Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 05.08.2021
Morning news

Le vol de la capsule spatiale Starliner de Boeing retardé pour une durée indéfinie

Topic of the day

La capsule Starliner de Boeing ne s'élancera pas vers la Station spatiale internationale mercredi en raison d'un problème dans le système de propulsion ayant provoqué la veille l'annulation d'un vol d'essai non habité, a annoncé l'entreprise sans fixer la date d'une prochaine mission. Des indications "inattendues" sur la position des valves du système de propulsion de Starliner a en effet conduit à l'arrêt momentané de la mission, a indiqué Boeing dans un communiqué. Les équipes d'ingénieurs ont écarté plusieurs causes pouvant expliquer ce problème, notamment une erreur de logiciel, mais ont besoin de davantage de temps pour comprendre le phénomène, a ajouté la Nasa. "Nous allons laisser les données nous guider", a déclaré John Vollmer, responsable de Boeing. "Notre équipe a travaillé assidûment pour garantir la sécurité et le succès de cette mission, et nous procéderons à un lancement uniquement si notre véhicule fonctionne correctement et que nos équipes sont confiantes dans sa capacité à voler", a-t-il précisé. La mission d'essai devait initialement avoir lieu vendredi mais avait dû être repoussée à mardi après qu'un module scientifique russe a inopinément actionné ses propulseurs après s'être amarré à la Station spatiale internationale (ISS), changeant son orientation.

Swiss stocks

Les conditions favorables en provenance d'Asie ont légèrement relevé la bourse suisse mercredi. En clôture, l'indice avancé SMI a atteint un niveau record. Ce niveau élevé est dû à la saison des bilans solides, au cours de laquelle un nombre supérieur à la moyenne d'entreprises ont dépassé les attentes. Le SMI a gagné 0,1 % pour atteindre 12 179 points. Parmi les 20 actions du SMI, on a enregistré douze gains et six pertes de cours, et deux actions ont clôturé sans changement. 26,54 (précédemment : 27,45) millions d'actions ont été échangées. Swatch (-3,5%) et Richemont (-1,9%) ont été les dernières lumières du SMI. Des données solides sur la Chine n'ont pas réussi à soutenir les actions ; en revanche, l'attention s'est portée sur les nouvelles infections Corona dans le pays, qui ont atteint les niveaux les plus élevés de l'année. D'autres fermetures se profilent. Roche a gagné 0,4 pour cent. Les valeurs financières ont été plutôt favorables, gagnant jusqu'à 1 % (Zurich Insurance), seul Credit Suise a peu changé. Le SMI a été tiré par ABB (+1,1%), Geberit (+1,9%), Alcon (+1,3%) et Sika (+1,3%).

International markets

Europe

Les indices actions européens ont clôturé en hausse mercredi, poursuivant sur leur lancée alors que Wall Street se montre plus hésitante après la publication d'une série d'indicateurs mitigés. L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 0,6%, à 468,2 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont pris 0,3% et 0,4%, respectivement. Le DAX 30 a progressé de 0,9% à Francfort, tandis que le FTSE 100 à Londres s'est adjugé 0,3%. Dans la zone euro, l'activité du secteur privé a moins accéléré qu'initialement estimé en juillet mais se situe néanmoins à son plus haut niveau depuis 15 ans, selon les données d'IHS Markit. L'indice PMI composite de la zone euro s'est établi à 60,2 en juillet, contre 59,5 le mois précédent et une estimation provisoire de 60,6 publiée le 23 juillet. SES (+9,9%) a confirmé s'attendre à une contraction de ses principaux indicateurs financiers en 2021 tout en relevant le bas de sa fourchette de prévisions pour son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté. L'opérateur de satellites a également annoncé un recul de ses résultats au premier semestre. Dans son sillage, Eutelsat a pris 1,4%. Commerzbank (-5,8% à Francfort) a annoncé une perte nette au titre du deuxième trimestre en raison de charges exceptionnelles, notamment liées à sa restructuration. Au deuxième trimestre, la banque allemande a accusé une perte nette de 527 millions d'euros, contre un bénéfice de 183 millions d'euros un an plus tôt.

United States

La Bourse de New York a terminé de manière contrastée mercredi, décue par des créations de postes dans le secteur privé inférieures aux attentes en juillet alors que l'impact du variant Delta sur l'économie continue de préoccuper les marchés. En clôture, l'indice Dow Jones (DJIA) a perdu 0,9%, à 34.792,60 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,5%, à 4.402,66 points. L'indice Nasdaq Composite, à dominante technologique, est en revanche parvenu à rester dans le vert, en terminant en hausse de 0,1%, à 14.780,53 points. Les entreprises du secteur privé aux Etats-Unis ont créé bien moins d'emplois que prévu au mois de juillet, selon le rapport publié mercredi par Automatic Data Processing, ou ADP, et Moody's Analytics. Le secteur privé américain a créé 330.000 emplois nets le mois dernier, contre 680.000 en juin, alors que les économistes tablaient sur 653.000 nouveaux postes. Le constructeur automobile américain General Motors (-9%) a relevé mercredi ses prévisions pour l'exercice 2021, après un deuxième trimestre marqué par des résultats en forte hausse par rapport à la période correspondante de 2020 et supérieurs aux attentes des analystes. La nouvellle prévision de bénéfice par action se situe cependant en deçà du consensus. La société foncière américaine MGM Growth Properties (+,6,9%), spécialisée dans les hôtels et casinos, a annoncé mercredi avoir conclu un accord en vue de son rachat par sa rivale VICI Properties pour 17,2 milliards de dollars, dont 5,7 milliards de dollars de dette.

Asia

En Asie, les indices présentent un tableau contrasté mercredi, tandis que les inquiétudes entourant la hausse du nombre de contaminations par le variant Delta en Chine augmentent. En fin de séance à Tokyo, l'indice Nikkei gagnait 0,4%. Parallèlement, le Hang Seng, l'indice vedette de la Bourse de Hong Kong, perdait 0,1% et le Shanghai Composite grappillait 0,1%. La Chine a reconfiné certaines villes du pays, annulé des vols et des trains, et lancé une vaste campagne de dépistage à Wuhan, la ville où le Covid-19 a été détecté pour la première fois fin 2019. Bien que le nombre de cas annoncé par Pékin soit relativement faible par rapport à d'autres pays, les mesures de restriction adoptées et leur impact sur la vaste économie chinoise sont suivis de près par les marchés.

Bonds

Le rendement de l'emprunt du Trésor américain à dix ans poursuit sa progression jeudi après avoir terminé la veille à 1,184%. A 7h35, il s'établissait à 1,195%.

Analysis

CS augmente l’objectif de SocGen à 34 (32) EUR – Outperform
JPM augmente l‘objectif de Stellantis à 27 (20) EUR – Overweight
UBS augmente l’objectif de BP à 410 (380) p – Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.