Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 01.04.2022
Morning news

H&M a dégagé un bénéfice net inférieur aux attentes au premier trimestre

Topic of the day

Hennes & Mauritz a publié un bénéfice net inférieur aux attentes au titre du premier trimestre de son exercice 2021-2022, en raison de la pandémie de Covid-19 qui a touché plusieurs marchés importants du groupe suédois de prêt-à-porter et d'une hausse des coûts des technologies et au sein de la chaîne d'approvisionnement. H&M a interrompu toutes ses ventes en Ukraine, en Russie et en Biélorussie en raison de la guerre. Au total, 185 magasins sont fermés dans ces trois pays. L'entreprise compte environ 4.800 magasins dans le monde, dont 168 en Russie. Ce pays est le sixième marché de H&M et représente environ 4% des ventes du groupe. H&M possède huit boutiques en Ukraine et trois en Biélorussie. H&M a par ailleurs indiqué que l'impact de la pandémie se faisait encore sentir, avec 42 magasins actuellement fermés en raison du Covid-19.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Le marché suisse des actions a connu une baisse jeudi. La guerre en Ukraine, dans laquelle aucune détente ne se dessine malgré les discussions de mardi, a continué de peser. Le SMI a perdu 0,7 pour cent à 12.162 points. Parmi les 20 valeurs du SMI, on comptait 15 perdants et quatre gagnants, et une action a clôturé inchangée. 44,92 millions d'actions ont été échangées (contre 36,89 auparavant). Les plus grands perdants ont été les SGS optiques, qui ont baissé de 4,7 pour cent ou 128 francs. Toutefois, une grande partie de la baisse était due au paiement du dividende de 80 francs. Les actions des deux valeurs bancaires du SMI ont évolué dans des directions différentes. UBS s'est appréciée de 0,7 pour cent, Credit Suisse a chuté de 2,4 pour cent. Goldman Sachs recommande d'acheter UBS, tandis que Credit Suisse n'a qu'une pondération "neutre". Richemont (-2,6%) a fait partie des titres les plus faibles. L'action a souffert de la politique de lockdown sévère de Pékin pour endiguer les vagues d'infection Corona récurrentes. Swatch s'est replié de 2,3%.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens se sont repliés jeudi, alors que les investisseurs digèrent plusieurs annonces sur l'approvisionnement pétrolier, notamment la décision des Etats-Unis de puiser dans leurs réserves stratégiques. L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,9%, à 455,9 points. Le CAC 40 et le SBF 120 ont perdu 1,2% chacun. Le DAX 40 à Francfort a lâché 1,3%, tandis que le FTSE 100 à Londres a reculé de 0,8%. Air France-KLM (-1,3%) a annoncé que son conseil d'administration avait décidé de renouveler de façon anticipée le mandat du directeur général du groupe de transport aérien, Benjamin Smith, pour une durée de cinq ans. Le groupe a en outre annoncé la nomination de Marjan Rintel au poste de directrice générale de KLM, en remplacement de Pieter Elbers, à compter du 1er juillet 2022. Orange (-0,5%) a annoncé mercredi soir vouloir confier la présidence de son conseil d'administration à Jacques Aschenbroich pour une durée de quatre ans. La nomination de Jacques Aschenbroich comme administrateur sera soumise au vote de l'assemblée générale des actionnaires du 19 mai prochain, à l'issue de laquelle le conseil se réunira afin de l'élire président non exécutif du groupe. Jacques Aschenbroich restera président du conseil d'administration de Valeo (-0,2%) jusqu'à la mise en place de son successeur "et au plus tard jusqu'à la fin de l'année 2022", a indiqué l'équipementier automobile.

United States

La Bourse de New York a terminé en net recul jeudi, malgré la forte baisse des cours du pétrole, bouclant un premier trimestre difficile en raison des incertitudes monétaires et de la guerre en Ukraine. L'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en repli de 1,6%, à 34.678,35 points, et l'indice élargi S&P 500 a perdu 1,6%, à 4.530,41 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 1,5%, à 14.393 points. Sur le mois de mars, l'indice Dow Jones et l'indice S&P 500 ont gagné respectivement 2,7% et 3,9% mais ils affichent des reculs de 4,1% et 5% sur les trois premiers mois de l'année. Le Nasdaq a également chuté de plus de 9% au premier trimestre, malgré une hausse de 4,3% en mars. Les investisseurs restent inquiets de l'absence de cessez-le-feu en Ukraine et redoutent un regroupement des forces russes en vue d'une nouvelle offensive. Ils ont par ailleurs accueilli sans euphorie la forte baisse des cours du pétrole après que les Etats-Unis ont annoncé qu'ils puiseraient un nombre record de barils dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour freiner la hausse des prix. Le recul des cours du pétrole freine le secteur. ExxonMobil a perdu 1,5% et Chevron a cédé 1,6%. L'assureur AIG (-1,1%) a annoncé jeudi le lancement d'une offre pour racheter jusqu'à 6 milliards de dollars d'obligations dont les échéances s'échelonnent de 2024 à 2058. Intel Corporation (-3,6%) a conclu un accord pour racheter l'israélien Granulate Cloud Solutions, spécialisé dans les logiciels d'optimisation des centres de données. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué. Le constructeur aéronautique américain Boeing (+1,8%) a annoncé jeudi que le groupe de transport aérien ASL Aviation Holdings lui avait passé une commande ferme pour dix avions 737-800 version fret, avec une option pour dix appareils supplémentaires.

Asia

En Asie, les principaux marchés présentent un paysage contrasté vendredi. En fin de séance, l'indice Nikkei perdait 0,4% à Tokyo, le Hang Seng de la Bourse de Hang Kong cédait 0,7% mais le Shanghai Composite prenait 0,6%.

Bonds

Le taux de l'obligation du Trésor américain à 10 ans gagne plus de 4 points de base, à 2,384%, vendredi matin. Les rendements aux Etats-Unis ont clôturé jeudi en baisse après que le président américain, Joe Biden, a annoncé son intention de puiser dans les réserves stratégiques de pétrole du pays afin d'atténuer les tensions inflationnistes.

Analysis

CS abaisse l'objectif de Mercedes-Benz à 83 (90) EUR – Outperform

Citi abaisse l'objectif de Jungheinrich à 27 (28,50) EUR – Neutral

JPM relève l'objectif de Signify à 56 (55) EUR – Neutral

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.