Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 08.04.2022
Morning news

Berkshire Hathaway a pris une participation de 11% dans HP

Topic of the day

Berkshire Hathaway (+0,4%), la société d'investissement de Warren Buffett, a annoncé mercredi soir détenir une participation de 11% dans le fabricant américain d'ordinateurs et d'imprimantes HP Inc. (+15%). Berkshire Hathaway a indiqué dans des documents réglementaires détenir 120,95 millions d'actions HP après avoir acheté des titres ces derniers jours. Ces actions valent environ 4,2 milliards de dollars et représentent une participation d'environ 11% dans la société. La société HP, basée à Palo Alto, en Californie, a revu à la hausse ses prévisions de bénéfices annuels fin février. Elle a fait état de fortes ventes d'ordinateurs aux entreprises au cours des trois premiers mois de son exercice financier, mais a prévenu que l'invasion de l'Ukraine par la Russie affecterait son deuxième trimestre. Le mois dernier, la société a décidé d'acheter Poly, un fabricant de produits de communication sur le lieu de travail, pour 1,7 milliard de dollars, dans le cadre d'un investissement dans le secteur du développement du télétravail.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Le marché suisse des actions continue de se distinguer en Europe par sa stabilité relative. Le baromètre du marché SMI a progressé jeudi de 0,4 pour cent à 12.372 points, se plaçant ainsi en tête des indices européens les plus représentatifs. Parmi les 20 valeurs du SMI, 11 gagnantes et 9 perdantes se sont affrontées. 39,79 millions d'actions ont été échangées (mercredi : 44,26). Une fois de plus, ce sont les actions défensives qui se sont stabilisées, en raison du contexte défavorable actuel de hausse des taux d'intérêt et de la guerre en Ukraine, notamment parce qu'elles sont lourdement représentées dans le SMI. Novartis et Roche ont gagné 1,0%, tandis qu'Alcon (+2,0%), une autre action du secteur de la santé, était en tête. Swisscom a progressé de 1,4 % ; les entreprises de télécommunication sont considérées comme peu cycliques, donc relativement résistantes à la récession, à côté des entreprises pharmaceutiques et d'approvisionnement. Swiss Re s'est classée en queue de peloton avec une baisse de 1,1 %, seulement dépassée par UBS (-1,3 %).

International markets

Europe

Les indices actions européens ont à nouveau cédé du terrain jeudi, les investisseurs anticipant un resserrement accéléré des politiques monétaires à la lumière des comptes rendus des dernières réunions de la Réserve fédérale (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE). L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,2%, à 455 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont perdu 0,6% et 0,5%, respectivement. Le DAX 40 et le FTSE 100 ont abandonné 0,5% chacun. Euronext (+1,1%) s'échange avec une décote de valorisation sectorielle, bien que la société présente une trajectoire de croissance de ses revenus plus vertueuse que celle de ses concurrents, estime Credit Suisse, qui a commencé le suivi de la valeur avec une recommandation "surperformance" et un objectif de cours de 96 euros. Selon la banque suisse, cette décote pourrait diminuer à mesure que l'intégration de Borsa Italiana progresse, que les synergies se concrétisent et qu'Euronext se désendette. Edenred a gagné 1,5%. Oddo BHF a rehaussé son objectif de cours pour le spécialiste des solutions de paiement dans le monde du travail de 51 à 54 euros, tout en maintenant sa recommandation „surperformance". Sanofi (+1,6%) a annoncé l'approbation par la Commission européenne de son médicament Dupixent (dupilumab) pour le traitement des enfants âgés de six à 11 ans présentant un asthme sévère avec signature inflammatoire de type 2. L'action Atlantia a bondi de 6,9% à Milan. Edizione, holding de la famille Benetton, a confirmé jeudi discuter avec la société de capital-investissement américaine Blackstone au sujet d'une transaction sur le gestionnaire italien d'infrastructures. L'énergéticien britannique Shell (-2,1% à Londres) a averti qu'il comptabiliserait des dépréciations d'un montant compris entre 4 milliards et 5 milliards de dollars au premier trimestre en lien avec ses activités en Russie.

United States

La Bourse de New York a clôturé en légère hausse jeudi, malgré de nouvelles tensions sur les taux obligataires en raison de l'ampleur du resserrement monétaire attendu outre-Atlantique. Dans le rouge en début de séance, l'indice Dow Jones (DJIA) a finalement gagné 0,3%, à 34.583,57 points, et l'indice élargi S&P 500 a pris 0,4%, à 4.500,21 points. Le Nasdaq Composite a grappillé moins de 0,3%, à 13.897,30 points. Le marché a réagi à l'annonce d'un recul des inscriptions au chômage à leur plus bas niveau depuis 54 ans aux Etats-Unis. Le distributeur en ligne Flipkart, contrôlé par le groupe américain Walmart (+1%), prévoit de s'introduire en Bourse aux Etats-Unis en 2023 au lieu de cette année, et a relevé son objectif de valorisation dans une fourchette de 60 milliards à 70 milliards de dollars, contre 50 milliards de dollars auparavant, a rapporté Reuters jeudi. Le groupe pharmaceutique Pfizer (+4,3%) a annoncé jeudi l'acquisition de la société de biotechnologies non cotée ReViral pour un montant pouvant atteindre 525 millions de dollars. Twitter (-5,4%) est resté volatil dans le sillage de l'annonce de la prise de participation d'Elon Musk et de sa nomination au conseil d'administration du réseau social. Les banques sont particulièrement susceptibles de réagir à l'inflation et à la politique monétaire. Jeudi, les financières ont fait partie des premiers perdants du S&P 500, mais ont regagné du terrain en fin de séance. L'indice KBW Nasdaq des banques a reculé de 0,7 %, sa septième séance de baisse, égalant sa plus longue série de pertes depuis 2018. Bank of America (-0,8%) a chuté pour une neuvième séance consécutive.

Asia

Les principales Bourses asiatiques reculent vendredi. Le Nikkei-225 à Tokyo et le Kospi à Séoul ont enregistré une légère baisse. Le Shanghai Composite (-0,1%) et le Hang Seng Index (-0,6%) affichent également des pertes. Les valeurs automobiles ont légèrement augmenté, malgré des données montrant que les ventes de voitures en Chine ont chuté de 15 % à cause des lockdowns de Covid-19.

Bonds

Sur le marché obligataire, le taux du titre du Trésor américain à 10 ans a de nouveau gagné 5 points de base, à 2,650%, après un bond de 19 points de base au cours des deux dernières séances. Le taux à 2 ans a perdu 2 points de base, à 2,462%, faisant s'éloigner le risque d'inversion durable de la courbe des taux.

Analysis

Deutsche Bank réduit l'objectif d'AMS Osram à 15 (18) CHF - Hold

Berenberg relève l'objectif de Pacifico Renewables à 45 (42) EUR - Buy

Berenberg abaisse l'objectif de Corestate à 10 (15) EUR - Hold

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.