Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 20.08.2021
Morning news

Le spécialiste des données Inovalon va être retiré de la cote pour 7,3 mds de dollars

Topic of the day

A Wall Street, Inovalon Holdings (+8,3%), société spécialisée dans l'analyse de données pour le secteur de la santé, a annoncé jeudi son rachat par un consortium conduit par Nordic Capital, pour 7,3 milliards de dollars en valeur d’entreprise. Selon les termes de l'accord conclu par Inovalon, les actionnaires de l'entreprise recevront 41 dollars en numéraire pour chaque action qu'ils détiennent, soit une prime de 10,2% par rapport au cours de Bourse de mercredi, de 37,22 dollars. Le consortium conduit par Nordic Capital comprend également le président-directeur général d'Inovalon, Keith Dunleavy, Insight Partners, 22C Capital ainsi que d'autres investisseurs. Inovalon sera retirée de la cote à l'issue de l'opération, qui devrait être réalisée fin 2021 ou début 2022. Keith Dunleavy restera un actionnaire important de la société, qu'il continuera de diriger, a ajouté Inovalon.

Swiss stocks

La bourse suisse a accusé un net repli jeudi. Le SMI a perdu 1,1 pour cent à 12 404 points. Sur les 20 actions du SMI, 18 ont enregistré des pertes de prix. Les deux gagnants de l'indice sont Nestlé, qui a clôturé en hausse, et l'action Alcon, qui a encore bénéficié des bons chiffres et des perspectives encourageantes du spécialiste de l'ophtalmologie avec un plus de 0,7 %. 37 (précédemment : 26,93) millions d'actions ont été échangées. Les pertes de cours de loin les plus importantes du SMI ont été enregistrées par les actions des groupes de produits de luxe Richemont (-6,7%) et Swatch (-6,6%). Après avoir récemment pris des mesures réglementaires plus strictes à l'encontre de certaines entreprises, notamment dans le secteur des technologies, Pékin s'en prend maintenant aux super riches du pays. Le gouvernement appelle à une redistribution des richesses, faisant craindre que l'industrie du luxe ne perde des ventes en conséquence. Les consommateurs chinois ont représenté 35 % des ventes du secteur en 2019, l'année précédant la pandémie de Corona, selon UBS. Geberit (-1,7%) avait légèrement dépassé les attentes avec ses chiffres du premier semestre. Cependant, les perspectives du fabricant d'équipements sanitaires ont été décrites comme étant conservatrices dans le commerce. L'action a également enregistré de bons résultats depuis le début de l'année, de sorte que des bénéfices ont été réalisés.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont baissé fortement jeudi, plombés par les craintes concernant la vigueur de la reprise économique mondiale. En outre, le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), publié mercredi soir, a montré que les banquiers centraux américains étaient de plus en plus favorables à une réduction des achats d'actifs de l'institution cette année. L'indice Stoxx Europe 600 a perdu 1,5%, à 467,2 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont cédé 2,4% et 2,3%, respectivement. A Francfort, le DAX 30 a abandonné 1,3%, tandis que le FTSE 100 à Londres a reculé de 1,5%. Les valeurs des secteurs pétrolier et parapétrolier ont souffert du net repli des cours de l'or noir. A Paris, TechnipFMC a perdu 7,3%, Vallourec a cédé 4,4%, CGG a reculé de 1,9%, TotalEnergies a abandonné 3,8% et Technip Energies s'est replié de 3,4%. A Londres, BP a perdu 4,9% et Shell a cédé 3,9%. A Milan, Eni a baissé de 2,8% et Saipem a reculé de 2,8%. Les groupes de luxe français Kering (-9,5%), LVMH (-5,7%) et Hermès (-4,7%) pâtissent des signes de ralentissement envoyés par l'économie chinoise dont ces entreprises dépendent énormément. A Londres, Burberry a perdu 6,6% tandis qu'à Zurich, Richemont a cédé 6,7%. A Milan, Salvatore Ferragamo a reculé de 4,7%, Moncler a cédé 6,1%, et Tod's a reculé de 5%. Les actions des groupes automobiles membres du SBF 120 figurent parmi les plus forts replis de l'indice, alors que le constructeur japonais Toyota a confirmé qu'il allait réduire de 40% sa production mondiale en septembre par rapport à sa précédente prévision. Renault a accusé un repli de 2,6%, tandis que Stellantis a plié de 3,4%. A Francfort, BMW a perdu 3%, Daimler a cédé 3,1% et Volkswagen a reculé de 4%. Du côté des équipementiers automobiles, Valeo a reflué de 2,8%, Plastic Omnium a abandonné 2,6% et Faurecia a perdu 4,3%.

United States

La Bourse de New York s'est rapprochée de l'équilibre mais a terminée contrastée jeudi, restant freinée par les incertitudes sur la situation sanitaire et par la perspective d'un retrait des mesures de soutien à l'économie de la Réserve fédérale (Fed). Pénalisé par le recul des valeurs industrielles comme Boeing (-3,1%) et Caterpillar (-2,6%), l'indice Dow Jones (DJIA) a perdu 0,2%, à 34.894,12 points. Après une ouverture dans le rouge, l'indice élargi S&P 500 et le Nasdaq Composite ont en revanche progressé de 0,1%, à 4.405,80 points et 14.541,79 points respectivement. Les résultats de Nvidia (+4%) ont dépassé les attentes de Wall Street au deuxième trimestre. Le groupe s'est dit confiant dans l'autorisation de son acquisition du fabricant de semi-conducteurs Arm, mais a indiqué que le processus risquait de prendre plus de temps que prévu. Cisco Systems (+3,8%) a publié mercredi soir des résultats légèrement supérieurs aux attentes au quatrième trimestre de son exercice décalé et s'est montré optimiste pour les mois à venir. General Motors (-3,5%) et Ford (-2,5%) ont annoncé de nouvelles réductions de leur production en raison de la pénurie de semi-conducteurs, qui s'est renforcée sous l'effet de la dégradation sanitaire dans certains pays. La banque américaine Goldman Sachs (-1,3%) a annoncé jeudi l'acquisition du gestionnaire d'actifs européen NN Investment Partners auprès de NN Group pour environ 1,6 milliard d'euros (1,87 milliard de dollars). La société spécialisée dans le séquençage génétique Illumina (-7,9%) a annoncé mercredi soir avoir finalisé l'acquisition de Grail pour un montant de 7,1 milliards de dollars, malgré une plainte de la Federal Trade Commission (FTC) et des démêlés avec les autorités de la concurrence en Europe.

Asia

En Asie, les principaux marchés accusent de nets replis vendredi. L'indice HSI de Hong Kong a chuté de 2,3 %, les valeurs technologiques ayant à nouveau été vendues à grande échelle. À Shanghai, l'indice a reculé de 1,7 %. L'indice Nikkei de Tokyo a perdu 0,7 % à 27 086 points. À Séoul, le Kospi a diminué de 0,7 % à 3 075,68 points.

Bonds

Sur le marché obligataire, le taux de l'emprunt du Trésor américain à dix ans a perdu 1 point de base, à 1,248%. Le rendement du Bund allemand de même échéance s'inscrit à -0,487%, contre -0,480% mercredi soir.

Analysis

Goldman Sachs relève Lanxess à Buy (Sell)/Target EUR 72 (56)
Citi augmente l'objectif de Carlsberg à DKK 1,280 (1,225) - Buy
Deutsche Bank relève l'objectif d'Alcon à CHF 85 (74) - Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.