Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 15.02.2022
Morning news

Michelin entend braver les intempéries en 2022 après un rebond de ses profits

Topic of the day

Le fabricant de pneumatiques Michelin (-2,2%) table sur une nouvelle année de croissance de son résultat opérationnel en 2022, après avoir enregistré un net rebond de ses marchés et de ses résultats en 2021. Michelin prévoit pour cette année un résultat opérationnel des secteurs supérieur à 3,2 milliards d'euros à parités constantes et un cash flow libre structurel supérieur à 1,2 milliard d’euros. Au cours de l'exercice clos fin décembre, le résultat opérationnel des secteurs, principal indicateur de revenus du groupe, s'est établi à 2,97 milliards d'euros, contre 1,88 milliard d'euros un an plus tôt. Il a ainsi retrouvé son niveau de 2019. La marge opérationnelle est ressortie à 12,5%, elle aussi revenue au niveau pré-Covid, après être tombée à 9,2% en 2020. Michelin a par ailleurs dégagé un bénéfice net de 1,85 milliard d'euros en 2021, contre 625 millions d'euros en 2020. Le chiffre d'affaires s'est établi à 23,79 milliards d'euros, en progression de 16,3% sur un an, porté par un rebond de 11,8% des volumes. Le conseil de surveillance de Michelin proposera à la prochaine assemblée générale le versement d'un dividende de 4,5 euros par action au titre de l'exercice écoulé, contre 2,3 euros par action pour l'exercice 2020.

À la recherche d'une nouvelle idée d'investissement?
https://fr.swissquote.com/trading/investment-products/yield-boosters

Swiss stocks

Le SMI a perdu 1,7 pour cent à 12 026 points. Les 20 valeurs du SMI ont toutes clôturé dans le rouge. 51,44 millions d'actions (contre 43,05 auparavant) ont été échangées. Les valeurs bancaires ont affiché des baisses de 3,3 % dans toute l'Europe et ont constitué le secteur le plus faible. Credit Suisse (-3,5%), UBS (-2,8%) et Julius Bär (-4%) ont nettement chuté en Suisse. Les risques géopolitiques accrus ont été cités comme raison de ces dépréciations, mais les attentes de hausse des taux d'intérêt de la BCE avaient également subi un petit coup de frein durant le week-end. Swatch a échappé à la grande dévalorisation. Après un reclassement de la note "Achat" par Bank of America, les titres du groupe horloger ont clôturé avec une hausse de 4,5 pour cent contre la faible tendance du marché. Clariant a plongé de 16 pour cent. Le groupe de chimie de spécialités a reporté la présentation de ses chiffres d'affaires pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'année 2021 en raison d'un examen des comptes des deux dernières années.

International markets

Europe

Les marchés d'actions en Europe se sont nettement repliés lundi et l'euro a cédé du terrain face au dollar, alors que les investisseurs réévaluent le risque d'une escalade militaire en Ukraine, les efforts diplomatiques pour tenter de désamorcer les tensions avec la Russie n'ayant jusqu'ici pas abouti. L'indice Stoxx Europe 600 a clôturé en baisse de 1,8%, à 461 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont perdu 2,3% et 2,2% respectivement. A Francfort, le DAX 40 a lâché 2% et le FTSE 100, à Londres a abandonné 1,7%. A Moscou, l'indice RTS a cédé 3% après avoir abandonné jusqu'à 4,5% en fin de matinée. La crainte d'un conflit armé a conduit à l'annulation de nombreux vols vers l'Ukraine, dont ceux de la compagnie aérienne néerlandaise KLM. La filiale d'Air France-KLM (-4,2%) a annoncé samedi qu'elle suspendait ses vols à destination de l'Ukraine et ne survolerait plus le pays jusqu'à nouvel ordre. Les valeurs du tourisme et des transports, déjà ébranlées par la crise sanitaire depuis deux ans, poursuivent ainsi leur repli. ADP a cédé 1% et et Accor 2,4%. A Londres, IAG a abandonné 5,6% et easyJet 1,7%. A Dublin, Ryanair a revanche gagné 0,6%, tandis que Lufthansa a chuté de 3,1% à Francfort. Les banques européennes se sont également trouvées sous pression, notamment l'autrichienne Raiffeisen (-5,7% à Vienne) l'un des établissements les plus exposés à l'Europe de l'Est. A Paris, Société Générale, également exposée à la Russie, a perdu 6,5%, BNP Paribas 5,1% et Crédit Agricole SA 3,6%. A Francfort, Deutsche Bank a perdu 3,7% et à Zurich, Credit Suisse a reculé de 3,5%. La plupart des valeurs du SBF 120 ont clôturé dans le rouge. Le gestionnaire d'Epad Orpea, dont la capitalisation a été divisée par plus de deux depuis un mois, s'est distingué en gagnant 5,8%.

United States

La Bourse de New York a clôturé en baisse lundi, prudente face à l'escalade des tensions en Ukraine, alors que les dirigeants russes et américains ont affirmé qu'une solution diplomatique restait envisageable pour éviter la guerre. L'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en baisse de 0,5%, à 34.566,17 points, et l'indice élargi S&P 500 a cédé 0,4%, à 4.401,67 points. Le Nasdaq Composite est resté proche de l'équilibre, à 13.790,92 points. Cisco Systems (-1,3%) a fait une offre d'achat de plus de 20 milliards de dollars pour acquérir l'entreprise de logiciels d'analyse de données Splunk (+9,1%), ont indiqué des sources proches du dossier au Wall Street Journal. Le groupe d'aéronautique et de défense Lockheed Martin (-2,3%) a annoncé dimanche renoncer à son projet d'acquisition d'Aerojet Rocketdyne après que l'autorité américaine de la concurrence a intenté une action en justice pour bloquer cette transaction de 4,4 milliards de dollars. Crown Resorts a annoncé lundi avoir accepté une offre d'achat de la société américaine de capital-investissement Blackstone (-1,9%) valorisant l'opérateur australien de casinos à 8,9 milliards de dollars australiens. Soros Fund Management, le fonds d'investissement du milliardaire George Soros, détient une participation de plus de 1 milliard de dollars dans le fabricant de pick-up électriques Rivian Automotive (+6,5%). Les documents déposés vendredi indiquent également que Soros Fund Management a réduit ses participations dans de grandes entreprises du secteur technologique au quatrième trimestre, dont Amazon (+1,2%) et Alphabet (+0,9%), la maison mère de Google. Les documents révèlent en outre une participation d'environ 13,3 millions de dollars dans Peloton Interactive (-5,3%).

Asia

En Asie, les principaux marchés accusent de nets replis mardi. Les bourses de Tokyo, Hong Kong et Séoul cèdent jusqu'à 1,3 pour cent. L'indice se maintient en revanche à Shanghai. Les données sur le produit intérieur brut (PIB) japonais n'ont guère d'influence perceptible. Avec une croissance de 1,3 pour cent au cours du trimestre de décembre par rapport au trimestre précédent, il est resté marginalement en deçà de l'estimation consensuelle. Dans la région, les valeurs financières sont en baisse. À Hong Kong, Ping An Insurance perd 4,1 % et HSBC chute de 1,9 %. A Tokyo, la Japan Post Bank recule de 10,4 pour cent.

Bonds

Sur le marché obligataire américain, les taux sont repartis à la hausse. Le taux de l'emprunt du Trésor à dix ans a gagné près de 5 point de base, à 1,988%, contre 1,943% vendredi soir. Celui à deux ans a pris 6 points de base. Le rendement du Bund allemand de même échéance recule à 0,271%, contre 0,299% vendredi soir.

Analysis

UBS abaisse l'objectif d'Adidas à 344 (365) EUR - Buy

Citi réduit l'objectif d'Adyen à 1.750 (1.800) EUR - Sell

Berenberg augmente l'objectif de Mercedes-Benz à 90 (85) EUR - Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.