil d'administration devait devenir officiellement effective le 9 avril, mais Elon a fait savoir ce même matin qu'il ne rejoignait plus le conseil", a-t-il expliqué dans un message adressé au personnel de Twitter, qu'il a partagé sur la plateforme. "Nous avons apprécié et apprécierons toujours la participation de nos actionnaires, qu'ils siègent à notre conseil ou non. Elon est notre plus gros actionnaire et nous resterons ouvert à sa participation", a-t-il ajouté. Elon Musk, l'homme le plus riche du monde, avait annoncé début avril qu'il avait pris une participation de 9,2% dans le capital de Twitter, faisant de lui le premier actionnaire. Il avait précisé dans le document transmis au régulateur boursier que cette participation était "passive", c'est-à-dire qu'il ne comptait pas influer sur les grandes décisions stratégiques.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Le marché suisse des actions est parti fermement en week-end. Comme on avait déjà pu le constater les jours précédents, il était cette fois encore à la traîne des bourses voisines, mais cette fois-ci sur la voie de la hausse, car le baromètre du marché SMI contient quelques actions défensives fortement pondérées. Le SMI a gagné 1,1 pour cent à 12.508 points. Parmi les 20 valeurs du SMI, 17 gagnantes et 3 perdantes se sont affrontées. 37,79 millions d'actions (jeudi : 39,79) ont été échangées. Les hausses de cours ont été variées, sans prédominance sectorielle apparente. Le perdant de la veille, Swiss Re, était en tête, suivi de Novartis, Credit Suisse et Richemont avec des gains de 2 à 2,4 pour cent. Tout en bas de l'échelle se trouvait Zurich Insurance. La baisse de 2,1 pour cent ou de 9,30 francs était toutefois due à la réduction du dividende de 22 francs. Corrigée de cette dernière, l'action a donc progressé de plus de 12 francs. Sika a baissé de 0,1 pour cent. Les analystes de Baader Helvea ont dégradé l'action à "Add" de "Buy", tout comme quelques autres valeurs chimiques européennes. EMS Chemie, qui a été confirmé avec "Add", a reculé de 0,2 pour cent.

International markets

Europe

Les indices actions européens se sont redressés vendredi au terme d'une semaine marquée par une forte volatilité, liée aux craintes d'un resserrement des politiques monétaires et à la poursuite de la guerre en Ukraine. L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 1,3%, à 461,0 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont pris 1,3% également. A Francfort, le DAX 40 a progressé de 1,5% et, à Londres, le FTSE 100 s'est adjugé 1,6%. Sodexo a gagné 5,5%, la plus forte hausse parmi les valeurs du SBF 120. Royal Bank of Canada (RBC) a relevé son conseil sur l'action du groupe de restauration collective de "performance en ligne avec le secteur" à "surperformance", tout en ajustant son objectif de cours à 83 euros, contre 84 euros auparavant. RBC souligne que l'action de la société a connu une sous-performance "anormale" au vu de son profil de croissance résilient. Dans la foulée de Sodexo, Elior a gagné 2%. Stellantis (+1,7%) a annoncé la cession de sa participation de 25% au capital de Gefco au spécialiste du transport et de la logistique CMA CGM, pour un montant non communiqué. Crédit Agricole SA (stable) a acquis une participation de 9,18% au capital de la banque italienne Banco BPM (+10,2% à Milan), issue de la fusion en 2017 de Banco Popolare et Banca Popolare di Milano. Le montant de la transaction n'a pas été précisé. Son impact sur le ratio de solvabilité CET1 de Crédit Agricole SA sera "négligeable", a indiqué la banque française.

United States

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé vendredi, bouclant une semaine de repli après la forte remontée des taux obligataires en raison des anticipations de resserrement de la politique monétaire américaine. L'indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,4%, à 34.721,52 points, et le S&P 500 a perdu 0,3%, à 4.488,38 points. Le Nasdaq Composite, à dominante technologique, a cédé 1,3%, à 13.711 points. Sur le marché obligataire, le rendement du bon du Trésor à dix ans a poursuivi son ascension, progressant de 6 points de base, à 2,713%. Le rendement du titre à deux ans est également remonté de 6 points de base, à 2,518%. L'action Boeing a reculé de 1,6%. Selon des informations de presse, un Boeing 757 affreté par DHL s'est brisé en deux au Costa-Rica lors d'un atterrisage d'urgence, après avoir signalé une panne de ses systèmes hydrauliques peu après son décollage de l'aéroport de San José. La compagnie aérienne à bas coûts Spirit Airlines (-0,9%, à 26,3 dollars) a annoncé qu'elle engagerait des discussions avec JetBlue Airways (-1,6%) au sujet de son offre de rachat de 3,6 milliards de dollars. L'offre de 33 dollars par action de JetBlue apparaît "supérieure" à celle de 2,9 milliards de dollars déposée par Frontier Holding (+0,3%) en février, a indiqué Spirit Airlines. Amazon (-2,1%) a annoncé son intention de former un recours pour s'opposer à la création du premier syndicat de l'histoire du groupe aux Etats-Unis, validé par un vote des salariés la semaine dernière à New York.

Asia

En Asie, les principales places boursières reculent lundi en fin de séance. A Tokyo, l'indice Nikkei perdait 0,7%. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong abandonnait 2,7% et le Shanghai Composite reculait de 2%. Les prix à la consommation en Chine ont augmenté à leur rythme le plus rapide depuis trois mois en mars, en raison de problèmes d'approvisionnement liés aux mesures de confinement adoptées pour lutter contre le Covid-19 et de la hausse des prix de l'énergie, selon les données officielles publiées lundi.

Bonds

Les rendements des obligations du Trésor américain ont atteint vendredi de nouveaux sommets en trois ans et le taux du titre à deux ans a enregistré sa plus forte progression sur cinq semaines depuis plus de dix ans, tandis que les investisseurs continuent d'évaluer la trajectoire probable de la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed). Les rendements poursuivent leur hausse lundi, le rendement du bon du Trésor à dix ans atteignant 2,773%, contre 2,659% vendredi soir. Le taux du titre à deux ans s'établit à 2,582%, contre 2,466% vendredi.

Analysis

UBS relève l'objectif de Novartis à 85 (84) CHF – Neutral

CS abaisse l'objectif de H&M à 125 (140) SEK – Underperform

UBS relève Sartorius à Neutral (Sell)/Objectif non révisé 400 EUR

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.