Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 08.04.2021
Morning news

Biden adoucit sa proposition fiscale visant les entreprises rentables qui paient peu

Topic of the day

L'impôt minimum de 15 % sur les sociétés rentables proposé par le président Biden toucherait beaucoup moins de sociétés que la version sur laquelle il a fait campagne, selon les détails publiés mercredi par le département du Trésor. L'impôt - qui vise les sociétés qui déclarent de gros bénéfices aux investisseurs mais de faibles paiements d'impôts - ne s'appliquerait qu'aux sociétés dont le revenu dépasse 2 milliards de dollars, contre le seuil de 100 millions de dollars utilisé pendant la campagne. Le plan Biden permettrait désormais aux entreprises soumises à la taxe de bénéficier de crédits d'impôt pour la recherche, les énergies renouvelables et les logements sociaux. En conséquence, 180 entreprises seulement atteindraient le seuil de revenu et 45 seulement paieraient la taxe, selon les estimations de l'administration qui supposent que le reste du plan de l'administration soit mis en œuvre. Près de 1 100 sociétés cotées aux États-Unis atteindraient le seuil de 100 millions de dollars, selon S&P Global Market Intelligence. La taxe "est une approche ciblée visant à faire en sorte que les fraudeurs les plus agressifs soient contraints d'assumer des obligations fiscales significatives", a déclaré le département du Trésor dans un nouveau rapport. Ce plan prévoit de porter le taux d'imposition des sociétés de 21 % à 28 %, de modifier plusieurs éléments clés de la loi fiscale de 2017 et de rallier le monde entier à des taux d'imposition minimums sur les revenus des sociétés. "Cela change le jeu auquel nous jouons", a déclaré la secrétaire au Trésor Janet Yellen à propos du plan fiscal.

Pour plus d'analyses et d'informations sur le marché, abonnez-vous à la Themes Trading newsletter. Le Thème trading "Or & Valeurs Minières" est dorénavant en ligne: https://www.swissquote.ch/investment-themes-webapp/IThemeDetail.action?…

Swiss stocks

Des prises de bénéfices plus modestes ont dominé les échanges sur le marché suisse des actions en milieu de semaine. Les négociants ont fait état d'une activité calme pendant la semaine écourtée qui a suivi Pâques. Le SMI a perdu 0,5 % à 11 128 points. Lafargeholcim a progressé de 0,7 % après que Morgan Stanley a relevé son objectif de cours de 1 franc à 65 francs et a réitéré sa recommandation de "surpondération". Novartis, quant à elle, a perdu 1,3 %. JP Morgan a une recommandation "underweight" sur le titre. Les estimations du consensus à moyen terme sont trop élevées, estime Richard Vosser, analyste chez JPM. Roche, que l'analyste Vosser qualifie de "neutre", a perdu 1,0 %. Les analystes de Jefferies ont également justifié leur note "underperform" sur ABB (-1,0%) par des estimations de consensus trop élevées, même s'ils ont relevé l'objectif de cours à 23 contre 19 francs. Un commentaire positif de Citigroup n'a pas sauvé Richemont (-1,5%) d'une prise de bénéfices.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens ont fini en ordre dispersé mercredi alors que les investisseurs ont pris acte de la publication d'indices PMI en France et en Allemagne supérieurs aux attentes, et alors que le rythme des campagnes de vaccination reste une source d'inquiétude en Europe. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mercredi qu'elle avait établi un lien possible entre le vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 et la survenue de très rares cas de caillots sanguins, mais que les avantages du vaccin continuaient à l'emporter sur les risques potentiels. L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,2%, à 434,3 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont fini à l'équilibre. A Francfort, le DAX 30 a reculé de 0,2%, tandis que le FTSE 100, à Londres, a gagné 0,9%. EDF a bondi de 10,5%, à la suite d'informations de presse sur un potentiel rachat des participations minoritaires par l'Etat. Selon l'agence Reuters, qui cite plusieurs sources syndicales, l'Etat estime à 10 milliards d'euros le montant qu'il lui faudrait débourser pour racheter les minoritaires dans le cadre du projet de réorganisation du groupe énergétique. "Un possible rachat des minoritaires est interprété par le marché comme un signal positif sur l'avancée de la réorganisation d'EDF", explique Xavier Regnard, analyste chez Bryan, Garnier & Co. Amundi (+2,9%) est entré en négociations exclusives avec la banque Société Générale (+0,1%) pour racheter sa filiale Lyxor, ont annoncé mercredi les deux sociétés dans des communiqués distincts. Ce rachat se ferait sur la base d'un prix en numéraire de 825 millions d'euros. L'opération prévoit que Société Générale conserve certaines activités de Lyxor, à savoir la gestion structurée à destination des clients des activités de marché de la banque ainsi que les activités de gestion d'actifs dédiées à l'épargne et réalisées pour le compte de Société Générale. Cette cession devrait être finalisée au plus tard en février 2022. A Londres, Deliveroo a gagné 2,1%, pour sa première séance de négociation ouverte à l'ensemble des investisseurs.

United States

La Bourse de New York a terminé de manière indécise mercredi, permettant cependant à l'indice S&P 500 de s'offrir un nouveau record, après la confirmation que la Réserve fédérale (Fed) maintiendrait une politique monétaire accommodante pour accompagner la reprise. L'indice Dow Jones (DJIA) a terminé en hausse de 0,05% à 33.446,26 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 0,2%, pour terminer à un nouveau record à 4.079,95 points. Le Nasdaq Composite a fini en repli de moins de 0,1% à 13.688 points. Dans le but de rassurer les consommateurs chinois sur de récents problèmes de sécurité, Tesla (-3%) a annoncé mercredi que les caméras embarquées dans ses véhicules n'étaient pas activées en dehors de l'Amérique du Nord. Cette déclaration est intervenue alors que le constructeur automobile américain cherche à rassurer davantage les consommateurs sur la sécurité des données après que Pékin a décidé, en mars, de restreindre l'utilisation des voitures Tesla par le personnel militaire ou les employés des principales sociétés d'Etat, en invoquant des craintes de fuites de données et des risques pour la sécurité nationale. Beyond Meat (-2,7%) va ouvrir sa propre usine de production en Chine, a annoncé mercredi l'entreprise spécialisée dans la viande d'origine végétale. Le dirigeant de la plus grande banque américaine estime que l'économie américaine sort de la pandémie de coronavirus en connaissant un essor qui pourrait durer jusqu'en 2023.

Asia

La plupart des marchés boursiers d'Asie de l'Est sont en hausse ce jeudi. C'est à Hong Kong qu'il y a le plus d'action, avec une hausse pouvant atteindre presque 1 %. Dans les autres endroits, peu de choses changent après les orientations incohérentes de Wall Street. Le Nikkei-225 japonais est à la traîne, en baisse de 0,3 % à 29 590. À Séoul, les participants signalent de petites prises de bénéfices après les cinq jours de hausse consécutifs du Kospi. Samsung Electronics et LG Electronics sont tous deux en baisse d'un bon 1 % après les indications de résultats de la veille.

Bonds

Sur le marché obligataire, les rendements se sont éloignés de leurs plus bas niveaux quotidiens en raison de la hausse du dollar et ont peu changé en fin de séance. Le rendement du 10 ans américain est remonté de 1 points de base, à 1,6530%, restant à un pic depuis plus d'un an.

Analysis

Jefferies augmente l'objectif d'ABB à 23 CHF (19) - Underperform
Berenberg relève l'objectif de BHP à 2.200 (2.000) p - Hold
Berenberg remonte l'objectif de Rio Tinto à 6.400 (6.000) p - Hold

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.