Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 22.03.2021
Morning news

Les groupes de transport de marchandises en Amérique du Nord confrontés à une fusion de 25 milliards de dollars

Topic of the day

Une grande fusion ferroviaire est sur le point de se produire sur le continent nord-américain : La compagnie ferroviaire Canadian Pacific Railway Ltd. rachète le holding ferroviaire Kansas City Southern, créant ainsi pour la première fois un réseau ferroviaire de transport de marchandises reliant le Mexique, les États-Unis et le Canada. La transaction est évaluée à environ 25 milliards de dollars US. La fusion reflète une vision à long terme d'une économie nord-américaine interconnectée. Les trois pays se remettent à des rythmes différents de l'impact de la pandémie de Covid 19 sur les chaînes d'approvisionnement et le commerce mondial. Le trafic ferroviaire, qui s'était effondré l'année dernière, a rebondi, même si les retards dans les ports californiens ont retardé les importations en provenance d'Asie et provoqué l'arrêt de certaines usines américaines. Les deux entreprises ont annoncé dimanche que leurs conseils d'administration s'étaient mis d'accord sur un accord qui valorise Kansas City à 275 dollars par action. Les investisseurs de Kansas City recevront 0,489 action du Canadien Pacifique et 90 $ en espèces pour chaque action ordinaire de Kansas City.

Pour plus d'analyses et d'informations sur le marché, abonnez-vous à la Themes Trading newsletter. Le Thème trading "Recyclage Mondial" est dorénavant en ligne: https://www.swissquote.ch/investment-themes-webapp/IThemeDetail.action?…

Swiss stocks

Le marché suisse des actions a clôturé avec de légers rabais vendredi. Le marché a également été quelque peu affaibli par de nouveaux blocages en France et dans certaines régions d'Allemagne. Le fait que le vaccin d'Astrazeneca puisse à nouveau être utilisé en Europe a au moins apporté un certain soutien. Le SMI a perdu 0,1 % à 10 967 points. Parmi les 20 actions du SMI, il y avait 16 perdants et quatre gagnants. 127,77 (précédemment : 55,32) millions d'actions ont été échangées. Les gains des poids lourds défensifs Nestle (+1,2%), Roche (+0,6%) et Novartis (+0,4%) ont été frappants et témoignent plutôt d'une attitude prudente des investisseurs. ABB a augmenté de 0,9 %. Shareholder Capital Group s'est ajouté au groupe technologique. Credit Suisse (-1,3 %) et UBS (-1,7 %) ont souffert de prises de bénéfices après les gains de la veille. Parmi les valeurs de deuxième ligne, Interroll a progressé de 4,3 %. La société de logistique a enregistré des bénéfices et des flux de trésorerie records et a également surpris par son dividende.

International markets

Europe

Les marchés d'actions européens se sont repliés vendredi, lestés par la faiblesse des cours du pétrole et par un regain de craintes sur la crise sanitaire. L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,8%, à 423,4 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont lâché 1,1% et 1%, respectivement. A Francfort, le DAX 30 a reculé de 0,9%, tandis que le FTSE 100 de Londres a abandonné 1,1%. Les compagnies aériennes et équipementiers aéronautiques figurent parmi les plus fortes baisses du jour en raison de l'incertitude persistante sur la réouverture des frontières en Europe. Airbus a lâché 3,7%, Safran 3,5%, le britannique Rolls-Royce 4,9% et l'allemand MTU Engines Aero 4,6%. Le secteur automobile a également reculé en raison des perturbations de production dues à la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Les équipementiers Valeo et Plastic Omnium ont perdu 3,8% et 3,6%, respectivement, tandis que Renault et Stellantis ont lâché 3,2% et 3,6%. Alstom (-0,8%) a annoncé jeudi soir un contrat d'environ 650 millions d'euros pour la fourniture de 200 voitures de train périurbain multiniveaux à la société Metra de Chicago. A Londres, le gouvernement britannique a annoncé avoir revendu 590,7 millions d'actions NatWest au groupe bancaire, dont le titre s'est apprécié de 0,7%.

United States

La Bourse de New York a clôturé majoritairement dans le rouge vendredi, au lendemain d'un net repli, les investisseurs restant préoccupés par la remontée des taux sur le marché obligataire. L'indice Dow Jones (DJIA) a cédé 0,7%, à 32.627,97 points, freiné par la baisse de l'action Visa, et l'indice élargi S&P 500 a reculé de moins de 0,1%, à 3.913,10 points. Le Nasdaq Composite a en revanche progressé de 0,8%, à 13.215,24 points. Le DJIA a perdu 0,5% cette semaine, tandis que le S&P 500 et le Nasdaq s'inscrivent en repli de 0,8% sur les cinq dernières séances. Les valeurs bancaires ont perdu du terrain dans le sillage de l'annonce de la Fed. Citigroup et Goldman Sachs ont perdu 1,1%. JPMorgan (-1,6%) a par ailleurs conclu un accord sur l'acquisition de 10% du capital de la division de gestion de fortune de la banque chinoise China Merchants Bank pour 2,67 milliards de yuans, soit environ 410 millions de dollars. Visa (-6,2%) fait l'objet d'une enquête du département américain de la Justice (DoJ) pour déterminer si le groupe a cherché à réduire la concurrence sur le marché des cartes de paiement, ont indiqué des personnes proches du dossier au Wall Street Journal. FedEx s'est adjugé 6,1%. Nike a perdu 4%.

Asia

Les bourses d'Asie de l'Est affichent une tendance mitigée en ce début de semaine. Le Nikkei-225 est en forte baisse de 1,8 %. En revanche, les bourses chinoises sont en hausse, le Shanghai Composite grimpant de 1,0 % après avoir subi une forte pression vendredi. L'indice Hang Seng de Hong Kong rend ses modestes gains provisoires et est en baisse de 0,1 %. Le Kospi à Séoul perd 0,2 %. Ici, les actions des secteurs de l'aviation et de la chimie sont particulièrement sous pression.

Bonds

Après sa nette remontée des dernières semaines, le taux de l'obligation du Trésor à 10 ans a de nouveau gagné près de 2 points de base vendredi, à 1,727%. Vendredi, Fed a annoncé qu'elle ne prolongerait pas au-delà du 31 mars l'autorisation pour les banques d'exclure les obligations du Trésor américain du calcul de leur ratio de levier supplémentaire (SLR).

Analysis

Stifel relève l'objectif de Porsche à 124 EUR (77) - Achat
DZ relève l'objectif de Volkswagen Vz. à 230 EUR (170) - Hold
UBS relève l'objectif de Fraport à 58 EUR (44) - Neutre

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.