Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 29.10.2021
Morning news

Le groupe Facebook va changer de nom et s'appeler Meta

Topic of the day

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a annoncé que l'entreprise allait se rebaptiser Meta pour refléter la diversité de ses activités au-delà de son réseau social éponyme et promouvoir son projet d'univers numérique "metavers". "J'espère qu'avec le temps, notre entreprise sera considérée comme une entreprise du 'metavers'", a déclaré jeudi Mark Zuckerberg au cours du Facebook Connect, un événement annuel dédié aux développeurs. Le nouveau groupe Meta comprendra, outre le réseau social Facebook, les services de messagerie Instagram et WhatsApp ainsi que d'autres produits. "Nous sommes passés de l'ordinateur personnel au web et aux téléphones, du texte aux photos et à la vidéo, mais ce n'est pas la fin de l'histoire", a souligné le patron de Facebook. "La prochaine plateforme et les prochains outils seront encore plus immersifs avec un internet encore plus incarné, où vous êtes dans l'expérience, et non plus seulement en train de la regarder, c'est ce que nous appelons le metavers".

Swiss stocks

Après le recul du milieu de semaine, la bourse suisse a de nouveau enregistré une légère hausse jeudi. Le SMI a progressé de 0,5 % pour atteindre 12 153 points et a donc clôturé à un niveau élevé pour la journée. Parmi les 20 actions du SMI, il y a eu 14 gains de prix et six pertes de prix. 34,38 (précédemment : 31,99) millions d'actions ont été échangées. La saison des rapports est restée en ligne de mire. L'action Swisscom a perdu 7,4 % et a donc été le plus mauvais élève du SMI. Les traders ont indiqué que l'impasse persistante dans la coopération avec Salt en était la raison. L'entreprise commune prévue pour les réseaux de fibres optiques est actuellement examinée par l'autorité suisse de la concurrence. L'action Clariant, quant à elle, a augmenté de 5,0 %. Pour les analystes de Baader Helvea, les résultats du troisième trimestre ont été meilleurs que prévu. Les augmentations de prix ont été appliquées plus fortement que prévu, ce qui a eu un effet positif sur les bénéfices.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont clôturé en ordre dispersé jeudi après le maintien de la politique accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), qui juge toujours que l'accélération de l'inflation sera temporaire. L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 0,2%, à 475,2 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 se sont adjugé respectivement 0,8% et 0,7% après des résultats d'entreprises bien accueillis par les investisseurs. Le DAX 40 a perdu 0,1% à Francfort, de même que le FTSE 100 à Londres. Lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, la présidente de l'institution, Christine Lagarde, a estimé que la récente poussée d'inflation constatée en zone euro durerait plus longtemps qu'initialement prévu mais finirait par s'atténuer dans le courant de l'année 2022. CNP Assurances a bondi de 35%, après que le groupe bancaire public La Banque Postale a annoncé son intention de lancer une offre publique d'achat simplifiée (OPAS) sur l'ensemble du capital de l'assureur au prix de 21,90 euros par action, dividende attaché. L'offre d'achat présentée jeudi par La Banque Postale présente ainsi une prime de plus de 36% par rapport au dernier cours de Bourse de CNP Assurances avant l'annonce. L'activité d'Alten (+6,5%) a dépassé les attentes au troisième trimestre. Le groupe de R&D a publié une croissance organique de 23,9% pour la période allant de juillet à septembre, à 735,1 millions d'euros, alors qu'Oddo BHF anticipait un chiffre de 695 millions d'euros. "Encore une bonne publication", apprécie l'intermédiaire financier.

United States

La Bourse de New York a terminé en hausse jeudi, propulsant les indices S&P 500 et Nasdaq à de nouveaux records historiques, malgré l'annonce d'un ralentissement de la croissance aux Etats-Unis au trimestre écoulé, les investisseurs restant confortés par les résultats financiers satisfaisants publiés par les entreprises ces derniers jours. En clôture, l'indice Dow Jones (DJIA) a gagné 0,7%, à 35.730,48 points échouant à moins de trente points de son dernier record établi cette semaine. L'indice élargi S&P 500 a pris 1% pour atteindre un nouvau sommet de 4.596,42 points. Le Nasdaq Composite s'est adjugé 1,4%, signant également un nouveau record de 15.448,12 points. La croissance économique a ralenti aux Etats-Unis pour s'établir à 2% en termes annualisés au troisième trimestre, après 6,7% au deuxième, a indiqué le département du Commerce. Ce chiffre, nettement inférieur au consensus des économistes de 2,8%, est le plus faible depuis la récession de 2020. Le constructeur automobile américain Ford (+9%) a relevé mercredi soir ses perspectives pour l'exercice entier, après avoir annoncé un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes mais un bénéfice ajusté plus élevé que prévu. Ford a également indiqué qu'il reprendrait ses versements de dividendes au quatrième trimestre. Le laboratoire pharmaceutique américain Merck (+6,2%) a relevé jeudi ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours après un troisième trimestre meilleur que prévu. Le constructeur d'engins de chantier et miniers Caterpillar (+4,1%) a annoncé jeudi un résultat ajusté bien supérieur aux prévisions des analystes pour le troisième trimestre. Son chiffre d'affaires se situe cependant légèrement en deçà des attentes.

Asia

En Asie, les principaux indices boursiers évoluent de façon contrastée vendredi matin. En fin de séance, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo gagnait 0,1% et l'indice Shanghai Composite prenait 0,3%, tandis que le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong cédait 0,5%.

Bonds

Les rendements des emprunts du Trésor américain progressent vendredi matin. A 7h, le taux du titre de référence à dix ans évoluait à 1,599%, après avoir terminé la séance de jeudi à 1,579%.

Analysis

UBS augmente l’objectif de Santander à 4,35 (4,20) EUR – Buy
Credit Suisse abaisse l’objectif de Klöckner à 9 (9,10) EUR – Underperform
Credit Suisse augmente l’objectif de Puma à 108 (102) EUR – Neutral

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.