Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 29.11.2021
Morning news

GE porte ses rachats de dette obligataire à 25 milliards de dollars

Topic of the day

General Electric a relevé son opération massive de rachat de dette obligataire, dont le montant a été porté à 25 milliards de dollars au lieu de 23 milliards. D'ici la fin de l'année, le conglomérat estime qu'il aura réduit sa dette brute de plus de 80 milliards de dollars par rapport à 2018, au lieu d'une précédente estimation de 75 milliards de dollars. Cette opération de désendettement était déjà la plus importante jamais observée sur les marchés financiers, dépassant celle de 16 milliards de dollars d'AB Inbev en 2019. Des titres d'un montant de 33 milliards de dollars avaient été apportés à l'offre de GE mercredi soir.

Swiss stocks

Le marché boursier suisse a terminé la séance de vendredi avec des pertes significatives. Le SMI a perdu 2,0 pour cent à 12 199 points. Sur les 20 valeurs du SMI, 17 perdants et 3 gagnants se sont affrontés. 56,57 millions d'actions (18,72 auparavant) ont été échangées. L'action de Lonza a toutefois connu une forte hausse (+3,1%), car le fournisseur pharmaceutique produit le principe actif du vaccin Covid-19 du groupe américain Moderna. Et la demande pour ce vaccin devrait désormais nettement augmenter. Logitech, fournisseur d'équipements de bureau à domicile, a également profité d'une hausse de 4,0%. Les actions sensibles à la conjoncture ont subi une forte pression à la baisse. Parmi les valeurs financières, UBS a chuté de 5,8 pour cent et Credit Suisse de 3,5 pour cent. Les valeurs de l'assurance ont également été vendues : Swiss Re (-4,2%), Swiss Life (-2,9%), Zurich Insurance (-3,3%). La situation n'était pas meilleure pour les valeurs du luxe. Richemont a dégringolé de 5,1%, Swatch s'est même effondré de 7,1%. L'action du poids lourd de l'indice, Nestlé, a baissé de 1,3 %. Parmi les géants de la pharmacie, Roche a clôturé en baisse de 1,0 pour cent et Novartis a reculé de 2,4 pour cent.

International markets

Europe

Les marchés européens ont clôturé en forte baisse vendredi après la découverte en Afrique du Sud d'un nouveau variant potentiellement très contagieux du virus responsable du Covid-19. L'indice Stoxx Europe 600 s'est replié de 3,7%, à 464,1 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont abandonné 4,8% et 4,5%, respectivement. A Francfort, le DAX 40 a lâché 4,2% et, à Londres, le FTSE 100 a perdu 3,6%. Des scientifiques sud-africains ont annoncé jeudi la découverte de ce nouveau variant, baptisé pour l'heure B.1.1.529, et des cas ont été détectés dans d'autres pays et continents notamment à Hong Kong, en Israël et en Belgique. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre élevé de mutations pourrait rendre la maladie plus transmissible et potentiellement plus résistante aux vaccins, bien qu'il soit trop tôt pour déterminer avec certitude comment ce variant se répandra ou comment il agira sur les personnes infectées. Les valeurs du secteur du tourisme et du transport aérien ont dévissé en raison des craintes d'un durcissement des restrictions sanitaires pour contenir le nouveau variant. A Paris, Airbus a chuté de 11,5%, Accor a perdu 8,9%, et Aéroports de Paris a cédé 8,6% et Air France-KLM a lâché 9,6%. Les autres grandes compagnies aériennes européennes, dont IAG et Lufthansa, perdent toutes entre 8,7% et 13%. Les exploitants de centre commerciaux ont également subi de lourds replis. Unibail-Rodamco-Westfield a chuté de 11,9%, Klépierre de 8,9%. Les fabricants de vaccin et les autres valeurs de santé ont a contrario été recherchés. Valneva s'est apprécié de 8,9%, Eurofins de 7,9%, Sartortius Stedim de 7,2% et bioMérieux de 4,8%.

United States

La Bourse de New York a clôturé en net repli vendredi au terme d'une séance écourtée, vacillant comme les autres places mondiales devant l'apparition d'un nouveau variant potentiellement très contagieux du Covid-19. Après être restée fermée jeudi à l'occasion de la fête de Thanksgiving, Wall Street a toutefois subi un recul moins marqué que les marchés européens. Pénalisé par Boeing, l'indice Dow Jones (DJIA) a terminé en baisse plus de 900 points, soit 2,5%, à 34.899,34 points, signant son plus fort repli en une séance depuis octobre 2020. L'indice élargi S&P 500 a perdu 2,3% à 4.594,62 points, et le Nasdaq Composite a reculé de 1%, à 15.491,66 points. Il s'agit du pire Black Friday de l'histoire pour les trois indices. Des scientifiques sud-africains ont annoncé jeudi la découverte d'un nouveau variant, baptisé "Omicron" par l'OMS, et des cas ont été détectés dans d'autres pays et continents notamment à Hong Kong, en Israël et en Belgique. Le secteur aérien s'est replié face aux craintes sur la situation sanitaire. Boeing a abandonné 5,9% et la compagnie aérienne United Airlines a chuté de 9,6%. American Airlines a perdu 8,8% et Delta Air Lines 8,3%. Le secteur de l'énergie a également pesé sur la tendance après une chute de 13% des cours du brut à New York, les investisseurs redoutant une réduction de la demande d'énergie en cas de ralentissement de la conjoncture. Exxon a perdu 3,5% et Occidental Petroleum 7,3%. Les fabricants de vaccins se sont inscris à contre tendance. Moderna a bondi de 21% et Pfizer a pris 6,1%. Les investisseurs se tournent également vers les valeurs qui avaient précédemment profité des confinements. Netflix a gagné 1,1% et le spécialiste de la livraison de repas Doordash a pris 1,7%.

Asia

En Asie, les principaux marchés accusent de nets replis lundi, face au nouveau coronavirus Omicron mutant. En fin de séance, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo perdait 1,4%. Le Hang Seng cédait 1,0% à Hong Kong et l'indice Shanghai Composite abandonnait 0,2%. L'action de Galaxy Entertainment Group chute de 7,8 pour cent. Le titre du promoteur de complexes hôteliers Sands China recule de 6,3 pour cent. Le Kospi en Corée du Sud tombe de 1,1 pour cent. Dans toute la région, les actions des compagnies aériennes continuent de céder sous la pression des craintes de restrictions de voyage. Au Japon, Japan Airlines chute de 3,7 pour cent et ANA Holdings de 4,1 pour cent. A Hong Kong, Cathay Pacific recule de 3,4 pour cent. En Corée du Sud, Korean Air Lines cède 1,1 pour cent.

Bonds

Sur le marché obligataire, les rendements reculent alors que les investisseurs revoient à la baisse leurs anticipations de hausse des taux aux Etats-Unis et en Europe. Alors que les investisseurs sont en quête de refuge, le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans s'est détendu de plus de 13 points de base, à 1,506%, contre 1,641% mercredi soir. Les marchés obligataires étaient fermés jeudi aux Etats-Unis.

Analysis

UBS relève Easyjet à Buy (Neutral) - objectif 760 p
Bryan Garnier augmente l'objectif de Remy à 176 (145) EUR - Sell
Warburg abaisse l'objectif de Co.don à 4,20 (6,60) EUR - Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.