Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 22.11.2021
Morning news

Boeing ralentit la production du 787 en raison de problèmes de portes

Topic of the day

Le constructeur aéronautique américain Boeing a ralenti davantage encore la production de son 787 Dreamliner en raison de nouveaux problèmes de fabrication qui retardent les livraisons de l'appareil, ont indiqué des personnes proches du dossier. L'avionneur américain retarde l'achèvement de ses gros porteurs dans son usine de North Charleston, en Caroline du Sud, car les ouvriers et les ingénieurs cherchent à résoudre des problèmes sur des zones autour des portes des versions passagers et fret des avions déjà en construction, ont indiqué ces sources. Le ralentissement de la production a commencé ces derniers jours et pourrait durer quelques semaines, Boeing cherchant à obtenir l'expertise d'autres constructeurs aéronautiques pour régler ce problème de porte, ont indiqué certaines des personnes interrogées. Fin octobre, Boeing avait indiqué avoir ramené sa production à deux Dreamliner par mois, contre un rythme prévisionnel de cinq auparavant, le temps de résodure ses problèmes de fabrication.

Swiss stocks

Le marché boursier suisse a clôturé dans le rouge jeudi. Le SMI a perdu 0,4 pour cent à 12.553 points. Parmi les 20 valeurs du SMI, 14 perdants et six gagnants se sont affrontés. 31,45 millions d'actions (contre 33,1 auparavant) ont été échangées. Le producteur de matériaux de construction Holcim s'est fixé de nouveaux objectifs financiers et de durabilité dans le cadre de sa stratégie 2025. Zurich Insurance a cédé 1,1 pour cent. Citigroup a réagi avec une certaine déception aux documents relatifs à la journée du marché des capitaux de l'entreprise. Les valeurs bancaires étaient sous pression après que les taux d'intérêt du marché américain aient nettement baissé la veille. UBS a perdu 1,7 pour cent et Credit Suisse 1,8 pour cent. Les exportations horlogères de la Suisse se sont quelque peu accélérées en octobre. La tendance vers un niveau supérieur à celui d'avant la pandémie s'est ainsi confirmée. Les exportations vers l'important pays client qu'est la Chine ont toutefois diminué. Richemont a réagi avec une baisse de 0,1 pour cent, Swatch a gagné 0,4 pour cent.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont clôturé en baisse vendredi, les investisseurs craignant que le reconfinement de la population autrichienne, annoncé vendredi matin par le chancelier Alexander Schallenberg pour freiner la propagation du Covid-19, ne soit que le premier d'une longue série dans la région. L'iindice Stoxx Europe 600 a perdu 0,3%, à 486,1 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont cédé 0,4% et 0,5%, respectivement. A Francfort, le DAX 40 s'est replié de 0,4%, tandis que le FTSE 100 à Londres a lâché 0,5%. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,1%. En Autriche, Alexander Schallenberg a annoncé le confinement de l'ensemble de la population pour tenter d'enrayer la hausse rapide des cas de Covid-19 dans le pays. Les personnes non vaccinées étaient déjà confinées depuis lundi. L'Autriche va en outre rendre la vaccination obligatoire à compter de février prochain. Le rebond de l'épidémie de Covid-19 en Europe et les nouvelles restrictions sanitaires en Autriche ont pesé sur les foncières commerciales et les valeurs liées au tourisme et à la restauration, tandis que les valeurs parapétrolières ont reculé dans le sillage du baril. Aéroports de Paris a lâché 6%, accusant la plus forte baisse du SBF 120. Les spécialistes de la restauration collective Sodexo et Elior se sont repliés de 4,3% et 4%, tandis que le groupe hôtelier Accor a cédé 3,3%. Les foncières Unibail-Rodamco-Westfield et Klépierre ont perdu 3,4% et 4%. A Londres, la compagnie aérienne IAG a perdu 3,8% et le voyagiste TUI s'est replié de 2,5%. Inversement, les valeurs évoluant dans le domaine de la santé ont progressé. Sartorius Stedim Biotech s'est adjugé 3,8%, le titre Eurofins Scientific a avancé de 2,2% et bioMérieux de 2,3%.

United States

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé vendredi même si la progression des valeurs technologiques a permis au Nasdaq de signer un nouveau record, alors que les investisseurs redoutent les répercussions de nouvelles mesures sanitaires contre le Covid-19. En clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,8% à 35.601,98 points, lesté notamment par le net recul de Boeing. L'indice élargi S&P 500 a cédé 0,2% à 4.697,96 points au lendemain de son 66(ème) record de l'année. Sur la semaine, l'indice Dow Jones a perdu 1,4% tandis que le S&P 500 et le Nasdaq se sont adjugés respectivement 0,3% et 1,6%. La tendance a été soutenue par la solidité des résultats des entreprises et par la hausse des ventes de détail aux Etats-Unis, qui montre que la consommation ne semble pas affectée par ces inquiétudes. Les compagnies aériennes ont perdu du terrain face au risque de nouvelles restrictions sanitaires. United Airlines a perdu 2,8% et Delta a cédé 1%. Chevron (-2,2%) et Exxon (4,6%) ont chuté dans le sillage des cours du pétrole, le baril de baril ayant clôturé en repli de 3,7% à New York. Le site de prêt-à-porter Farfetch chute de 14% après avoir publié un chiffre d'affaires inférieur aux attentes. Le développeur de logiciels de gestion et de comptabilité Intuit a bondi de 10% après avoir relevé ses prévisions annuelles. Foot Locker (-12%) a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes mais a indiqué s'attendre à ce que les difficultés d'approvisionnement persistent au quatrième trimestre.

Asia

En Asie, les principales places boursières présentent un tableau contrasté lundi. L'indice Nikkei a gagné 0,1% à Tokyo et le Shanghai Composite prenait 0,6% en fin de séance. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong cédait parallèlement 0,5%.

Bonds

Les rendements des obligations du Trésor américain progressent lundi matin après avoir accusé vendredi leur plus forte baisse en plus d'une semaine, l'annonce du reconfinement de l'Autriche ayant déstabilisé les marchés. A 7h25, le taux de l'obligation à dix ans, le titre de référence du marché, s'inscrivait à 1,560%, contre 1,549% vendredi soir.

Analysis

JP Morgan augmente l’objectif de Flutter 17.190 (17.090) p – Overweight
UBS augmente Banco BPM à Buy (Neutral) – Objectif 3,70 (2,95) EUR
IR augmente l’objectif de Daimler à 90 (89) EUR – Hold

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.