Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 25.03.2022
Morning news

Credit Suisse pourrait payer plus de 500 mlns de dollars pour un procès aux Bermudes

Topic of the day

Credit Suisse a annoncé qu'un tribunal des Bermudes devrait prochainement prononcer un verdict à l'encontre de sa filiale locale d'assurance vie, Credit Suisse Life Bermuda, ce qui pourrait lui coûter plus de 500 millions de dollars - un procès intenté par un milliardaire géorgien qui affirmait que la banque avait mal géré son argent. Credit Suisse a passé des années à repousser les plaintes de Bidzina Ivanishvili, ancien premier ministre de Géorgie. Il a poursuivi la banque aux Bermudes et à Singapour pour abus de confiance, affirmant avoir perdu 800 millions de dollars sur de fausses transactions effectuées par son banquier privé basé à Genève, Patrice Lescaudron. M. Ivanishvili a demandé 400 millions de dollars de dommages et intérêts à la Cour suprême des Bermudes, où un procès de cinq semaines s'est terminé en décembre. Une personne au fait de l'affaire a déclaré que le jugement découlait du procès intenté par M. Ivanishvili. M. Lescaudron a été condamné en Suisse à cinq ans de prison en 2018 pour fraude et falsification. Les titres de Credit Suisse ont reculé de 0,7 pour cent.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

La banque centrale suisse BNS n'a pas modifié sa politique monétaire. Le taux de dépôt est resté inchangé à moins 0,75 pour cent. La prévision d'inflation a cependant été plus que doublée, passant à 2,1 pour cent pour l'année en cours. En décembre, les prévisions étaient encore de 1,0 pour cent. La banque centrale reste ouverte à toute intervention sur le marché des devises, mais continue de tabler sur une reprise de la conjoncture - malgré la guerre en Ukraine. Le franc s'est légèrement apprécié après la décision de la BNS. Le dollar américain est tombé à 0,9312 franc, après un taux de change au plus haut de 0,9349. Le SMI s'est amélioré de 0,3 pour cent à 12 130 points. Parmi les 20 valeurs du SMI, 12 perdants et 8 gagnants se sont affrontés. 36,56 millions d'actions ont été échangées (contre 29,64 auparavant). Zur Rose ont baissé de 12,7 pour cent. Malgré une forte croissance, la pharmacie de vente par correspondance a nettement augmenté ses pertes l'année dernière. L'entreprise continue de s'accrocher à l'introduction de l'ordonnance électronique en Allemagne, selon les participants. Novartis a en revanche gagné 0,7 pour cent. L'autorité sanitaire américaine FDA a donné son feu vert à l'entreprise pharmaceutique pour son médicament Pluvicto destiné au traitement d'une certaine forme de cancer de la prostate.

International markets

Europe

Les indices européens ont clôturé en ordre dispersé jeudi, alors que les investisseurs suivent un série de réunions des dirigeants Européens et du G7 au sujet de la guerre en Ukraine. L'indice Stoxx Europe 600 s'est replié de 0,2%, à 453,1 points. Le CAC 40 et le SBF 120 ont reculé de 0,4% chacun. A Francfort, le DAX 40 a cédé 0,1% tandis que le FTSE 100 a pris 0,1% à Londres. Renault (-0,8%) a annoncé la suspension des activités de son site de Moscou. Virbac a chuté de 9,1%. Le laboratoire vétérinaire prévoit un ralentissement de sa croissance organique en 2022, qui sera comprise entre 5% et 8% contre 18,4% en 2021. Trigano (-6,6%) a publié un chiffre d'affaires de 707,4 millions d'euros au titre du deuxième trimestre de l'exercice qui s'achèvera en août 2022. Engie (-1,5%) a annoncé son intention de céder environ 8% du capital du fabricant de membranes pour le transport du gaz naturel liquéfié Gaztransport & Technigaz (-1,8%). CGG (+0,9%) a annoncé avoir été sélectionné par PXGEO pour le traitement-imagerie d'une étude sismique fond de mer menée sur le champ de Sapinhoá dans le bassin de Santos, au large du Brésil. A Francfort, Daimler Truck (+7,1%) a annoncé avoir atteint ses objectifs en 2021, grâce à la reprise du marché et à des mesures de réduction des coûts. Le constructeur allemand de poids lourds anticipe une nouvelle amélioration de ses ventes cette année, malgré les problèmes d'approvisionnement.

United States

La Bourse de New York a clôturé en hausse jeudi, regagnant une partie du terrain perdu la veille à la faveur de la détente des cours du pétrole et d'une progression des valeurs technologiques tirée par le secteur des semi-conducteurs. L'indice Dow Jones (DJIA) a fini en hausse de 1%, à 34.707,94 points, et le S&P 500 a pris 1,4%, à 4.520,16 points. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a progressé de 1,9%, à 14.191,84 points. Parmi les fabricants de microprocesseurs, Nvidia a bondi de 9,8% et Intel a gagné 6,9,%, signant leur meilleure séance depuis plus d'un an. Le secteur profite d'une très forte demande, qui devrait permettre à terme de surmonter les difficultés actuelles d’approvisionnement. Uber Technologies (+5%) a conclu un accord pour répertorier tous les taxis de New York dans son application de réservation de véhicules, une alliance qui pourrait permettre au géant des VTC de répondre à la pénurie de chauffeurs et de modérer ses hausses tarifaires sur l'un de ses marchés les plus lucratifs. Le constructeur automobile Nikola a gagné 5,7% après avoir confirmé avoir lancé la production de son camion électrique Tre. Les dirigeants des principales compagnies aériennes américaines, dont American Airlines (+3,2%), Delta Air Lines (+2,9%) et United Airlines (+3%), ont demandé dans une lettre au président Biden la levée des obligations de port du masque et de test pour les passagers, compte tenu de l'amélioration de la situation sanitaire aux Etats-Unis. Le spécialiste des technologies automobiles Veoneer (+1,8%, à 36,76 dollars) a annoncé jeudi que son rachat par Qualcomm (+3,7%) et SSW Partners pour 4,5 milliards de dollars serait finalisé le 1er avril. Le groupe avait accepté en octobre une offre d'achat amicale de 37 dollars par action en numéraire du fabricant de puces et de la société d'investissement.

Asia

En Asie, les principaux indices boursiers affichent une performance contrastée vendredi. L'indice composite de Shanghai perd 0,6%. La baisse est encore plus marquée à Hong Kong (-2,1%). Le secteur technologique s'effondre de plus de 4 pour cent. Parmi les valeurs individuelles, JD.com a baissé de 4,7%. Netease a reculé de 4,2 pour cent. Le marché des actions japonais (+0,1%) se maintient. A Séoul (+0,1%), l'inflation et les problèmes de la chaîne d'approvisionnement freinent le moral. Le récent test d'un missile intercontinental par la Corée du Nord alimente en outre les craintes de risques géopolitiques.

Bonds

Sur le marché obligataire, le taux de l'emprunt du Trésor américain à dix ans a gagné près de 7 points de base, à 2,360%. Le taux à deux ans a pris 3 points de base, à 2,135%.

Analysis

Jefferies abaisse Drax à Hold (Buy) - Objectif 700 (660) p

Berenberg lance Morphosys à Buy - objectif 65 EUR

Jefferies réduit L'Oréal à Underperform (Hold) - 314 (409) EUR

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.