Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 19.03.2021
Morning news

Credit Suisse va séparer ses branches de gestion d'actifs et de gestion de fortune

Topic of the day

La banque Credit Suisse a annoncé jeudi qu'elle allait séparer ses activités de gestion d'actifs de sa division de gestion de fortune internationale à compter du 1er avril. Cette décision découle de la liquidation de ses fonds de financement des chaînes d'approvisionnement, qui étaient gérés par la division de gestion d'actifs, CSAM. La banque suisse a nommé Ulrich Körner directeur général de la gestion d'actifs et membre du comité exécutif à compter du 1er avril. Ulrich Körner, qui a précédemment occupé le même poste au sein d'UBS, remplacera Eric Varvel, qui restera directeur général de Credit Suisse aux Etats-Unis et président de la banque d'investissement.

Swiss stocks

La bourse suisse a clôturé sur une note favorable jeudi. L'indice de référence suisse a progressé de 0,5 % à 10 974 points. Les actions d'UBS ont augmenté de 4 %, le cours du Credit Suisse a augmenté de 2,5 %. Les gros titres concernant la grande banque sont donc passés à l'arrière-plan. C'est parce que le Credit Suisse est confronté à des problèmes juridiques et peut-être à une baisse de ses bénéfices suite à l'affaire Greensill Capital. Nestlé prévoit d'investir 117 millions de francs sur son site d'Avenches pour sa marque Nespresso. Les actions ont gagné 0,2 %. Richemont a augmenté de 2,6 % après de bonnes données sur la Chine. Roche était en bas du tableau avec une remise optique de 1,5 pour cent. Cependant, les actions du groupe pharmaceutique ont été négociées ex-dividende. Sans cet effet, l'action aurait clôturé en territoire positif. Comme prévu par les analystes, les actions de la pharmacie en ligne Zur Rose ont subi une pression de 12,6 %. Les perspectives pour l'ensemble de l'année 2021 étaient trop conservatrices, ont-ils déclaré.

International markets

Europe

Les indices actions européens ont progressé jeudi, portés par la volonté de la Réserve fédérale (Fed) de maintenir une politique monétaire accommodante malgré l'embellie de l'économie américaine et la remontée des taux obligataires, tandis que l'Agence européenne des médicaments (EMA) a confirmé son avis positif sur le vaccin AstraZeneca en toute fin de séance. L'indice Stoxx Europe 600 s'est apprécié de 0,4%, à 426,6 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont gagné chacun 0,1%. A Francfort, le DAX 30 a pris 1,2%, tandis que le FTSE 100 de Londres a progressé de 0,3%. La Banque d'Angleterre (BOE) a pour sa part décidé jeudi de laisser son taux directeur et le montant de son programme d'achats d'actifs inchangés. L'institution a précisé qu'elle ne comptait pas resserrer sa politique monétaire avant d'avoir constaté d'importants progrès en matière d'inflation et d'élimination des capacités inutilisées dans l'économie. Sartorius Stedim (+6,2%) a relevé ses perspectives pour 2021. Le fournisseur de l'industrie biopharmaceutique prévoit notamment une croissance de 38% de son chiffre d'affaires à taux de change constants cette année, contre une augmentation comprise entre 20% et 26% auparavant.

United States

La Bourse de New York a terminé en forte baisse jeudi, pénalisée par le recul des valeurs technologiques et de l'énergie après la nouvelle progression des rendements obligataires et le plongeon des cours du pétrole. L'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en repli de 0,5%, à 32.862,30 points, après avoir franchi la veille la barre des 33.000 points pour la première fois de son histoire. L'indice élargi S&P 500 s'est également écarté de son record historique signé la veille après un recul de 1,5%, à 3.915,46 points. Le Nasdaq Composite, à dominante technologique, a pour sa part lâché plus de 3%, à 13.116,17 points. A l'issue de sa réunion mercredi, La Fed a relevé sa prévision d'inflation sous-jacente pour 2021 à 2,2%, au lieu de 1,8% précédemment, dépassant ainsi l'objectif de 2% de l'institution. Pour autant, les banquiers centraux américains tablent toujours sur des taux inchangés jusqu'à la fin 2023, selon la projection médiane publiée mercredi. Les investisseurs du marché obligataire parient de leur côté sur une hausse des taux d'intérêt dans les deux prochaines années. Chevron (-3,6%), Exxon (-4,3%) et les principaux producteurs pétroliers ont dévissé après le plongeon de 7% des cours du brut en clôture à New York. La dégradation de la situation sanitaire en Europe et les nouvelles mesures de restriction font craindre un affaiblissement de la demande mondiale d'énergie. Les valeurs technologiques, comme Apple (-3,4%), Microsoft (-2,7%), Amazon (3,4%), ont de nouveau été victimes d'arbitrage alors que la remontée des rendements obligataires rend les investisseurs plus exigeants sur les valorisations dans le secteur.

Asia

En Asie, les principaux indices boursiers perdent du terrain vendredi, les rendements obligataires restant élevés. En fin de séance, le Shanghai Composite perdait 2,1%, tandis que l'indice Hang Seng cédait 2,3% à Hong Kong. A Tokyo, le Nikkei a terminé la séance en recul de 1,4% alors que la banque centrale japonaise a annoncé sa décision de politique monétaire. La Banque du Japon (BOJ) a abandonné vendredi son objectif annuel d'achats d'actions. Cette décision intervient après une hausse rapide des cours des actions au cours de l'année écoulée, qui a hissé l'indice Nikkei près de son plus haut niveau depuis 30 ans

Bonds

Le taux de l'obligation de référence à dix ans du Trésor américain se maintient à un niveau proche de 1,7% vendredi, alors que les incertitudes sur le rythme de la croissance économique continuent de perturber les marchés financiers.

Analysis

JPM augmente l’objectif de Volkswagen Vz. à 255 (215) EUR – Overw.
HSBC augmente l’objectif de Nestle à 125 (123) CHF – Buy
Citi augmente l’objectif de Hugo Boss à 37 (26) EUR – Neutral

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.