Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 30.03.2022
Morning news

UBS rachètera pour 6 milliards de dollars de ses propres actions sur deux ans

Topic of the day

La banque suisse UBS a annoncé mercredi qu'elle allait lancer un nouveau programme de rachat d'actions d'un montant allant jusqu'à 6 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros). UBS a indiqué que les rachats commenceraient jeudi et s'étaleraient sur deux ans. Le précédent programme, lancé en février 2021, s'est achevé mardi avec un volume d'achat de 3,81 milliards de francs suisses (3,7 milliards d'euros). L'annonce est jugée positivement sur le marché. "C'est plus que le programme précédent et cela montre une confiance dans l'évolution des marchés des capitaux", explique un trader dans la matinée.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

La bourse suisse a connu une forte hausse mardi. Les acheteurs ont été encouragés par l'annonce de progrès dans les discussions entre les belligérants russe et ukrainien à Istanbul. Le SMI a gagné 1,4 pour cent à 12.326 points. Parmi les 20 valeurs du SMI, 18 gagnantes et deux perdantes se sont affrontées. 47,52 millions d'actions (contre 40,71 auparavant) ont été échangées. Le SMI a été mené par Richemont, qui s'est apprécié de 6,9 %. Les valeurs du secteur des produits de luxe ont augmenté dans toute l'Europe, après avoir particulièrement souffert de la guerre en Ukraine et des sanctions. Swatch a progressé de 5,7%. Les valeurs bancaires, qui ont également profité de l'espoir d'un accord entre l'Ukraine et la Russie, ont été très demandées. De plus, la prochaine politique monétaire restrictive des banques centrales a poussé les titres, a déclaré Salah-Edddine Bouhmidi d'IG Markets. Credit Suisse a augmenté de 3,7 pour cent, UBS de 2,8 pour cent. Le marché a été freiné par les trois poids lourds défensifs qui sont restés loin derrière l'ensemble du marché. Nestlé a gagné 0,5 pour cent, Novartis 0,4 pour cent et Roche a perdu 0,3 pour cent.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont vivement progressé mardi, portés par des commentaires encourageants des négociateurs russes et ukrainiens suite aux pourparlers tenus à Istanbul. L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 1,7%, à 462,1 points. Le CAC 40 et le SBF 120 se sont adjugés 3,1% chacun. Le DAX 40 à Francfort s'est apprécié de 2,8% et le FTSE 100 à Londres a pris 0,9%. Les valeurs et secteurs les plus exposés au répercussions du conflit ont rebondi. A Paris, Renault a gagné 11,7% et Société Générale a pris 8,3%. Les plus fortes hausses ont été réalisées par les équipementiers automobiles Faurecia (+17,3%), Valeo (+15,8%) et Plastic Omnium (+11,%), tandis que le groupe d'électronique et de défense Thales a perdu 5%. A Francfort, Continental AG a gagné 10,1%, BMW a pris 5,6% et Mercedes-Benz s'est apprécié de 4,6%. Sanofi a perdu 2,2% après avoir fait le point sur son portefeuille en immunologie. Le groupe entend multiplier par plus de quatre le chiffre d'affaires de ces activités entre 2021 et la fin de la décennie, à plus de 21 milliards d'euros, alors que les analystes tablaient jusqu'à présent sur un chiffre d'affaires situé autour de 17 milliards d'euros. Toutefois, le nouveau pic de ventes anticipé par le groupe pharmaceutique pour son médicament Dupixent, à plus de 13 milliards d'euros, est inférieur aux prévisions.

United States

La Bourse de New York a clôturé en hausse mardi, saluant les avancées dans les négociations en vue de parvenir à un cessez-le-feu en Ukraine, qui se sont accompagnées d'un nouveau repli des cours du pétrole. L'indice Dow Jones (DJIA) a fini hausse de 1%, à 35.294,19 points. L'indice élargi S&P 500 a terminé en hausse de 1,2%, à 4.631,60 points, et le Nasdaq Composite a pris 1,8%, à 14.619,64 points. Cette progression a permis au S&P 500 de sortir de la phase de correction où il était entré il y a un peu plus d'un mois, après avoir perdu plus de 10% par rapport à son précédent pic. Les négociateurs russes ont indiqué mardi que la Russie allait réduire son activité militaire en direction de Kiev et Tcherniguiv en Ukraine et ont qualifié les pourparlers du jour de "substantiels", a rapporté l'AFP. Dans le même temps, un négociateur ukrainien a estimé que les conditions étaient réunies pour une rencontre entre le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et son homologue russe, Vladimir Poutine. L'action Apple (+1,9%) a enchaîné dix séances consécutives dans le vert, une première depuis 2010, malgré des informations de presse évoquant une réduction de la production d'iPhone SE pour réaliser des économies. Le fabricant de jouets Mattel (+2,8%) a annoncé mardi la signature d'un accord de licence avec Universal Brand Development, propriété de Comcast (+0,4%), portant sur l'univers des films "Trolls" de DreamWorks Animation. Le constructeur de véhicules électriques Tesla (+0,7%) est resté entouré après avoir gagné 8% lundi. Le constructeur automobile a annoncé lundi qu'il soumettre à la prochaine assemblée générale des actionnaires une proposition de division du nominal de l'action sous forme de dividende.

Asia

En Asie, les principaux marchés présentent un tableau contrasté mercredi. Dans le sillage de Wall Street, l'indice Hang Seng de la Bourse de Hang Kong gagnait 1,3% en fin de séance et le Shanghai Composite avançait de 1,4%. En revanche, l'indice Nikkei perdait 1,6% à Tokyo, pénalisé par le rebond du yen.

Bonds

Les rendements des titres du Trésor à long terme poursuivent leur repli mercredi matin. A 7h35, le rendement du bon du Trésor à dix ans, le titre de référence du marché reculait à 2,359%, contre 2,401% mardi soir.

Analysis

JPM relève l'objectif de Telefonica à 4,30 (3,70) euros – Underweight

JPM abaisse Barclays à Neutre (Overweight) – Objectif 170 (220) p

CS relève l'objectif de Relx à 2.650 (2.600) p – Outperform

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.