Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 16.04.2021
Morning news

La croissance de L'Oréal a accéléré au premier trimestre grâce à la Chine

Topic of the day

Le géant des cosmétiques L'Oréal s'est dit confiant dans sa capacité à faire progresser ses résultats cette année, après avoir vu ses ventes accélérer au premier trimestre, avec une croissance de plus de 10%, portées par le bond de son activité en Chine. De janvier à mars, le propriétaire des marques Lancôme, L'Oréal Paris, Garnier et Maybelline, a réalisé un chiffre d'affaires de 7,61 milliards d'euros, en hausse de 5,4% sur un an en données publiées. Par rapport au premier trimestre 2019, les ventes de L'Oréal ont progressé de 5% à périmètre et changes constants, a également indiqué le groupe. Par zone géographique, la région Asie-Pacifique, premier marché du groupe, a enregistré une progression organique de 23,8%. En Chine, la croissance du groupe a atteint 37,9% en données comparables. Au niveau des divisions, L'Oréal Luxe a réalisé un chiffre d'affaires de 2,77 milliards d'euros, en hausse de 14,6% en données comparables tandis que les ventes de la division Produits Grand Public ont reculé de 0,7%, à 3 milliards d'euros.

Pour plus d'analyses et d'informations sur le marché, abonnez-vous à la Themes Trading newsletter. Le Thème trading "Paiements Numériques" est dorénavant en ligne: https://www.swissquote.ch/investment-themes-webapp/IThemeDetail.action?…

Swiss stocks

Au plus haut de la journée, l'indice de référence SMI était à moins de 50 points de son record établi en février 2020. Il a gagné 0,4 % à 11 199 points. Parmi les 20 actions du SMI, on compte 11 perdants et 9 gagnants. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 44,97 millions d'actions (précédemment : 44,43). Le rapport d'ABB sur le premier trimestre a été convaincant à tous égards. Chiffre d'affaires, marge, perspectives - les chiffres et les commentaires ont été bien accueillis par le marché boursier. La marge EBITDA a augmenté d'environ 30 % au début de l'année. L'action a grimpé de 3,1 %. Les valeurs bancaires n'ont pas fait partie des favorites, d'autant plus que les rendements ont continué à baisser. UBS a perdu 0,5 %, Credit Suisse 0,1 %. Pour les experts de la Deutsche Bank, Credit Suisse reste un achat même après les pertes dues à la faillite du hedge fund Archegos, bien qu'ils aient abaissé l'objectif de cours. Bien que la gestion des risques soulève des questions, il s'agit d'une opportunité pour le Credit Suisse, disent-ils. Le titre devrait se remettre lentement de sa valorisation peu ambitieuse. Les valeurs du secteur du luxe ont eu tendance à baisser, mais à des degrés divers. Alors que Swatch a perdu 1,5 %, Richemont n'a perdu que 0,1 %.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont terminé en hausse jeudi, portés par des statistiques américaines robustes qui ont conforté les investisseurs dans la vigueur de la reprise de la première économie mondiale. L'indice Stoxx Europe 600 a pris 0,5%, à 438,55 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont gagné 0,4% et 0,35% respectivement. A Francfort, le DAX 30 a gagné 0,3%. A Londres, le FTSE 100 est monté de 0,6%. Publicis (+3,3%) a renoué avec la croissance au premier trimestre dans un environnement restant marqué par la crise sanitaire. Alstom (+0,2%) a remporté un contrat d'une valeur de 125 millions d'euros auprès de l'opérateur italien Ferrovienord pour la fourniture de 20 trains régionaux destinés à la région de Lombardie. Crédit Agricole Italia, filiale de Crédit Agricole SA (-1,2%), a relevé le prix de son offre de rachat de la banque italienne Credito Valtellinese (qui a reculé de 0,7% à Milan) de 10,50 euros à 12,20 euros par action. A Londres, le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline a pris 4,6%, porté par des spéculations sur une entrée du fonds activiste Eliott Management à son capital.

United States

La Bourse de New York a signé de nouveaux records jeudi, l'indice Dow Jones se hissant au-delà des 34.000 points pour la première fois de son histoire après la publication de statistiques encourageantes pour la reprise et une série de résultats d'entreprises. L'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en hausse de 0,9%, à 34.035,99 points. L'indice S&P 500 a également signé un nouveau record de 4.170,42 points en gagnant 1,1%. Le Nasdaq Composite a pris 1,3%, à 14.038,76 points, se rapprochant à quelque soixante points de son record établi le 12 février. Dell Technologies (+6,6%) a annoncé la scission de sa participation majoritaire dans l'éditeur de logiciels VMware afin de se désendetter. Cette séparation s'accompagnera de la distribution par VMware d'un dividende exceptionnel compris entre 11,5 milliards et 12 milliards de dollars. Bank of America (-2,9%) a annoncé un programme de rachats d'actions allant jusqu'à 25 milliards de dollars. La banque a également livré ses résultats du premier trimestre, avec un doublement de son bénéfice net, à 8,1 milliards de dollars contre 4 milliards sur la période correspondante de 2020. Le spécialiste des camions électriques autonomes TuSimple a fait ses débuts jeudi sur le Nasdaq à l'occasion d'une introduction en Bourse qui le valorise à hauteur de 8,49 milliards de dollars. L'action a terminé inchangé, à 40 dollars. L'action de la société américaine de technologie pour les applications mobiles Applovin a plongé de 18,5%, à 65,20 dollars pour sa première cotation sur le Nasdaq. Le groupe Thermo Fisher Scientific a annoncé jeudi avoir conclu un accord en vue d'acquérir le fournisseur américain de services à l'industrie pharmaceutique PPD (+6,5%, à 45,80 dollars) pour un montant de 17,4 milliards de dollars en numéraire.

Asia

Le climat est plutôt modéré en cette fin de semaine sur les bourses d'Asie de l'Est. En Asie, les chiffres de la chute de Corona augmentent dans de nombreux endroits. L'indice Nikkei 225 est en hausse de 0,1 % à 29 679 points. L'indice composite de Shanghai est légèrement plus fort, en hausse de 0,5 %. L'IHV n'a pratiquement pas changé à Hong Kong. À Séoul, l'indice principal Kospi oscille également autour du prix de clôture de la veille.

Bonds

Sur le marché obligataire, le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans s'est détendu de 10 points de base, à 1,53%, son plus bas niveau en quatre semaines, et sa plus forte baisse quotidienne depuis début novembre.

Analysis

Citi augmente l'objectif de Kuehne + Nagel à 212 (143) CHF - Sell
Deutsche Bank abaisse l'objectif du Credit Suisse à 12 CHF (15) - Buy
Jefferies augmente l'objectif de RWE à 43 EUR (40) - Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.