Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 17.01.2022
Morning news

JP Morgan s'attend à une hausse de ses dépenses en 2022

Topic of the day

A Wall Street, JP Morgan perd 5,5% après l'annonce d'un bénéfice en baisse au quatrième trimestre, à 10,4 milliards de dollars, et de prévisions prudentes pour cette année. La banque JP Morgan prévoit une hausse de plus de 6 milliards de dollars de ses dépenses en 2022, en raison notamment de l'augmentation des rémunérations et des frais de déplacement de ses salariés. La banque a indiqué vendredi tabler sur une hausse de 2,5 milliards de dollars de ses dépenses structurelles et sur une augmentation de 3,5 milliards de dollars de ses dépenses d'investissement. Le total des dépenses, hors versement d'intérêts, du groupe devrait ainsi grimper à 77 milliards de dollars cette année, contre 70,9 milliards de dollars en 2021. La banque s'attend cependant à ce que l'accroissement des dépenses lié à l'augmentation de l'activité soit compensé par la baisse des dépréciations sur les crédits automobiles. L'action JP Morgan a perdu 6,1%.

Swiss stocks

Vendredi, les valeurs financières ont notamment enregistré de pertes de cours. Les actions de CS Group et d'UBS ont baissé respectivement de 0,4 et 0,7%. Les assureurs Swiss Life (-0,1%) et Swiss Re (-0,4%) ont pris des bénéfices isolés à l'approche du week-end. Le SMI s'est réduit de 0,8 pour cent à 12 526 points. Sur les 20 valeurs du SMI, 16 perdants et quatre gagnants se sont affrontés. 29,75 millions d'actions ont été échangées (auparavant : 30,2). L'action Holcim s'est réduite de 0,5 pour cent. Les analystes de Davy ont dégradé le titre à "Hold" contre "Outperform". Les cimentiers ont essayé de développer des stratégies répondant aux critères ESG (normes environnementales et sociales et bonne gouvernance d'entreprise), mais ils ont jusqu'à présent échoué.

International markets

Europe

Les indices européens ont clôturé dans le rouge vendredi, les investisseurs réagissant aux déclarations de plusieurs dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) jugées restrictives, tandis qu'à Paris, l'action EDF a connu l'une des pires séances de son histoire boursière. L'indice Stoxx Europe 600 s'est replié de 1%, à 481,2 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont perdu 0,8% chacun. A Francfort, le DAX 40 a abandonné 1%, tandis que le FTSE 100 a cédé 0,2% à Londres. Sur l'ensemble de la semaine, le Stoxx Europe 600 a perdu 1,1%. EDF a chuté de 14,6%. Les mesures annoncées par le gouvernement français pour limiter la hausse des prix de l'électricité pourraient réduire l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du groupe d'un montant compris entre 7,7 et 8,4 milliards d'euros cette année, a averti EDF. Elior a perdu 6,2% alors que l'agence de notation Moody's a dégradé la note de crédit "corporate family rating" (CFR) du groupe de restauration collective de "Ba3" à "B1", avec une perspective stable. L'éditeur allemand de logiciels professionnels SAP (stable à Francfort) a publié jeudi soir des résultats financiers meilleurs que prévu au titre du quatrième trimestre.

United States

La Bourse de New York a clôturé sans direction vendredi après la publication de résultats en baisse dans le secteur bancaire et l'annonce de ventes de détail inférieures aux attentes aux Etats-Unis. Freiné par les valeurs bancaires, l'indice Dow Jones (DJIA) a perdu 0,6%, à 35.911,81 points. L'indice élargi S&P 500 a en revanche gagné près de 0,1%, à 4.662,85 points. Le Nasdaq Composite s'est adjugé 0,6%, à 14.893,75 points. Sur l'ensemble de la semaine, le DJIA a reculé de 0,9%, tandis que le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont perdu 0,3%. Citigroup a de son côté abandonné 1,3%, après avoir indiqué que son bénéfice net avait chuté de 26% au quatrième trimestre. Wells Fargo a en revanche gagné 3,7%. Ford a gagné 0,7%, à 25,19 dollars, malgré l'abaissement de la recommandation de RBC Capital sur le titre à "performance en ligne", contre "surperformance" auparavant. L'intermédiaire financier a cependant relevé son objectif de cours de 21 dollars à 26 dollars. Google, filiale d'Alphabet (+0,6%), a annoncé qu'il prévoyait d'acquérir un ensemble de bureaux qu'il occupe à Londres pour 1 milliard de dollars, indiquant que le travail en présentiel restait vital pour l'entreprise.

Asia

En Asie, les principaux indices boursiers affichent une performance contrastée lundi. Alors que le Nikkei progresse de 0,7 pour cent à la bourse de Tokyo, l'indice Hang-Seng de Hong Kong perd 1,1 pour cent, pénalisé par les valeurs immobilières. Country Garden Holdings cède 8,1 pour cent, Longfor Group perd 2,6 pour cent. En Chine continentale, le composite de Shanghai gagne 0,6% après que la Banque populaire de Chine a réduit de 10 points de base les taux d'intérêt pour la facilité de crédit à moyen terme à un an et pour les opérations de prise en pension à sept jours, à 2,85% et 2,1% respectivement. En Corée du Sud, le Kospi perd 1,5 pour cent. Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering s'effondre de 7,5%, pénalisé par le veto de l'Union européenne à la fusion avec Hyundai Heavy Industries (-3,3%).

Bonds

Les anticipations de durcissement monétaire ont provoqué une forte remontée des taux obligataires depuis le début de l'année. Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans s'est tendu de 8 points de base, à 1,788% vendredi. Celui du deux ans, plus sensible aux taux à court terme de la Fed, a grimpé de 6 points de base, à 0,957%. Le rendement du Bund allemand à dix ans s'établit à -0,045%, contre -0,088% jeudi soir.

Analysis

Davy abaisse Holcim à Neutral (Outperform)
Berenberg augmente l'objectif de Stabilus à 84 (78) EUR - Buy
Hauck&Aufhäuser abaisse l'objectif d'Elringklinger à 25 (28) EUR - Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.