Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 21.09.2021
Morning news

Twitter va payer 809,5 millions de dollars pour solder des poursuites d'actionnaires

Topic of the day

Twitter (-2,4%) a accepté de verser près de 810 millions de dollars afin de solder des poursuites pour violation de la réglementation boursière américaine. Le groupe, qui passera une charge dans ses résultats du troisième trimestre, était accusé d'avoir communiqué des informations trompeuses aux investisseurs sur ses audiences en 2015. Le groupe de San Francisco a indiqué que ce règlement à l'amiable mettrait un terme à l'ensemble des poursuites et qu'il n'avait pas "admis ou concédé une quelconque faute, responsabilité ou acte répréhensible“. La plainte d'actionnaires remontait à 2016 et accusait Twitter d'avoir trompé les investisseurs au sujet de deux indicateurs très surveillés: le nombre d'utilisateurs mensuels actifs et les consultations des fils d'actualités, qui permettent de mesurer les interactions entre membres de la plateforme. La société a indiqué qu'elle puiserait dans sa trésorerie pour payer le montant du règlement et qu'elle prévoyait de passer une charge dans ses comptes du troisième trimestre.

Swiss stocks

Le marché boursier suisse a enregistré des pertes considérables lundi. Le SMI a perdu 1,4 % à 11 766 points. Les 20 valeurs du SMI ont toutes enregistré des pertes. 64,53 (précédemment : 84,64) millions d'actions ont été échangées. Les banques Credit Suisse (-7,6%) et UBS (-6,6%) ont affiché les chutes les plus prononcées. En dehors du SMI, Julius Baer a reculé de 5,7 %. Le secteur bancaire est en tête de la liste des secteurs perdants au niveau mondial. Les investisseurs craignaient qu'un crash d'Evergrande n'entraîne les prêteurs dans sa chute. Les entreprises du secteur de la construction et les fournisseurs sont également susceptibles d'être en difficulté. Le cours de l'action du producteur de ciment Holcim a baissé de 3,2 %. Les actions des groupes de produits de luxe Richemont (-3,2 pour cent) et Swatch (-2,7 pour cent), qui dépendent fortement des affaires en Chine, ont également été battues. Swatch ne figure plus dans le SMI depuis lundi ; Logitech (+0,8%) a pris sa place. Le défensif Nestlé (-0,5%) a davantage résisté que le marché, mais les valeurs pharmaceutiques aussi : Novartis et Roche ont baissé respectivement de 0,3% et 0,4%. Alcon et Lonza ont clôturé avec des pertes de 0,4 et 0,6 pour cent.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont terminé en nette baisse lundi, alors que les investisseurs s'inquiètent des possibles répercussions des difficultés financières du géant chinois de l'immobilier Evergrande pour la deuxième économie mondiale. L'indice Stoxx Europe 600 a abandonné 1,7%, à 454,1 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont perdu 1,7% chacun. A Francfort, le DAX, dont la composition est passée de 30 à 40 valeurs, a fléchi de 2,3%. A Londres, le FTSE 100 a cédé 0,8%. Les craintes concernant Evergrande surviennent alors que plusieurs banques centrales se réunissent cette semaine. La Réserve fédérale (Fed) convoquera mardi et mercredi son comité de politique monétaire (FOMC). La Banque du Japon tiendra de son côté sa réunion de politique monétaire mardi et mercredi, tandis que la Banque d'Angleterre (BOE) tiendra la sienne jeudi. Près de cent valeurs du SBF 120 ont fini dans le rouge. Parmi les plus fortes baisses figurent les valeurs cycliques comme les spécialistes des matières premières ArcelorMittal (-8%) Aperam (-6,3%) ou Eramet (-4,4%), ainsi que les banques Société Générale (-5,7%) et BNP Paribas (-4,5%). Sopra Steria a chuté de 7,1% à la suite d'informations de BFM Business selon lesquelles le groupe de services numériques regarde la situation de son concurrent Atos (+1,2%) dans l'optique d'un potentiel rapprochement, ce qu'il a toutefois démenti. De son côté, Thales (+0,7%) n'a pas souhaité commenter les informations de BFM Business lui prêtant un intérêt pour les activités de cybersécurité d'Atos, tout en assurant qu'il n'était pas intéressé par un rachat de l'ensemble du groupe. Derichebourg a pris 0,8% pour sa première journée de cotation au sein de l'indice SBF 120. Les titres des principales compagnies aériennes européennes ont bondi, portées par la décision de l'administration américaine de lever à compter du début novembre les restrictions d'entrée aux Etats-Unis pour tous les voyageurs vaccinés. Air France-KLM a gagné 5,3% à Paris, tandis qu'à Francfort, Lufthansa a pris 5,5%. A Londres, IAG a bondi de 11,2% tandis qu'easyJet a gagné 3,8%.

United States

La Bourse de New York a terminé en forte baisse lundi, alors que les difficultés financières du promoteur Evergrande en Chine suscitent des inquiétudes pour la deuxième économie mondiale, entraînant une ruée vers les valeurs refuge. En clôture, l'indice Dow Jones (DJIA) a perdu 1,8%, à 33.970 points, et l'indice élargi S&P 500 a reculé de 1,7%, à 4.357,73 points. Le Nasdaq Composite, à dominante technologique, a lâché de son côté 2,2%, à 14.713,90 points. Les valeurs pétrolières ont perdu du terrain dans le sillage des cours du brut. ExxonMobil a lâché 2,7% et Chevron 2,1%. Un comité consultatif de la Food and Drug Administration s'est prononcé vendredi en faveur d'une campagne de rappel du vaccin anti-Covid de Pfizer (-0,7%) et BioNTech (-5,6%) pour les plus de 65 ans et les personnes fragiles, mais a voté contre l'administration d'une troisième dose à toutes celles agées de 16 ans et plus. Tesla (-3,8%) est entraîné par le repli de ses homologues chinois après l'abaissement des prévisions de livraisons du constructeur de véhicules électriques Li Auto. Les compagnies aériennes ont résisté au mouvement baisse, les investisseurs saluant l'annonce par la Maison-Blanche de la levée des restrictions sanitaires sur les vols en provenance de l'étranger pour le début du mois de novembre. Delta a pris 1,7%, American Airlines a gagné 3% et United Airlines s'est adjugé 1,6%.

Asia

En Asie, les principaux marchés accusent de nets replis mardi. Alors qu'il n'y a toujours pas de transactions à Shanghai et à Séoul en raison des jours fériés, la bourse de Hong Kong s'est stabilisée après la chute de la veille à son plus bas niveau depuis 11 mois. L'indice Hang Seng (HSI) perd encore 0,3 %, mais cette fois, ce sont surtout les pertes des valeurs technologiques qui pèsent sur le marché. Le titre de China Evergrande diminue encore de 3,5 % après avoir plongé de 10,2 % lundi. À Tokyo, le Nikkei-225 est en recul de 1,8 % après le congé du début de semaine.

Bonds

Les obligations du Trésor américain ont été recherchées comme valeur refuge. Le rendement des titres à dix ans a diminué de 5,6 points de base pour atteindre 1,31 %.

Analysis

Citi relève l'objectif de Deutsche Post à 74 EUR (69) - Buy
Berenberg abaisse BHP à Hold (Buy) - Objectif 2,300 (2,700) p
Deutsche Bank réduit Novartis à Sell (Hold) - CHF 70 (80)
Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.