Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 23.08.2021
Morning news

L'achat d'Arm par Nvidia soulève de sérieux problèmes de concurrence, selon la CMA

Topic of the day

L'autorité britannique de la concurrence, la Competition and Markets Authority (CMA), a annoncé vendredi que l'acquisition par Nvidia du concepteur de puces britannique Arm soulevait des problèmes de concurrence et devait maintenant faire l'objet d'une enquête approfondie. L'autorité de régulation estime que l'opération pourrait nuire à la concurrence et étouffer l'innovation sur un certain nombre de marchés, ce qui se traduirait par des produits plus chers ou de moindre qualité. Le 19 avril, le gouvernement britannique avait déclaré qu'il souhaitait que la CMA enquête sur l'accord, en invoquant des raisons de sécurité nationale. Le ministre britannique de la Culture, des Médias, du Numérique et des Sports, Oliver Dowden, doit encore décider si l'opération doit faire l'objet d'une enquête approfondie de phase 2 portant à la fois sur la concurrence et la sécurité nationale, ou si elle doit faire l'objet d'une enquête de la CMA portant uniquement sur la concurrence. Le conglomérat japonais SoftBank Group a conclu un accord sur la vente d'Arm à son concurrent américain Nvidia dans le cadre d'une transaction valorisée à 40 milliards de dollars.

Swiss stocks

Les tendances positives des marchés boursiers américains ont contribué à la performance de la bourse suisse vendredi. Le SMI a gagné 0,1 % pour atteindre 12 416 points. Parmi les valeurs individuelles, Partners Group a gagné 1,4 %. La société vend sa participation dans Straive, un spécialiste des solutions de données basé à Singapour. Dans le même temps, le fabricant de matériaux de construction Sika (+1,0 %) se sépare de son activité européenne de revêtements industriels. Un commentaire positif d'un analyste a permis à Geberit d'augmenter de 1,2 % à CHF 761,40. Baader Helvea a relevé son objectif de cours pour l'action à 795 CHF contre 680 CHF et a confirmé sa note "Add". Parmi les valeurs du luxe qui ont été durement touchées ces derniers jours, seule Swatch (+0,8 pour cent) s'est redressée, tandis que Richemont (-0,3 pour cent) a de nouveau chuté. Swatch a peut-être été stimulé par un article paru sur Barrons.com. Divers analystes y sont cités comme affirmant que la demande de montres haut de gamme repart à la hausse, ce dont Swatch, avec ses marques Omega, Longines et Tissot, devrait notamment profiter. La demande est particulièrement forte sur l'important marché de vente qu'est la Chine. Jeudi encore, l'annonce de la volonté de la Chine de redistribuer les richesses et de taxer plus lourdement les citoyens fortunés a entraîné une vente des actions de Swatch et de Richemont. Parmi les petites capitalisations, U-Blox a chuté de 10,3 %. Le fournisseur de technologies sans fil et de positionnement avait présenté des chiffres semestriels qui n'ont pas été bien reçus. Les chiffres de PSP Swiss Property (-0,8 pour cent) ont également été accueillis défavorablement.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont fini la semaine sur une note positive, se redressant après avoir fortement reculé la veille dans la crainte que la propagation du variant Delta du coronavirus pèse sur la reprise économique mondiale et que la Réserve fédérale (Fed) diminue ses mesures de soutien dès cette année. L'indice Stoxx Europe 600 a progressé vendredi de 0,3%, à 468,8 points, ramenant sa baisse à 1,5% sur l'ensemble de la semaine. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont gagné 0,3% chacun vendredi. A Francfort, le DAX 30 a pris également 0,3%, tandis que le FTSE 100 à Londres s'est apprécié de 0,4%. Les valeurs automobiles ont de nouveau reculé vendredi en Europe, après l'annonce par le constructeur allemand Volkswagen d'une réduction de la production de son usine principale de Wolfsburg en raison de la pénurie de semi-conducteurs. La veille, le constructeur japonais Toyota avait annoncé une baisse de 40% de sa production mondiale en septembre par rapport à sa précédente prévision, pour la même raison. A Francfort, Volkswagen et BMW ont reculé de 1% et 0,6%, respectivement. A Paris, Renault a abandonné 1,1%, Stellantis a cédé 1,2%. Du côté des équipementiers, Faurecia a perdu 2,6%, Plastic Omnium a reculé de 1,6% et Valeo a abandonné 0,9%. L'agence de notation Moody's a par ailleurs abaissé vendredi sa perspective pour l'ensemble des notes de crédit de Faurecia de "stable" à "négative", tout en confirmant sa note de crédit de long terme "Ba2", après que l'équipementier automobile a conclu un accord sur l'acquisition de son concurrent allemand Hella. Le distributeur britannique Wm. Morrison Supermarkets (+4,2% à Londres) a accepté une offre d'achat de Clayton Dubilier & Rice qui le valorise à 7 milliards de livres (environ 8,2 milliards d'euros), retirant ainsi sa recommandation apportée à l'offre d'un consortium dirigé par Fortress Investment Group, une filiale du japonais SoftBank. Marks & Spencer (+14,1% à Londres) a relevé ses prévisions de bénéfice ajusté pour son exercice décalé 2021-2022 en raison d'un bon début d'année, avec une croissance des ventes dans tous les segments.

United States

La Bourse de New York a regagné du terrain vendredi après avoir été freinée cette semaine par les inquiétudes concernant la situation sanitaire et la possible diminution du soutien de la Réserve fédérale (Fed) à l’économie. L'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en hausse de 0,7%, à 35.120,08 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,8%, à 4.441,67 points. Le Nasdaq Composite s'est adjugé 1,2%, à 14.714,66 points. L'autorité britannique de la concurrence, la Competition and Markets Authority (CMA), a annoncé vendredi que l'acquisition par Nvidia (+5,1%) du concepteur de puces britannique Arm soulevait des problèmes de concurrence et devait maintenant faire l'objet d'une enquête approfondie. La Commission européenne a annoncé vendredi qu'elle ouvrait une enquête sur la décision d'Illumina (+3,5%) de boucler son acquisition de Grail bien que l'opération soit en cours d'examen par l'autorité de la concurrence. David Feinberg, qui a piloté la percée ambitieuse et parfois controversée de Google, filiale d'Alphabet (+1,3%), dans le secteur de la santé, quitte le moteur de recherche pour devenir directeur général de Cerner.

Asia

Des indicateurs positifs dominent les marchés boursiers d'Asie de l'Est au début de la nouvelle semaine. À Tokyo, l'indice Nikkei 225 gagne 1,8 %. L'indice composite de Shanghai progresse de 1,0 %. À la bourse de Hong Kong, l'indice Hang Seng augmente de 1,8 % et à Séoul, le Kospi grimpe de 1,6 %. Parmi les actions individuelles à Séoul, les actions de Hanjin Heavy Industries & Construction augmentent de 14,6 pour cent.

Bonds

Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans a évolué à 1,259%, contre 1,246% jeudi soir. Le rendement du Bund allemand de même échéance s’est inscrit à -0,494%, contre -0,487% jeudi soir.

Analysis

Deutsche Bank abaisse l'objectif d'Antofagasta à 1 320 (1 350) p - Hold
Jefferies augmente l'objectif d'Adyen à 2.960 EUR (2.560) - Buy
Citi relève l'objectif de DSV Panalpina à 1 800 DKK (1 710) - Buy
Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.