Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 29.03.2022
Morning news

Credit Suisse dans le collimateur du Congrès au sujet des sanctions contre la Russie

Topic of the day

Des membres du Congrès américain ont demandé à Credit Suisse de leur remettre des informations sur le respect par la banque des sanctions liées à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Dans une lettre adressée lundi au directeur général de Credit Suisse, Thomas Gottstein, les représentants Carolyn B. Maloney, présidente de la commission de Supervision et de Réforme, et Stephen F. Lynch, président de la sous-commission de la Sécurité nationale, ont demandé à la banque suisse de leur fournir des informations sur le financement de yachts et d'avions appartenant à des personnes potentiellement concernées par les sanctions. Ils cherchent à obtenir ces informations suite à des articles de presse indiquant que Credit Suisse a demandé aux investisseurs d'une récente transaction obligataire de détruire et d'effacer les informations relatives à ses transactions avec de riches clients. Cette transaction, initialement rapportée par le Financial Times en février, a réduit en partie l'exposition de la banque à des prêts d'un montant de 2 milliards de dollars accordés à des clients fortunés pour financer des yachts et des jets.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Le marché suisse des actions a enregistré de légers gains lundi. La baisse des prix des matières premières, notamment du pétrole brut, a entraîné une volonté d'achat modérée. Le SMI a gagné 0,3 pour cent à 12 156 points. Sur les 20 valeurs du SMI, 14 gagnantes et six perdantes se sont affrontées. 40,68 millions d'actions ont été échangées (contre 27,21 auparavant). Logitech a suivi les valeurs technologiques à la hausse à la bourse américaine Nasdaq. Les participants ont expliqué cette force par la baisse des taux d'intérêt du marché, après leur progression tôt lundi. Les valeurs technologiques sont considérées comme vulnérables à la hausse des taux d'intérêt. L'action a gagné 1 pour cent. Le titre ABB n'a connu qu'une baisse optique. L'action a été négociée ex-dividende et a perdu 2,1 pour cent. Avec 62 centimes, les pertes sur le titre étaient toutefois inférieures au paiement, qui s'élève à 82 centimes. Adecco a chuté de 2,1 pour cent. Les analystes de JP Morgan ont dégradé le titre à underweight contre neutre.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont terminé dans le vert lundi, profitant du repli des cours du pétrole tandis que les investisseurs surveillent l'épidémie de Covid-19 à Shanghaï et la guerre en Ukraine. L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 0,1%, à 454,2 points. Le CAC 40 et le SBF 120 ont pris 0,5% chacun. Le DAX 40 à Francfort s'est adjugé 0,8%, et le FTSE 100 à Londres a cédé 0,1%. Orpea a gagné 4,5%, après avoir ouvert en forte baisse. L'Etat français va poursuivre en justice l'exploitant de maisons de retraite au regard des dysfonctionnements mis en lumière dans un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l'Inspection générale des finances (IGF). L'Etat demandera notamment le remboursement des financements publics "qui auraient été irrégulièrement employés". Le rapport permet "de conclure qu'il n'y a pas de 'système' organisé qui aboutirait à une maltraitance généralisée et dément plusieurs allégations particulièrement graves" portées contre le groupe dans l'ouvrage "Les Fossoyeurs", a indiqué Orpea, reconnaissant toutefois "certains dysfonctionnements". Telecom Italia (+1,6% à Milan) a reçu une offre non contraignante de la société de capital-investissement CVC Capital Partners pour la prise d'une participation minoritaire dans sa division entreprises, à condition que le rachat de l'opérateur italien de télécommunications par KKR aboutisse. La banque britannique Natwest Group (-0,3% à Londres) a conclu un accord pour racheter 549,9 millions de ses propres actions, soit 4,9% de son capital, à l'Etat britannique pour 1,21 milliard de livres sterling (1,45 milliard d'euros).

United States

La Bourse de New York a terminé en hausse lundi après un rebond des technologiques, alors que les investisseurs espérent que la Russie reverra ses exigences en baisse dans le cadre de ses pourparlers avec l'Ukraine. Après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge, l'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en hausse de 0,3%, à 34.955,89 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 0,7%, à 4.575,51 points. Le Nasdaq a grimpé de 1,3%, à 14.354 points. Le marché reste concentré sur les derniers développements de la guerre en Ukraine. Lundi, le Financial Times a rapporté que la Russie avait renoncé à exiger que l'Ukraine soit "dénazifiée" dans le cadre des pourparlers en vue de conclure un cesez-le-feu. Les investisseurs y ont vu un signe encourageant laissant penser que le président russe, Vladimir Poutine, pourrait revoir à la baisse ses exigences pour parvenir à un accord. ExxonMobil a perdu 2,8% et Chevron a reculé de 1,6% dans le sillage du repli des cours du pétrole. Apple (+0,5%) a fait savoir à plusieurs fournisseurs qu'il avait l'intention de réduire ses commandes d'iPhone SE d'environ 20% au deuxième trimestre, en invoquant une demande plus faible que prévu, selon un article de Nikkei Asia, qui cite quatre personnes informées sur la question. Tesla (+8%) a annoncé lundi qu'il demanderait l'approbation de ses actionnaires lors de son assemblée générale pour procéder à une augmentation du nombre d'actions permettant une division du nominal sous forme de dividende. Plusieurs médias ont par ailleurs rapporté que le groupe a dû suspendre la production de son usine de Shanghaï en raison des nouvelles mesures sanitaires.

Asia

Espérant une avancée dans les pourparlers russo-ukrainiens, la plupart des Bourses asiatiques progressent mardi. A Tokyo, l'indice Nikkei gagnait 0,7% en fin de séance. L'indice phare de la Bourse de Hong Kong, le Hang Seng, avançait de 0,6%. En revanche, l'indice Shanghai Composite reculait de 0,3%, les investisseurs s'inquiétant de l'impact économique du confinement à Shanghai.

Bonds

Les rendements des bons du Trésor américain à dix ans se redressent mardi matin. Au cours de la séance de lundi, certaines parties de la courbe des taux américains ont continué de s'inverser, le rendement du titre à cinq ans et celui de l'obligation à trois ans ayant respectivement atteint 2,549% et 2,56%, soit des niveaux supérieurs au taux du bon du Trésor à dix ans.

Analysis

JP Morgan abaisse Adecco à Underweight (Neutral) – Objectif 42 (50) CHF

CS abaisse l'objectif de Philips à 31 (32,50) EUR – Neutral

BoA abaisse l'objectif de Ryanair à 19 (19,50) EUR – Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.