Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 16.07.2021
Morning news

Daimler publie des résultats préliminaires supérieurs aux attentes au T2

Topic of the day

Le constructeur automobile allemand Daimler a annoncé ses résultats préliminaires pour le deuxième trimestre dépassaient les prévisions des analystes financiers, en dépit "des effets négatifs de la disponibilité très limitée de composants semi-conducteurs". Dans un communiqué, le groupe a souligné que "le résultat opérationnel de Daimler Group, le résultat opérationnel ajusté de Mercedes-Benz Cars & Vans, le résultat opérationnel ajusté de Daimler Trucks & Buses, le résultat opérationnel ajusté de Daimler Mobility et le flux de trésorerie disponible des activités industrielles de Daimler pour le deuxième trimestre 2021 [étaient] tous nettement supérieurs aux attentes du marché". Le résultat opérationnel du groupe s'est établi à 5,19 milliards d'euros au deuxième trimestre, à comparer à un consensus de 4,12 milliards d'euros fourni par l'entreprise et à une perte de 1,68 milliard d'euros pour la période correspondante de 2020.

Swiss stocks

Les cours des actions à Zurich ont à nouveau baissé jeudi, cette fois un peu plus fortement que la veille. Les agents de change ont parlé d'une consolidation proche des sommets, et pas seulement à Zurich. Le SMI a perdu 0,6 % à 11 977 points et se situe donc à une bonne centaine de points en dessous de son record du 7 juillet. Parmi les 20 valeurs du SMI, on compte 14 baisses de cours et cinq hausses ; l'action Swisscom a clôturé sans changement. 28,04 (mercredi : 25,77) millions d'actions ont été échangées. Les tendances sectorielles au sein du SMI étaient à peine perceptibles. Richemont (-1,8%), qui avait été largement en tête la veille dans le sillage des derniers chiffres solides de Swatch, était en queue de peloton. Swatch a baissé de 1,0 % après les gains des jours précédents. Le Credit Suisse (+0,1 pour cent), qui avait récemment été fortement pesé en raison de l'incertitude accrue avant la présentation imminente de ses chiffres trimestriels, a montré des signes de stabilisation. Les analystes de Jefferies ont ajouté l'action à leur liste de valeurs observées avec une recommandation de Hold. En revanche, ils ont inclus l'action de leur concurrent UBS (+0,3%) avec une recommandation d'achat car ils y voient de meilleures opportunités pour les activités de gestion de fortune et de banque d'investissement.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont reculé jeudi, pénalisés par un regain d'inquiétude sur la vigueur de la reprise économique mondiale après l'annonce d'un ralentissement de la croissance en Chine au deuxième trimestre et des indicateurs économiques mitigés aux Etats-Unis. Les investisseurs ont également opté pour la prudence après que le président de la Réserve fédérale (Fed) Jerome Powell a admis jeudi que la hausse des prix à la consommation aux Etats-Unis mettait la Fed "mal à l'aise". L'indice Stoxx Europe 600 a perdu 1%, à 456,2 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont cédé également 1% chacun, de même que le DAX 30 à Francfort, tandis qu'à Londres, le FTSE 100 a reculé de 1,1%. Les exploitants de centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield et Klépierre ont perdu 3,5% et 3,3%, respectivement. Selon un analyste, le marché prend la mesure de l'impact sur les deux sociétés des dispositions prises par l'exécutif français pour lutter contre la hausse des cas de Covid-19 liée au variant Delta. "A priori, le passe sanitaire ne sera demandé que pour les centres commerciaux d'une surface supérieure à 20.000 mètres carrés, sur lesquels les deux groupes sont exposés", explique l'analyste. Le spécialiste européen de la livraison de repas Just Eat Takeaway (-9,1% à Londres) a enregistré au deuxième trimestre une croissance robuste de ses commandes mais le titre reste lesté par plusieurs facteurs négatifs dont la concurrence intense et le niveau élevé de ses dépenses d'investissement nécessaires, expliqué Keith Bowman, analyste chez Interactive Investor.

United States

Freinée par le compartiment technologique, la Bourse de New York a terminé sans direction jeudi, hésitant à prolonger sa série de records après des indicateurs mitigés. L'indice Dow Jones (DJIA) a terminé en hausse de 0,2%, à 34.987,95 points après avoir évolué dans le rouge une partie de la séance. L'indice élargi S&P 500 a perdu 0,3%, à 4.360,05 points. L'indice Nasdaq Composite, à dominante technologique, à perdu 0,7%, à 14.543,13 points. Les principaux indices se maintiennent près de leurs sommets historiques grâce aux signaux de reprise de l'économie et aux solides résultats des entreprises. Mais pour certains gérants, les marchés pourraient avoir du mal à poursuivre leur ascension dans les semaines à venir face à la recrudescence des infections de Covid-19. Au deuxième jour de son audition semestrielle au Congrès, le président de la Fed Jerome Powell a admis que l'inflation avait atteint des niveaux excessifs aux Etats-Unis, tout en estimant que les tensions sur les prix devraient s'atténuer à moyen terme. Le groupe bancaire américain Morgan Stanley (+0,2%) a publié jeudi des résultats supérieurs aux attentes au titre du deuxième trimestre, mais ses revenus du trading ont déçu les investisseurs. Les fabricants de puces Nvidia (-4,4%) et Intel (-1,2%) ont souffert alors que le fondeur TSMC a publié des résultats légèrement inférieurs aux attentes au deuxième trimestre. Le groupe taïwanais a cependant affirmé que les problèmes de pénurie de puces qui touchent le secteur automobile devraint s'atténuer dans les mois qui viennent.

Asia

Les principaux indices asiatiques présentent un tableau contrasté vendredi. En fin de séance, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo perdait 0,3%, les investisseurs s'inquiétant de la situation sanitaire au Japon à quelques jours de l'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo. Parallèlement, le Hang Seng gagnait 0,5% à Hong Kong, tandis que l'indice Shanghai Composite perdait 0,1%. La Banque du Japon a annoncé vendredi qu'elle allait accorder des prêts à taux zéro aux banques commerciales pour aider les entreprises à financer des projets visant à répondre au changement climatique.

Bonds

Les rendements des emprunts à long terme du Trésor américain se redressent vendredi matin, après avoir perdu du terrain jeudi, le président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, ayant déclaré ne pas se sentir "très à l'aise" face à la récente flambée de l'inflation mais rester convaincu que la hausse des prix finiraient par se calmer. A 7h30, le rendement du bon à dix ans, la référence du marché, s'établissait à 1,318% contre 1,299% jeudi soir.

Analysis

JP Morgan augmente l’objectif de Zurich Insurance à 434 (432) CHF – Overweight
UBS augmente l’objectuif de MTU à 215 (203) EUR – Neutral
Deutsche Bank augmente l’objectif de Novo Nordisk à 550 (535) DKK – Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.