Research Market strategy
By Swissquote Analysts
Published on 01.03.2021
Morning news

Feu vert des Etats-Unis à un troisième vaccin anti-Covid, celui de Johnson & Johnson

Topic of the day

Les Etats-Unis ont accordé samedi une autorisation en urgence au vaccin de Johnson & Johnson contre le Covid-19 pour les personnes âgées de 18 ans et plus, a annoncé l'Agence américaine des médicaments (FDA). Ce vaccin unidose appelé Janssen Covid-19, qui peut être stocké à des températures de réfrigérateur, rejoint ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna dans l'immense campagne de vaccination aux Etats-Unis, où la pandémie a fait plus de 500.000 morts. Après avoir étudié en détail les données des essais cliniques, conduits sur plus de 43.000 personnes, un comité d'experts avait recommandé vendredi la mise sur le marché du vaccin de l'entreprise américaine. Au moins trois millions de doses du produit de "J&J" sont prêtes à être distribuées dès la semaine prochaine, selon le gouvernement américain. Johnson & Johnson s'est engagé à acheminer 100 millions de doses aux Etats-Unis avant la fin du mois de juin.

Pour plus d'analyses et d'informations sur le marché, abonnez-vous à la Themes Trading newsletter. Le Thème trading "Pêche au saumon en Norvège" est dorénavant en ligne: https://www.swissquote.ch/investment-themes-webapp/IThemeDetail.action?…

Swiss stocks

La bourse suisse a terminé vendredi avec des pertes importantes. Le SMI a perdu 1,3 %. Dans le contexte de faiblesse du marché, les actions qui sont encore considérées comme défensives ont relativement bien résisté. Roche, par exemple, a ouvert la voie avec un léger gain de 0,3 %. L'action a également bénéficié du fait que le médicament Evrysdi pour le traitement de l'atrophie musculaire spinale est sur le point d'être approuvé en Europe. Les actions de la société rivale Novartis ont clôturé en baisse de 1,1 %. Lafargeholcim (-2,5 %) était également dans le collimateur des investisseurs. Le cimentier a enregistré des résultats d'exploitation légèrement supérieurs au quatrième trimestre grâce à la reprise des marchés après la crise de Corona. La société est confiante pour 2021. Cependant, les analystes ont été un peu déçus. Les chiffres ne sont pas aussi bons qu'on l'espérait, ont-ils déclaré. En outre, les valeurs financières étaient sous pression. Le Crédit Suisse a perdu 1,7 %, l'UBS a même chuté de 2,6 % et a été le grand perdant de la journée

International markets

Europe

Les marchés actions européens se sont nettement repliés vendredi, sous l'effet d'une nouvelle hausse des rendements obligataires. Les investisseurs craignent que les signes de reprise de l'économie mondiale n'amène les banques centrales à retirer leurs politiques monétaires ultra-accommodantes. L'indice Stoxx Europe 600 a perdu 1,6%, à 405,0 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont abandonné 1,4% chacun. A Francfort, le DAX 30 a reculé de 0,9%, tandis que le FTSE 100 à Londres a lâché 2,5%. Elior (-5,8%) a pâti d'inquiétudes sur la situation sanitaire en France, où de nouvelles restrictions pourraient être instaurées prochainement. Le gouvernement a placé 20 départements "sous surveillance renforcée" et le premier adjoint à la Mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, a annoncé que la ville proposerait un confinement de trois semaines pour enrayer la crise sanitaire. "Dans ce contexte, je ne suis pas surpris que la valeur, qui gagnait auparavant 30% depuis le début de l'année, chute", souligne un analyste. Lagardère (-4,4%) a publié jeudi des résultats en forte baisse en 2020, pénalisés par la chute des revenus de ses branche Travel Retail. Sa perte nette s'est creusée à 660 millions d'euros sur l'année écoulée, après une perte de 15 millions d'euros en 2019.

United States

La Bourse de New York a clôturé globalement en baisse vendredi vendredi, les investisseurs se montrant partagés entre les signes de reprise de l'économie mondiale et la crainte d'un retrait anticipé des mesures de soutien des banques centrales. Poursuivant son repli de la veille, l'indice Dow Jones (DJIA) a de nouveau perdu 1,5%, à 30.932,37 points, et l'indice élargi S&P 500 a cédé 0,5%, à 3.811,15 points. Le Nasdaq Composite a en revanche regagné 0,6%, à 13.192,34 points, après avoir lourdement chuté jeudi. Salesforce.com (-6,4%) a publié un chiffre d'affaires trimestriel record et a relevé ses prévisions pour l'année en cours, après avoir profité de l'engouement des entreprises pour ses logiciels dans le cloud pendant la pandémie. Le groupe californien a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 20% au quatrième trimestre, à 5,82 milliards de dollars, contre un consensus FactSet de 5,68 milliards de dollars. Le résultat net ressort à 267 millions de dollars, contre 248 millions de dollars un an plus tôt. Dell Technologies (+1,6%) a affiché des résultats meilleurs que prévu pour le quatrième trimestre de son exercice, grâce à la forte demande pour les ordinateurs personnels, tandis que les fondamentaux de son unité dédiée au matériel pour entreprises donnent des signes d'amélioration.

Asia

En Asie, les principaux indices gagnent du terrain lundi, soutenus par l'actualité favorable du week-end aux Etats-Unis et ignorant un indice PMI décevant sur l'activité manufacturière en Chine. L'indice Nikkei de la Bourse de Toyo a terminé en hausse de 2,4%. En fin de séance, le Hang Seng gagnait 1,3% à Hong Kong et en Chine, l'indice Shanghai Composite avançait de 0,9%. La croissance de l'activité manufacturière en Chine a ralenti en février à son plus bas niveau depuis neuf mois, en raison d'une faible demande, selon les données publiées lundi par Caixin Media et Markit.

Bonds

Les rendements des emprunts du Trésor américain accusent un léger repli lundi matin, offrant ainsi un certain répit aux investisseurs qui peinent à gérer le mouvement de vente qui a frappé le marché obligataire la semaine dernière. Le rendement de l'obligation du Trésor américain à dix ans a abandonné 10 points de base vendredi, à 1,423% après avoir franchi jeudi le seuil des 1,5%. Le taux de référence du marché évolue à ses plus hauts niveaux depuis un an, soit avant le début de la crise sanitaire aux Etats-Unis.

Analysis

CS abaisse l’objectif de Anheuser-Busch à 57 (61) EUR – Neutral
UBS augmente l’objectif de BBVA à 4,50 (4,30) EUR – Neutral
IR augmente l’objectif de Carrefour à 19 (18) EUR – Buy

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.