Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 07.10.2021
Morning news

GM veut doubler son chiffre d'affaires en 10 ans grâce à l'électrique

Topic of the day

General Motors a annoncé mercredi vouloir plus que doubler son chiffre d'affaires et augmenter ses marges d'ici à 2030, l'essor attendu du marché des véhicules électriques permettant au constructeur automobile de se fixer son objectif le plus ambitieux depuis des années. Le groupe a également lancé un défi à Tesla en affirmant qu'il entendait s'imposer comme le numéro un des véhicules électriques aux Etats-Unis, sans toutefois assortir cette ambition d'un calendrier précis. GM a présenté ces nouveaux objectifs à l'occasion d'une journée de rencontre avec les investisseurs et les analystes dans la périphérie de Detroit. Le groupe américain a réaffirmé qu'il prévoyait de consacrer 35 milliards de dollars aux véhicules électriques et autonomes entre 2021 et 2025. GM a enregistré en 2020 un chiffre d'affaires au plan mondial de 122,5 milliards de dollars.

Swiss stocks

Le marché boursier suisse a enregistré de petites pertes mercredi. Le SMI a perdu 0,2 pour cent à 11 569 points. Parmi les 20 actions du SMI, il y a eu 13 pertes de cours et cinq gains de cours, et deux actions ont clôturé sans changement. 33,35 (précédemment : 28,08) millions d'actions ont été échangées. Le mouvement de baisse du SMI a été ralenti par les poids lourds que sont Nestlé et Roche. Alors que Nestlé a clôturé sans changement, Roche a augmenté de 0,9 pour cent. En revanche, les produits cycliques étaient sous pression. ABB a chuté de 1,5 pour cent et Holcim de 1,3 pour cent. Après avoir progressé la veille, les valeurs bancaires sont désormais plus légères. Le Credit Suisse a perdu 1,1 % et UBS 1,3 %. Les valeurs du secteur du luxe étaient également sous pression. Richemont et Swatch ont chacun perdu 2 %. Logitech a chuté de 1,3 %. Les analystes de Morgan Stanley continuent de recommander de sous-pondérer le titre et ont légèrement abaissé l'objectif de prix.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont fortement reculé mercredi, pénalisés par les craintes au sujet de l'inflation dans un contexte de volatilité des prix de l'énergie, de perturbation des chaînes d'approvisionnement et de demande élevée après la réouverture de nombreuses économies. L'indice Stoxx Europe 600 a perdu 1%, à 451,3 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont cédé 1,3% chacun. A Francfort, le DAX 40 a reculé de 1,5%, et le FTSE 100 à Londres a perdu 1,2%. Eramet (+6%) a signé la meilleure performance de l'indice SBF 120 après le relèvement de la recommandation d'Exane BNP Paribas sur le titre, de "neutre" à "surperformance". Les valeurs liées au pétrole ont fortement reculé dans le sillage du brut, effaçant une partie de leur récente progression. Vallourec a chuté de 9,9%, CGG a perdu 7,7%, et TechnipFMC a perdu 4,9%. Les exploitants de centres commerciaux ont reculé également, sous l'effet des craintes liées à l'inflation et à une hausse des taux d'intérêt. Unibail-Rodamco-Westfield a perdu 4,2%, Klépierre a cédé 2%, tandis qu'à Francfort, Deutsche Euroshop a abandonné 3,4%. Saint-Gobain (-1%) a présenté de nouveaux objectifs financiers pour la période 2021-2025, axés sur la croissance rentable et la création de valeur pour ses actionnaires. Le spécialiste des matériaux de construction a par ailleurs prévenu que les coûts de l'énergie et des matières premières devraient augmenter d'environ 1,5 milliard d'euros en 2021 par rapport à 2020, dont 1,1 milliard d'euros pour le seul second semestre. Le groupe s'est tout de même dit confiant dans sa capacité à compenser cette inflation sur l'ensemble de l'année.

United States

La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, effaçant ses pertes du début de séance, aidée par le recul des cours du pétrole et une détente des taux obligataires dans l'espoir d'un possible compromis au Congrès sur la plafond de la dette. L'indice Dow Jones (DJIA), qui avait cédait jusqu'à 1% en début de séance, à terminé en hausse de 0,3%, à 34.416,99 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 0,4%, à 4.363,55 points, et le Nasdaq Composite a progressé de 0,5%, à 14.501,91 points. Les valeurs industrielles cycliques pèsent sur le Dow Jones sous l'effet des incertitudes pour les perspectives. Boeing perd 2% et Caterpillar 2,1%. Le groupe Dow Inc. (-3,3%) a dévoilé mercredi un programme d'investissement visant à générer plus de 3 milliards de dollars d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) supplémentaire d'ici à 2030, tout en maintenant ses investissements à un niveau égal ou inférieur aux amortissements. Le fournisseur d'énergie américain Southwest Gas (-3,4%) a annoncé mercredi avoir conclu un accord pour acquérir la société Questar Pipeline, filiale de Dominion Energy, pour près de 2 milliards de dollars dette comprise, malgré l'opposition de son actionnaire Carl Icahn. La chaîne de magasins de bricolage Home Depot (+0,3%) a conclu un partenariat avec le réseau de livraison du géant de la distribution Walmart (+0,2%) afin de proposer à certains de ses clients d'être livrés le jour même ou le lendemain de leur commande.

Asia

En Asie, les indices reprennent des couleurs jeudi après avoir accusé un net repli la veille. En fin de séance, l'indice Nikkei prenait 0,8% à Tokyo, tandis que le Hang Seng de la Bourse de Hong Kong s'adjugeait 2,4%. Les marchés de Chine continentale sont toujours fermés, les échanges reprendront vendredi.

Bonds

Le rendement du bon du Trésor américain à dix ans repart à la hausse jeudi matin, après s'être détendu la veille en fin de séance. Il avait auparavant atteint 1,57%, son plus haut niveau depuis juin, en raison de l'intensification des craintes d'inflation. Jeudi à 7h35, il s'établissait à 1,540%, contre 1,524% mercredi soir.

Analysis

IR augmente l’objectif de MLP à 9,50 (8,40) EUR – Buy
UBS augmente HSBC à Buy (Neutral) – Objectif 485 (450) p
CS abaisse AB Inbev à 53 (56) EUR – Neutral

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.