Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 15.09.2021
Morning news

Boeing relève sa prévision de demande pour 2040 à 43.500 avions commerciaux

Topic of the day

Le constructeur aéronautique américain Boeing a relevé mardi sa prévision pour la demande mondiale d'avions commerciaux d'ici à 2040, estimant qu'elle atteindrait 43.500 appareils représentant une valeur totale de 7.200 milliards de dollars. Cette projection est supérieure de 500 avions environ à la précédente estimation de Boeing. Dans un communiqué, Boeing a indiqué que la demande devrait s'établir à 19.000 avions commerciaux au cours des dix prochaines années. La valeur totale de ces appareils est estimée à 3.200 milliards de dollars. Ces nouvelles perspectives "montrent que le marché mondial se redresse en grande partie comme Boeing l'avait prévu en 2020", a indiqué le groupe. "La demande de voyages aériens intérieurs est le moteur de la reprise, suivie par les marchés intra-régionaux à mesure que les restrictions sanitaires et de déplacement s'assouplissent, puis par le retour des voyages long-courriers aux niveaux pré-pandémiques d'ici à 2023-2024", a-t-il ajouté.

Swiss stocks

La tendance positive de la bourse suisse s'est poursuivie mardi. Le SMI a gagné 0,2 % pour atteindre 12 097 points. Parmi les 20 actions du SMI, il y a eu onze gains de prix et neuf pertes de prix. 27,11 (lundi : 25,16) millions d'actions ont été échangées. Une hausse plus nette du marché a également été empêchée par les baisses des valeurs bancaires. Les actions d'UBS (-0,5%) et de Credit Suisse (-1,2%) ont chuté. En bas du tableau du SMI se trouvaient les actions de Richemont (-3,5%) et de Swatch (-1,7%). Selon les analystes de Bank of America, la demande de produits de luxe a faibli en août, mais il fallait s'y attendre. Ce phénomène était particulièrement évident dans les régions d'Asie et des États-Unis et il est probable qu'il soit largement lié à la pandémie de Covid 19. Les analystes estiment que la demande reprendra dès que l'environnement du marché se normalisera.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont clôturé en ordre dispersé mardi, le léger ralentissement de l'inflation le mois dernier aux Etats-Unis n'ayant pas suffi à rassurer les investisseurs. L'indice Stoxx Europe 600 est resté stable, à 467,7 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont cédé 0,5% et 0,4%, respectivement. A Francfort, le DAX 30 a gagné 0,1% tandis que le FTSE 100 a lâché 0,5% à Londres. Valneva a rebondi de 8,3%. L'Union européenne est toujours intéressée par le vaccin anti-Covid-19 du laboratoire français et poursuit ses négociations, a déclaré mardi un porte-parole du ministère français de l'Economie, cité par l'AFP. La société de biotechnologies avait chuté de 41,6% lundi après avoir annoncé que le Royaume-Uni lui avait envoyé un avis de résiliation de l'accord de fourniture de son candidat-vaccin contre le Covid-19. Kering (-2,8%), LVMH (-1,6%) et Hermès (-0,7%) ont reculé alors que le bureau d'analystes AlphaValue a abaissé ses recommandations sur le secteur, évoquant les risques liés aux réformes économiques en cours en Chine. Les inquiétudes concernant l'activité dans ce pays ont également pesé sur Burberry (-1,8% à Londres) et Richemont (-3,5% à Zurich).

United States

a Bourse de New York a terminé en baisse, mardi, à l'issue d'une nouvelle séance hésitante après l'annonce d'un ralentissement inattendu de l'inflation aux Etats-Unis en août. En clôture, l'indice Dow Jones (DJIA) a cédé 0,8% à 34.577 points. L'indice élargi S&P 500 a abandonné 0,5%, à 15.037,76 points. L'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a fini pour sa part en repli de 0,5%, à 15.037,76 points. Les indices avaient débuté en hausse mais ont basculé dans le rouge peu après l'ouverture. Les marchés restent en recul depuis le début du mois alors que les opérateurs craignent de nouvelles restrictions de l'activité économique en raison de la propagation du variant Delta aux Etats-Unis dans un contexte de valorisation boursière élevée. Le S&P 500 a reculé au cours de cinq des six dernières séances. Oracle (-2,8%) a publié lundi soir un chiffre d'affaires en hausse, mais inférieur aux attentes, au titre du premier trimestre de son exercice 2021-2022. Le bénéfice par action ajusté de l'éditeur de logiciels a en revanche dépassé les prévisions. L'action Apple (-1%) a reculé après la présentation par le groupe de ses nouveaux iPhone, tablettes iPad et montres connectées Apple Watch. Lors d'une cérémonie au siège de la firme à Cupertino en Californie, Apple a dévoilé un nouvel iPhone 13 décliné en trois autres versions, mini, pro et max, qui pourront être précommandés à partir du 17 septembre et seront disponibles en magasin le 24 septembre dans une quarantaine de pays dont la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Inde, a indiqué Apple dans un communiqué. Le groupe a également présenté de nouvelles versions de l'iPad ainsi que sa nouvelle montre connectée Apple Watch 7.

Asia

En Asie, les principaux indices reculent mercredi après la publication de données indiquant un affaiblissement de l'activité économique en Chine en août. En fin de séance, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo perdait 0,4%. L'indice Shanghai Composite cédait 0,01% et à Hong Kong, le Hang Seng cédait 1,4%. La production industrielle chinoise a augmenté de 5,3% en août, après une hausse de 6,4% en juillet. Les économistes interrogés par le Wall Street Journal anticipaient une progression de 5,6%. Les ventes de détail, miroir de la consommation des ménages, ont progressé de 2,5% en août, contre 8,5% en juillet et 6,3% anticipés par les économistes.

Bonds

Le rendement du bon du Trésor américain à dix ans, l'obligation de référence du marché, poursuit sa baisse mercredi matin. A 7h35, ce taux s'établissait à 1,285%, contre 1,291% mardi soir. Les rendements ont commencé à reculer mardi après l'annonce d'un léger ralentissement de l'inflation en août aux Etats-Unis.

Analysis

IR abaisse l’objectif de Tui à 2,80 (3,00) EUR – Sell
Dt. Bank augmente Kühne + Nagel à Buy (Hold)
UBS abaisse l’objectif de Easyjet à 760 (862) p – Neutral

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.