Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 28.03.2022
Morning news

Concurrence: l'UE trouve un accord pour encadrer les géants du numérique

Topic of the day

Les Etats membres de l'UE, la Commission et le Parlement européen ont trouvé un accord sur une nouvelle législation qui doit mettre fin aux abus de position dominante des géants du numérique. Après plusieurs mois de négociations, un compromis a été scellé entre les institutions européennes sur le Règlement des marchés numériques (Digital Markets Act, DMA) qui doit imposer aux Gafam - Google, Apple, Meta (Facebook), Amazon et Microsoft - une série d'obligations et d'interdictions permettant d'endiguer des pratiques anti-concurrentielles. Pour le secrétaire d'Etat français au Numérique, Cédric O, il s'agit de "la régulation économique la plus importante de ces dernières décennies". Et elle pourrait avoir des répercussions internationales. "L'accord inaugure une nouvelle ère de réglementation des technologies dans le monde entier. La loi sur les marchés numériques met un terme à la domination toujours plus grande des grandes entreprises technologiques", a estimé l'eurodéputé Andreas Schwab, rapporteur du texte. Le règlement, dont l'entrée en vigueur est espérée en janvier 2023, marque un changement de philosophie dans la lutte contre les abus des grandes plateformes.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Le marché suisse des actions a continué sa descente et sa montée en fin de semaine. Après les gains de la veille, le SMI a connu une baisse modérée. L'indice a évolué dans une fourchette de négociation étroite, ce qui reflète une plus grande retenue de la part des investisseurs. De plus, les risques ont été réduits avant le weekend. Le SMI a baissé de 0,1 % à 12 122 points. Sur les 20 valeurs du SMI, onze perdants et neuf gagnants se sont affrontés. 27,21 millions d'actions ont été échangées (auparavant : 36,56). Parmi les valeurs individuelles, ABB a chuté de 1,0%. Le fabricant de machines et d'équipements électriques veut à nouveau racheter ses propres actions pour 3 milliards de dollars en l'espace d'un an. Cela dépasse la distribution de 1,2 milliard de dollars attendue jusqu'à présent de la vente de la branche Power Grid, pouvait-on lire dans le commerce. Novartis a progressé de 0,3%. Le médicament contre le cancer du sang Jakavi du groupe pharmaceutique et de son partenaire Incyte est sur le point de recevoir une autorisation élargie de l'UE. Les actions de la pharmacie par correspondance Zur Rose (+0,4%) ne se sont que légèrement remises de la chute des cours de la veille après des résultats décevants pour l'année passée. Les commentaires négatifs des analystes se sont multipliés.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont fini la séance de vendredi en légère hausse, résistant à la publication de statistiques macroéconomiques dégradées de part et d'autre de l'Atlantique sous les effets conjugués de la guerre en Ukraine et d'une forte inflation. L'indice Stoxx Europe 600 a pris 0,1%, à 453,6 points, cédant 0,2% sur l'ensemble de la semaine. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont fini vendredi quasi inchangés. Le DAX 40 à Francfort a gagné 0,2%, tandis que le FTSE 100 à Londres s'est apprécié de 0,3%. La foncière de bureaux Gecina s'est adjugé 6,6%, alors que Société Générale a relevé de "conserver" à "acheter" sa recommandation sur la valeur. Dassault Aviation (+3,5%) a annoncé que la Grèce avait signé un contrat pour l'acquisition de six Rafale neufs supplémentaires. Le groupe de technologie et de défense Thales (+2%) a de son côté annoncé la commande ferme par la Grèce, "plus une en option", de trois frégates de défense et d'intervention auprès de Naval Group. TF1 (+2,8%) et M6 (+2,8%) ont signé un accord les engageant, en cas de réalisation de leur projet de fusion, à racheter la participation de 33,33% de France Télévisions dans le service de vidéo à la demande par abonnement Salto pour une valeur de 45 millions d'euros.

United States

La Bourse de New York a terminé de manière contrastée vendredi, à l'issue d'une semaine volatile marquée par le rebond du secteur technologique et de nouvelles tensions sur les prix de l'énergie. L'indice Dow Jones (DJIA) a gagné 0,4%, à 34.861,24 points, et l'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,5%, à 4.543,06 points. Le Nasdaq Composite a toutefois cédé près de 0,2%, à 14.169,30 points. Sur l'ensemble de la semaine, le DJIA a grappillé 0,3%, alors que le S&P 500 s'est adjugé 1,8% et que le Nasdaq empoche un gain hebdomadaire de 2%. Les investisseurs restent attentifs aux déclarations des banquiers centraux sur le rythme du relèvement des taux d'intérêt. Le président de la Fed de New York s'est dit prêt vendredi à soutenir une hausse de 50 points de base, si nécessaire, lors d'une des prochaines réunions de politique monétaire. John Williams a toutefois estimé qu'il était trop tôt pour évaluer l'ampleur des prochains relèvements destinés à combattre la hausse des prix. Apple (+0,4%) a par ailleurs fait appel jeudi d'une décision de justice le reconnaissant coupable de violation de la législation californienne sur la concurrence dans le cadre de son litige avec Epic Games. Teva Pharmaceuticals (+5,5%) a profité du relèvement de la recommandation de Bernstein à "surperformance". Netflix (-0,5%) a annoncé le rachat d'un troisième éditeur de jeux vidéo, Boss Fight Entertainment, alors que la plateforme de streaming cherche à diversifier ses sources de revenus. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

Asia

Les Bourses asiatiques évoluent en ordre dispersé lundi, la tendance étant fragilisée par la situation à Shanghai, indique SPI Asset Management. L'indice Shanghai Composite reculait de 0,2% en fin de séance et, à Tokyo, le Nikkei perdait 0,6%. En revanche, l'indice phare de la Bourse de Hong Kong, le Hang Seng, gagnait 1,2%.

Bonds

Les rendements des emprunts du Trésor américain poursuivent leur hausse lundi et évoluent à des points hauts inédits depuis 2019, alors que la Fed devient plus restrictive et que les investisseurs s'inquiètent du niveau élevé de l'inflation et d'une éventuelle récession économique.

Analysis

BoA abaisse l'objectif de Zur Rose à 250 (280) CHF – Buy

Citi abaisse l'objectif de Jungheinrich à 28,50 (48) EUR – Neutral

JPM relève l'objectif d'Eon à 12,50 (12,00) EUR – Neutral

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.