Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 25.08.2021
Morning news

Best Buy soutenu par des perspectives plus élevées

Topic of the day

A Wall Street, Best Buy (+8,4%) a publié un résultat par action de 2,89 dollars au trimestre écoulé, dépassant nettement le consensus, qui était de 1,85 dollar. Le chiffre d'affaires, de 11,85 milliards de dollars, a également dépassé les attentes. Best Buy est passé du statut de salle d'exposition d'Amazon à celui de concurrent croissant du géant de l'e-commerce. Le détaillant d'électronique grand public a largement battu les attentes de Wall Street, tant sur les lignes supérieures que sur les lignes inférieures, au cours du trimestre clos le 31 juillet, avec un bénéfice net supérieur de 56 % à ce que prévoyaient les analystes. Même par rapport à l'année pré-pandémique, ses revenus ont augmenté de 24 %. Best Buy continue de prendre des parts de marché : La croissance de son chiffre d'affaires trimestriel par rapport à 2019 a été plus de deux fois supérieure à celle de l'ensemble du secteur de l'électronique et de l'électroménager sur la même période, selon les données du Census Bureau. Bien que Best Buy ait gagné 19 % depuis le début de l'année, ses actions sont évaluées raisonnablement. Elles s'échangent à environ 15 fois les bénéfices à 12 mois, soit au même niveau qu'avant la pandémie, et à environ la moitié de la valorisation de l'indice du commerce de détail S&P 500.

Swiss stocks

Mardi, la Bourse suisse a enregistré une baisse progressive, quoique dans une fourchette étroite. Malgré une légère reprise à la clôture, le SMI a terminé la journée en baisse de 0,3 % à 12 437 points. Dans le SMI, le titre de Novartis était au centre des discussions avec une perte de 1,7 %. La société pharmaceutique avait annoncé un revers avec son médicament Kymriah. Au deuxième rang, Adecco a chuté de 0,8 % à 50,60 francs après que le Credit Suisse a abaissé son objectif de cours de 65 à 58 francs. Flughafen Zürich a gagné un bon 1 pour cent après ses chiffres trimestriels. L'action du fabricant d'ascenseurs Schindler (-0,3 pour cent) n'a pas bénéficié du fait que la société a été chargée de fournir et d'installer 180 escaliers mécaniques dans le cadre d'un projet de construction du réseau de métro de Bangalore, en Inde. L'action du fournisseur de bâtiments Arbonia (+0,2%) a également peu bougé après la présentation de ses chiffres semestriels. Au troisième rang, Cembra Money Bank s'est redressé d'un bon 3 % après que le cours de l'action se soit effondré d'environ 30 % à son sommet lundi avec l'annonce de la résiliation d'un contrat de carte de crédit.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont fini la séance de mardi en ordre dispersé, le regain d'appétit pour le risque observé la veille s’essoufflant. L'indice Stoxx Europe 600 a terminé quasi stable, à 471,8 points. A Paris, le CAC 40 a reculé de 0,3% et le SBF 120 a abandonné 0,2%. A Francfort, le DAX a pris 0,3%, tandis que le FTSE 100 à Londres a progressé de 0,2%. Valneva (+4,8%) a continué de progresser après avoir déjà gagné plus de 5% lundi, soutenu par l'annonce du lancement de sa demande d'autorisation de mise sur le marché pour son vaccin anti-Covid auprès de l'agence de santé britannique, la MHRA (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency). Hermès International (-1,6%) et LVMH (-1,9%) ont abandonné une partie de leurs gains enregistrés au cours des dernières séances. Lundi, les deux titres avaient progressé de respectivement 3% et 2,7%, après avoir déjà gagné plus de 1%, vendredi. Le groupe européen d'aéronautique et de défense Airbus (+1,6%) a annoncé mardi que la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines avait commandé 30 unités supplémentaires de son monocouloir A321 neo, version remotorisée de l'A321. Stellantis (+0,3%) et le spécialiste taiwanais de la sous-traitance électronique Foxconn ont annoncé dans la nuit de lundi à mardi avoir conclu leur accord créant leur coentreprise commune, Mobile Drive, spécialisée dans les cockpits intelligents. Cette société sera détenue à parts égales par Stellantis et FIH Mobile, filiale de Foxconn, et son équipe de direction sera composée de dirigeants de chaque entreprise.

United States

Le S&P 500 et le Nasdaq Composite ont signé de nouveaux records historiques à la Bourse de Bourse de New York, qui a poursuivi sa progression mardi grâce un secteur technologique toujours très entouré. L'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en hausse de 0,1%, à 35.366,26 points. L'indice élargi S&P 500, qui avait frôlé son précédent record la veille, s'est adjugé 0,2%, à 4.486,23 points. Terminant au-dessus des 15.000 points pour la première fois de son histoire, le Nasdaq Composite a pris 0,5%, à 15.019,80 points. L'autorité américaine en charge de la sécurité aérienne, la Federal Aviation Authority (FAA), va passer en revue la façon dont les employés de Boeing (+1%) traitent les questions de sécurité au nom de l'agence, après que certains ingénieurs de l'avionneur américain ont déclaré subir des pressions excessives, selon une lettre de la FAA consultée par le Wall Street Journal et des personnes au fait du dossier. Le géant du commerce électronique Alibaba (+6,6%) a gagné du terrain à New York après avoir soutenu la progression de la Bourse de Hong Kong. Le spécialiste de la cybersécurité CrowdStrike (+8,1%) a profité de l'annonce de son inclusion dans l'indice Nasdaq 100. La chaîne de magasins de jeux vidéo GameStop (+28%) a signé sa plus forte progression depuis 5 mois, renouant avec la forte volatilité dont avait bénéficié le titre en début d'année malgré l'absence d'annonces de la part de la société. La compagnie d'assurance Cigna (+2%) a annoncé un plan de rachat d'actions accéléré d'un montant de 2 milliards de dollars.

Asia

En Asie, la plupart des indices tournent plus ou moins autour des niveaux de clôture de la veille. À Tokyo, l'indice Nikkei 225 est en baisse de 0,1 %. À Séoul, les prix ont diminué de 0,2 % en moyenne. À Hong Kong, l'indice Hang Seng chute de 0,4 %. À Shanghai, en revanche, l'indice composite progresse de 0,3 %.

Bonds

Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans a gagné 4 points de base mardi, à 1,292%. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'inscrit à -0,474%, contre -0,477% lundi soir.

Analysis

Deutsche Bank relève l'objectif de Gea à 33 EUR (31) - Hold
Berenberg augmente l'objectif de Marks & Spencer à 200 (195) p - Buy
Citi relève l'objectif de Jungheinrich à 51 EUR (46,50) - Neutral

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.