Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 29.04.2021
Morning news

USA: La Fed maintient sa position accommodante pour soutenir la reprise

Topic of the day

La Réserve fédérale (Fed) américaine a comme prévu maintenu inchangée sa politique ultra accommodante mercredi et a confirmé qu'elle poursuivrait ses efforts pour accompagner la reprise de l’économie. Le comité de politique monétaire (FOMC) a pris acte des progrès réalisés sur la voie de la croissance et de l'emploi mais a voté à l'unanimité en faveur du maintien des taux à un niveau proche de zéro. Dans un contexte de "progrès de la vaccination et de politque de soutien important, les indicateurs d'activité et d'emploi se sont renforcés", a déclaré la banque centrale dans un communiqué à l'issue de sa réunion. "Les secteurs les plus durement touchés par la pandémie restent fragiles mais donnnent des signes d'amélioration. L'inflation a augmenté, reflétant essentiellement des facteurs temporaires", précise le communiqué. La Fed maintient ses taux directeurs entre 0 et 0,25% depuis le mois de mars 2020 afin de faciliter le financement de l'économie face à la crise sanitaire déclenchée par l'épidémie de coronavirus. La banque centrale procède également à 120 milliards de dollars de rachats obligataires depuis juin dernier. Malgré le dynamisme du marché de l'emploi et la remontée de l'inflation, la Fed estime qu'un certain temps sera nécessaire avant d'atteindre ses objectifs en matière de plein emploi et d'inflation de 2% par an en moyenne.

Pour plus d'analyses et d'informations sur le marché, abonnez-vous à la Themes Trading newsletter. Le Thème trading "Industrie des Batteries" est dorénavant en ligne: https://www.swissquote.ch/investment-themes-webapp/IThemeDetail.action?…

Swiss stocks

Malgré une légère amélioration, la prudence a continué de dominer le marché boursier suisse en milieu de semaine. Le SMI s'est apprécié de 0,1 % pour atteindre 11 103 points. Parmi les 20 actions du SMI, il y a eu douze gains de prix et sept pertes de prix, et une action a clôturé sans changement. Un total de 43,45 (précédemment : 54,55) millions d'actions ont été négociées. Le sentiment a été soutenu avant tout par les financières, qui ont également été le secteur le plus fort en Europe. Les chiffres trimestriels de la Deutsche Bank et de la Lloyds Banking ont été étonnamment bons. En outre, les analystes ont été positifs sur UBS et Credit Suisse. L'action d'UBS a augmenté de 1,9 %, celle de Credit Suisse de 1,6 %. Dans la foulée, les actions de Swiss Re et de Swiss Life ont également connu une hausse allant jusqu'à 1,3 %. En revanche, les poids lourds défensifs de l'indice, Roche, Novartis et Nestlé, ont affiché une tendance mitigée. Alors que les actions de Roche ont perdu 1,0 %, Novartis est resté inchangé et les actions de Nestlé ont augmenté de 0,2 %. Les actions de Barry Callebaut (-5,9 %) ont également été très faibles. Les traders ont souligné le placement d'un pacte familial des Jacobs. "Cela n'a été possible qu'avec une réduction d'environ 9 %", a déclaré un négociant.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont clôturé en légère hausse mercredi, après une salve de résultats d’entreprises. L'indice Stoxx Europe 600 était inchangé à la clôture, à 439,9 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 se sont appréciés de 0,5% chacun. A Francfort, le DAX 30 a pris 0,3%, tout comme le FTSE 100 à Londres. Bic (+9,9%) a dévoilé des résultats financiers nettement supérieurs aux attentes au premier trimestre. Lagardère (+1,9%) a annoncé mercredi un accord avec ses principaux actionnaires en vue de transformer le groupe de médias et de distribution spécialisée en société anonyme (SA). L'assemblée générale du 30 juin devra valider cet accord qui marque la fin du statut contesté de commandite par actions (SCA). Le fonds Amber Capital et Vivendi (+0,6%), qui avaient fait pression pour ce changement, ont salué l’accord. Sopra Steria (+3%) a maintenu ses objectifs pour l'exercice 2021. Ses revenus ont accusé un léger repli en données comparables au premier trimestre, pénalisés par une base de comparaison défavorable. Coface (+2,5%) a vu son résultat net être multiplié par plus de quatre au premier trimestre, à 56,4 millions d'euros. L'assureur-crédit a fait part d'une "excellente rentabilité technique au premier trimestre, bénéficiant d'une très faible sinistralité", commente Oddo BHF. Deutsche Bank (+10,7% à Francfort) a publié des résultats robustes et meilleurs que prévu au premier trimestre, et a relevé ses prévisions de revenus pour 2021. Lloyds Banking Group (+3,5% à Londres) a publié une forte hausse de son bénéfice avant impôts au premier trimestre, soutenue par des reprises de provisions pour créances douteuses. La banque britannique a par ailleurs relevé ses projections pour l'exercice 2021. WPP (+4,3% à Londres) a fait état d'une croissance organique inattendue de son revenu net au premier trimestre, réalisant, à l'instar d'autres groupes publicitaires, des résultats meilleurs que prévu après une année 2020 marquée par la pandémie de coronavirus.

United States

La Bourse de New York a terminé en repli mercredi, digérant une nouvelle salve de résultats trimestriels et la décision de la Réserve fédérale (Fed) de ne pas modifier sa politique monétaire malgré l'amélioration de l’économie. En clôture, l'indice Dow Jones (DJIA) a perdu 0,5%, à 33.821 points. L'indice élargi S&P 500 à cédé 0,1%, à 4.183 points. Le Nasdaq Composite a abandonné 0,3%, à 14.051 points. Le constructeur aéronautique américain Boeing (-2,9%) a annoncé une perte nette plus prononcée qu'anticipé par les analystes au titre du premier trimestre, son activité d'aviation commerciale ayant réalisé des performances inférieures aux attentes. La maison mère de Google, Alphabet (+3%), a publié mardi soir des résultats records pour le troisième trimestre consécutif, profitant du dynamisme de la publicité en ligne pendant la pandémie. L'action Microsoft (-2,8%) a cédé du terrain malgré la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, après avoir enchaîné les records au cours des trois dernières séances. Le fabricant de microprocesseurs AMD (-1,4%) a relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour l'exercice en cours, après avoir signé un trimestre record en termes de ventes grâce à une forte demande sur le marché des centres de données. Apple (-0,6%) va réduire de 25% à 30% ses projets de production d'écouteurs sans fil AirPods cette année, l'intensification de la concurrence nuisant à ses ventes, a rapporté le journal Nikkei Asia, en citant des sources proches du dossier. Le groupe technologique américain prévoit désormais de produire entre 75 millions et 85 millions d'AirPods cette année, alors qu'il comptait auparavant en produire 110 millions, a indiqué le journal. La société de cartes de crédit Visa (+1,5%) a annoncé mardi des résultats et des revenus en baisse pour le deuxième trimestre de son exercice décalé, dans un contexte de reprise incomplète des transactions internationales à la suite de la crise du coronavirus.

Asia

Les marchés boursiers d'Asie de l'Est ont réagi jeudi à des indications un peu plus légères de Wall Street, les indices sont en légère hausse. À Tokyo, il n'y a pas de transactions en raison d'un jour férié. À Shanghai et à Hong Kong, mais aussi à Séoul, la tendance est bien maintenue au cours de la journée.

Bonds

Après la décision, le rendement de l'obligation du Trésor américain à 10 ans s'est légèrement détendu, pour finir à 1,62%.

Analysis

Citi relève l'objectif d'ABB à 34 CHF (33) - Buy
Berenberg augmente l'objectif de Schneider à 160 EUR (145) - Buy
LBBW relève l'objectif de Kion à 100 EUR (90) - Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.