Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 08.11.2021
Morning news

Elon Musk demande sur Twitter s'il doit vendre 10% de ses parts dans Tesla

Topic of the day

Elon Musk a demandé à ses abonnés sur Twitter s'il devrait vendre 10% de ses parts dans Tesla. 3,5 millions d'entre eux ont voté entre samedi et dimanche et répondu "oui" à 57,9%. "J'étais prêt à accepter le résultat quel qu'il soit", a indiqué l'entrepreneur qui utilise régulièrement le réseau social pour faire des annonces inattendues ou des commentaires étonnants. Il n'a pas précisé toutefois quand il comptait écouler ses actions, ni comment. Le fantasque patron du fabricant de véhicules électriques semblait avoir dans sa ligne de mire une récente suggestion de parlementaires démocrates, proposant d'imposer plus lourdement les super-riches en visant leurs actions, généralement taxées uniquement lorsqu'elles sont vendues. Elle a été a priori laissée de côté pour l'instant. Elon Musk avait déjà critiqué cette proposition fin octobre, écrivant dans un tweet: "Ils finissent par épuiser l'argent de tous les autres et viennent chercher le vôtre".

Swiss stocks

Un rapport étonnamment positif sur le marché du travail américain n'a pas soutenu le marché boursier suisse vendredi. Le SMI a perdu 0,7 pour cent à 12 322 points. Parmi les 20 actions du SMI, il y a eu 14 pertes de cours et six gains de cours. Un total de 35,54 (précédemment : 45,28) millions d'actions ont été négociées. Les valeurs pharmaceutiques ont été parmi les moins performantes en Europe. Les résultats de l'étude de la société américaine Pfizer sur un médicament Covid à l'efficacité très élevée ont eu un impact négatif. Les fournisseurs et autres actions de l'univers du vaccin ont alors subi des pressions pour vendre. Cette situation a également été ressentie par Lonza (-7,5%), qui coopère avec Moderna pour la production du vaccin Corona. Roche et Novartis ont chuté respectivement de 1,6 et 0,3 pour cent. Novartis a également fait l'objet d'un déclassement par UBS. Nestlé (-0,1%) a pris ses bénéfices après avoir atteint un nouveau sommet historique. Richemont, en revanche, a augmenté de 3,3 %. Le Credit Suisse a perdu 0,3 pour cent.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont clôturé à de nouveaux sommets vendredi, soutenus par le rebond des créations d'emplois en octobre aux Etats-Unis et par l'optimisme suscité par un traitement du Covid-19 développé par Pfizer. L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 0,1%, à 483,4 points. A Paris, le CAC 40 a clôturé pour la première fois de son histoire au-dessus du seuil des 7.000 points, à 7.041 points, après une hausse de 0,8%. A Francfort, le DAX 40 s'est apprécié de 0,2% et à Londres le FTSE 100 a pris 0,3%. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice Stoxx Europe 600 s'est apprécié de 1,7% tandis que le CAC 40 a gagné 3,1%. Les valeurs de l'aéronautique et du tourisme ont fortement progressé après les annonces de Pfizer, "le marché jugeant probablement que [ce médicament] contribuera à faciliter la levée des restrictions sanitaires et le retour à la vie normale", selon un analyste. Accor s'est adjugé 6%, tandis que l'exploitant de centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield a empoché 5,1%. Dans le secteur aéronautique, Safran a pris 5,1%, Air France-KLM 4,6% et Airbus 4,5%. A l'opposé, les actions de la société de biotechnologies Valneva (-11,5%) et du fournisseur de l'industrie pharmaceutique Sartorius Stedim Biotech (-8,6%) ont chuté, de même que le spécialiste du diagnostic bioMerieux (-6,6%). Les investisseur estiment que traitement du Covid-19 développé par Pfizer pourrait freiner les ventes de vaccin, bien qu'il ne soit pas encore autorisé.

United States

La Bourse de New York s'est hissée à de nouveaux records vendredi en clôture, bouclant une semaine faste après l'annonce de créations d'emplois plus élevées que prévu aux Etats-Unis en octobre. L'indice Dow Jones (DJIA) a terminé en hausse de 0,6% pour inscrire un nouveau record de 36.328,41 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,4%, pour rallier un nouveau pic de 4.697,52 points. Dans le même temps, l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, s'est adjugé 0,2%, à 15.971,59, signant lui aussi un nouveau plus haut historique. Les embauches sont reparties à la hausse en octobre aux Etats-Unis, après avoir subi un brusque ralentissement en septembre. Selon les données publiées vendredi par le département du Travail, les Etats-Unis ont créé 531.000 emplois nets en octobre. Pfizer (+11,1%) a annoncé vendredi qu'un examen préliminaire des résultats d'une étude sur un médicament expérimental indiquait que ce produit était très efficace pour prévenir les hospitalisations et les décès chez les personnes présentant un risque élevé de développer une forme grave du Covid-19. S'il est pris dans les trois jours suivant le diagnostic, ce médicament réduit le risque d'hospitalisation ou de décès d'environ 89% chez les patients présentant une forme légère à modérée de Covid-19. Pfizer prévoit de déposer une demande d'homologation du traitement aux Etats-Unis ce mois-ci. L'action du laboratoire Merck, qui a déposé une demande d'autorisation pour un médicament concurrent, plonge de 10%. L'action McAfee (+20%) a bondi en clôture après des informations du Wall Street Journal selon lesquelles la société de capital-investissement Advent International était proche de racheter l'éditeur d'antivirus pour plus de 10 milliards de dollars.

Asia

En Asie, la plupart des marchés d'actions se replient lundi, bien que le Shanghai Composite évolue à contre-tendance après la publication, ce week-end, de données révélant une croissance des exportations plus élevée que prévu et un excédent commercial record le mois dernier. Les exportations de la Chine ont bondi de 27,1% en octobre sur un an, après une hausse de 28,1% en septembre. Cependant, les exportations ont dépassé le consensus, qui attendait une progression de 22,6%, signalant que la demande mondiale pour les produits chinois est restée vigoureuse.

Bonds

Les rendements des obligations du Trésor américain s'inscrivent en légère hausse lundi matin, mais le rendement du titre à dix ans reste inférieur à 1,50% après avoir atteint son plus bas niveau sur un mois vendredi. A 7h35, il évoluait à 1,468%.

Analysis

UBS abaisse l’objectif de Solvay à 107 (109) EUR – Neutral
Citi augmente l’objectif de Airbus à 138 (135) EUR – Buy
IR augmente k’objectif de Deutsche Post à 62 (58) EUR – Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.