Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 04.10.2021
Morning news

Evergande suspendu de cotation avant un possible rachat de sa filiale immobilière

Topic of the day

La cotation des actions du conglomérat chinois en difficulté China Evergrande Group et de sa filiale de services immobiliers Evergrande Property Services Group a été suspendue lundi à la Bourse de Hong Kong. China Evergrande et Evergrande Property Services Group ont indiqué dans des communiqués séparés que la cotation de leurs actions et des produits structurés liés aux entreprises était suspendue. Plus tard, Evergrande Property Services Group a précisé attendre une éventuelle offre d'achat pour l'ensemble de l'entreprise, une opération qui permettrait de réduire la pression financère subie par sa maison mère. Ni China Evergrande ni Evergrande Property Services n'ont identifié l'acquéreur potentiel ou fourni de précisions sur cette possible transaction. Plus tôt dans la journée, Hopson Development Holdings, l'un des plus grands promoteurs immobiliers de Chine, a également demandé la suspension de sa cotation à Hong Kong. Hopson a indiqué que ses actions étaient suspendues dans l'attente de l'annonce d'une transaction, impliquant le rachat d'actions d'une société cotée à Hong Kong. Hopson n'a pas indiqué le nom de sa cible.

Swiss stocks

Après de forts mouvements quotidiens dans les deux sens au cours de la semaine, la bourse suisse a abordé le week-end sur une note plus légère. Le SMI a perdu 0,6 pour cent à 11 575 points. Parmi les 20 actions du SMI, il y avait 17 perdants et 3 gagnants. 35,88 (jeudi : 36,49) millions d'actions ont été échangées. Alors que les taux d'intérêt du marché américain ont à nouveau baissé et n'ont pas apporté de répit aux bourses, ils ont pesé sur les cours des actions bancaires. UBS a perdu 1,6 % et Credit Suisse 1,1 %. Derrière les actions bancaires se trouvaient encore Logitech, ABB, Partners Group et Alcon de différents secteurs, avec des baisses allant jusqu'à 2,5 %, sans qu'il y ait de nouvelles susceptibles de peser sur les cours. Les gagnants du jour sont Richemont, qui a également augmenté de 1,7 % sans nouvelles. Ils étaient en bonne compagnie avec d'autres valeurs européennes du luxe telles que LVMH et Kering, qui ont également connu une hausse significative.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont clôturé en baisse vendredi, les inquiétudes concernant les perspectives économiques, en particulier aux Etats-Unis et en Chine, pesant toujours sur le moral des investisseurs en ce début de quatrième trimestre. L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,4%, à 452,9 points. A Paris, le CAC 40 a terminé quasi stable tandis que le SBF 120 a perdu 0,1%. A Francfort, le DAX 40 a effacé 0,7% et le FTSE 100 à Londres a abandonné 0,8%. EDF a bondi de 5,9% alors que le gouvernement a choisi de ne pas geler les prix de l'électricité mais souhaite limiter leur impact sur la facture des ménages. Le Premier ministre, Jean Castex, a indiqué jeudi soir sur TF1 que la hausse actuelle des prix de marché de l'électricité pourrait se traduire par une revalorisation du tarif réglementé de l'électricité de 10% à 12% début février. Toutefois, le gouvernement entend compenser une partie de cette hausse par une réduction des taxes payées par le consommateur final. Engie (+2,5%) a pris acte de la décision du gouvernement français de geler les tarifs du gaz, tout en se montrant déterminé à limiter l'impact de cette décision sur ses résultats financiers. Jeudi soir, Jean Castex a décrété un gel des tarifs du gaz à partir de novembre et jusqu'au printemps 2022. Crédit Agricole SA (-1,1%) est en discussions avec la société d'investissement marocaine Holmarcom pour lui céder sa filiale Crédit du Maroc, confirmant ainsi "des rumeurs de marché". Ces discussions sont à un stade préliminaire sans aucune certitude quant à la réalisation d'une cession de la filiale marocaine, a précisé Crédit Agricole SA dans un communiqué.

United States

La Bourse de New York a clôturé fermement dans le vert vendredi, reprenant des couleurs après avoir signé en septembre son plus mauvais mois depuis mars 2020. Les investisseurs ont salué les progrès réalisés par le laboratoire Merck pour mettre au point un traitement contre le Covid-19, tout en surveillant les débats tendus au Congrès sur le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis et sur les plans d'infrastructures. Après une baisse de 1,6% la veille, l'indice Dow Jones (DJIA) a regagné 1,4%, à 34.326,46 points. L'indice élargi S&P 500 a clôturé en hausse de 1,2%, à 4.357,04 points, et le Nasdaq Composite a fini en hausse de 0,8%, à 14.566,70 points. La tendance a également été soutenue par une légère progression de l'indice ISM manufacturier et de l'indice de confiance des ménages de l'université du Michigan en septembre. L'indice Dow Jones a perdu 4,2% en septembre et le Nasdaq a chuté de 5,2%, ce qui constitue leur plus mauvaise performance mensuelle depuis mars 2020 et l'éclatement de la crise sanitaire. Au terme d'une semaine difficile à Wall Street, l'attention reste concentrée sur l'évolution de l'inflation et de la reprise économique au moment où les banques centrales s'apprêtent à commencer à resserrer leur politique monétaire. Cette semaine, le DJIA a perdu 1,4%. Le S&P 500 a lâché 2,2% et le Nasdaq Composite 3,2%, essuyant leur plus fort repli hebdomadaire depuis sept mois. Le laboratoire pharmaceutique Merck (+8,4%) a indiqué que l'antiviral oral qu'il a développé pour le traitement du Covid-19 avec son partenaire Ridgeback Biotherapeutics réduisait d'environ 50% le risque d'hospitalisation ou de décès chez les patients adultes à risque atteints d'une forme légère à modérée du Covid, dans une analyse intermédiaire des données d'un essai de phase 3. American Airlines a pris 5,5%, United Airlines a gagné 7,9%, et Delta Air Lines a fini en hausse de 6,5%.

Asia

La plupart des indices asiatiques reculent lundi. En fin de séance, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo perdait 1,1% et l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong abandonnait 2%. Les marchés de Chine continentale sont fermés pour la "semaine d'or" correspondant à la fête nationale.

Bonds

Les rendements des obligations du Trésor américain s'inscrivent en légère hausse lundi matin, après avoir enregistré vendredi leur plus forte baisse sur une séance depuis des mois, les investisseurs obligataires ayant ignoré les statistiques indiquant que l'inflation aux Etats-Unis a atteint son plus haut niveau depuis 30 ans. A 7h40, le rendement du bon du Trésor à dix ans, le titre de référence du marché, gagnait 1,1 point de base, à 1,475%.

Analysis

Credit Suisse abaisse l’objectif de Easyjet à 927 (1.200) p – Outperform
Credit Suisse augmente l’objectif de Diageo à 4.200 (3.950) p – Outperform
Independent Research augmente l’objectif de Covestro à 66 (64) EUR – Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.