Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 12.04.2021
Morning news

Chine: amende géante pour Alibaba pour pratiques monopolistiques

Topic of the day

Les autorités chinoises ont infligé au groupe de commerce en ligne Alibaba une amende géante de 18,2 milliards de yuans (2,78 milliards de dollars) pour abus de position dominante, ont rapporté samedi les médias d'Etat en Chine. Cette amende fait suite à une enquête entamée contre Alibaba en décembre, selon l'agence Chine Nouvelle. Alibaba était accusé d'exiger l'exclusivité des commerçants souhaitant vendre leurs produits sur sa plateforme, en évitant les sites rivaux de commerce en ligne. "Depuis 2015, le groupe Alibaba a abusé de sa position dominante sur le marché" pour obtenir un avantage injuste via l'exigence d'exclusivité, a déclaré le régulateur. Ce comportement a restreint la concurrence et l'innovation dans le secteur et a violé les droits et intérêts des entreprises et des consommateurs, a-t-il ajouté. Une amende record, qui représente près de trois fois le montant de près d'un milliard de dollars infligé à Qualcomm en 2015, selon Bloomberg. Le montant de la sanction a été déterminé après que les régulateurs eurent décidé d'infliger à Alibaba une amende correspondant à 4% de son chiffre d'affaires de 2019, soit 455,7 milliards de yuans, selon Chine nouvelle.

Pour plus d'analyses et d'informations sur le marché, abonnez-vous à la Themes Trading newsletter. Le Thème trading "La Révolution 5G" est dorénavant en ligne: https://www.swissquote.ch/investment-themes-webapp/IThemeDetail.action?…

Swiss stocks

Les actions suisses ont entamé le week-end sur une base un peu plus solide. Le SMI a gagné 0,3 % vendredi, pour atteindre 11 239 points. Les valeurs économiques cycliques étaient tout aussi recherchées que les valeurs défensives. Le poids lourd de l'indice, Nestlé, a augmenté de 0,5 %. Les actions du fabricant de parfums et d'arômes Givaudan ont progressé de 1,7 %. Dans le secteur pharmaceutique, Lonza (+1,9 %) a ouvert la voie, Novartis, Roche et Alcon affichant des gains de 0,3 à 0,8 %. Parmi les produits cycliques, ABB a progressé de 1,2 % et Geberit de 0,9 %. Lafargeholcim a clôturé en hausse de 0,9 % après que la société a proposé un dividende de 2 francs par action pour l'exercice écoulé. Les valeurs financières ont surtout été à la traîne du marché. Ils ont souffert de la récente baisse des rendements obligataires. Au Credit Suisse (-2,3%), un commentaire négatif d'analyste s'est ajouté : Morgan Stanley avait rétrogradé les actions de la banque de "Surpondération" à "Equalweight".

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont fini en ordre dispersé vendredi, les investisseurs ayant repris leur souffle après les progressions enregistrées jeudi, dans l'attente d'une nouvelle impulsion. L'indice Stoxx Europe 600 a gagné 0,1%, à 437,2 points, portant ses gains à 1,2% sur l'ensemble de la semaine. A Paris, le CAC 40 a pris 0,06% vendredi et le SBF 120 a cédé 0,01%. A Francfort, le DAX 30 s'est apprécié de 0,2%, tandis que le FTSE 100, à Londres, a perdu 0,4%. Airbus (+0,3%) a accéléré ses livraisons en mars, en expédiant 72 avions, ce qui porte le total des livraisons au premier trimestre à 125 avions. Getlink (-0,8%) a vu le trafic de passagers dans le tunnel sous la Manche reculer en mars, toujours pénalisé par les restrictions sur les voyages mises en place par les gouvernements britannique et français en raison de la crise sanitaire. Le groupe de distribution et de stockage de produits pétroliers Rubis (-3,7%) a suspendu de façon temporaire son programme de rachat d'actions, après avoir atteint 40% du plafond de 250 millions d’euros. Atos (+2,1%), Dassault Systèmes (+0,8%), Renault (-1,6%), STMicroelectronics (+0,5%) et Thales (-1,2%) ont annoncé vendredi leur intention d'unir leurs forces pour la création de la "Software République", un nouvel écosystème destiné à renforcer la souveraineté française dans le domaine de la "mobilité intelligente et durable".

United States

La Bourse de New York a surpassé ses récents records vendredi malgré une hausse des prix à la production susceptible de nourrir les craintes d'un durcissement anticipé de la politique monétaire aux Etats-Unis. Signant un nouveau record historique, l'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en hausse de 0,9%, à 33.800,60 points. L'indice élargi S&P 500 s'est également hissé à un nouveau sommet en prenant 0,8%, à 4.128,80 points. Le Nasdaq Composite s'est redressé en fin de séance pour s'adjuger 0,5%, à 13.900,19 points. General Motors a gagné 0,2%, Tesla a perd 1% et Ford est resté stable, alors que l'Association chinoise des voitures particulières (CPCA) a annoncé une croissance record des ventes de voitures en Chine au premier trimestre. Le groupe textile Levi Strauss (+2,6%) a publié des résultats supérieurs aux attentes pour le trimestre clos fin février et a dit s'attendre à une forte croissance de ses revenus au premier semestre à la faveur de la réouverture de l'économie. Boeing (-1%) a demandé à seize de ses clients exploitant des 737 MAX de résoudre "un problème électrique potentiel" avant de faire revoler l'appareil, a annoncé vendredi l'avionneur américain. L'opérateur de télécommunications AT&T (+0,1%) a annoncé vendredi qu'il enregistrerait au premier trimestre une plus-value comptable record de 2,8 milliards de dollars en lien avec ses engagements en matière de retraite.

Asia

Les bourses d'Asie de l'Est commencent la nouvelle semaine avec des pertes pour la plupart, ignorant ainsi les indications positives des bourses américaines. L'indice principal de la bourse de Hong Kong, le Hang Seng, est en baisse de 1,0 %. À la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei 225 est en baisse de 0,5 % à 29 618 points. Le marché boursier de Séoul, où le Kospi progresse de 0,1 %, résiste mieux que les autres bourses asiatiques. SK Innovation gagne 14,7 % et LG Chem 2,1 % après que les deux sociétés ont réglé un procès et que SK Innovation peut désormais construire une usine aux États-Unis.

Bonds

Sur le marché obligataire, le taux de l'emprunt du Trésor américain à dix ans a gagné 3 points de base vendredi, à 1,658%. Il était monté jusqu'à 1,749% à la fin mars.

Analysis

Jefferies augmente l'objectif de Lafargeholcim à CHF 57.40 (51.40) - Hold
MS abaisse le Credit Suisse à Equalw. (Overw.) - Objectif CHF 11 (14)
Jefferies relève l'objectif de Saint-Gobain à 58,30 EUR (41,40) - Hold

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.