DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Morning News

JPMorgan publie un bénéfice record et supérieur aux attentes au 4e trimestre

Sujet du jour

La banque américaine JPMorgan Chase a publié le plus gros bénéfice trimestriel de son histoire, à la faveur des bonnes performances de ses activités de marché et de la reprise de provisions liées à ses crédits. Au quatrième trimestre, la première banque des Etats-Unis a dégagé un bénéfice net de 12,14 milliards de dollars, soit 3,79 dollars par action, à comparer à 8,52 milliards de dollars, ou 2,57 dollar par action, à la même période de 2019. Les analystes interrogés par FactSet tablaient sur un bénéfice de 2,62 dollars par action. JPMorgan a précisé que le bénéfice comprenait un gain exceptionnel lié à la reprise de 2,9 milliards de dollars de provisions destinées à couvrir d'éventuelles pertes sur ses prêts. Cité dans un communiqué, le PDG du groupe, Jamie Dimon, a justifié cette décision par l'amélioration des perspectives économiques à la faveur de l'arrivée des vaccins et des plans de relance. La banque s'attend cependant toujours à "des incertitudes économiques importantes à court terme" alors que le montant de ses provisions pour créances douteuses à la fin de l'exercice reste proche de 30 milliards de dollars, soit plus du double du montant de la fin 2019.


Pour plus d'analyses et d'informations sur le marché, abonnez-vous à la Themes Trading newsletter. Le Thème trading "Reprise post-pandémie" est dorénavant en ligne: https://www.swissquote.ch/investment-themes-webapp/IThemeDetail.action?i...

Actions suisses

Le marché d’actions suisse a terminé la séance de vendredi en légère hausse, soutenue par les actions pharmaceutiques. Le SMI a gagné 0,2 % à 10 877 points. Le poids lourd de l'indice Novartis a augmenté de 2,1 %. La Deutsche Bank a réitéré une recommandation "d'achat" sur le titre du groupe pharmaceutique avec un objectif de cours de 100 francs. Les analystes ont pris les actions de Roche avec une recommandation "hold" et un objectif de cours de 325 francs. Roche a progressé de 1,5 %. Partners Group a également passé une bonne performance et a fait état de résultats financiers pour 2020, montrant une augmentation de 11 % des actifs sous gestion, soit environ 109 milliards de dollars. Crédit Suisse et UBS ont baissé respectivement de 0,5 et 0,4 %. Les analystes de Berenberg ont revalorisé les actions d’UBS de "acheter" à "conserver". Julius Baer et Vontobel ont été heureux de voir Citigroup augmenter son objectif de cours. Néanmoins, ils ont baissé de 0,8 et 1,0 %. Chez Geberit et Sika, la prise de bénéfices de la veille s'est poursuivie. Les actions ont baissé de 1,1 et 2,4 %, respectivement. Lanterne rouge est ABB avec une baisse de 3,4 %, suivi par Givaudan avec une baisse de 2,8 %.

Marchés internationaux

Europe

Les marchés d'actions européens ont terminé en nette baisse vendredi face au rebond de la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays. Les marchés s'inquiètent des conséquences des nouvelles restrictions sanitaires annoncées cette semaine sur les secteurs fragilisés depuis près d'un an par la crise sanitaire. L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 1% à 407,9 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont perdu 1,2% et 1,1%, respectivement. A Francfort, le DAX 30 a abandonné 1,4%, tandis que le FTSE 100 à Londres s'est replié de 1%. Autre sujet de préoccupation pour les investisseurs, la Commission européenne a averti vendredi que le laboratoire Pfizer ne pourrait pas livrer autant de doses de vaccin que promis au cours des prochaines semaines, en raison d'une modification de son appareil de production destinée à augmenter par la suite les cadences. Bouygues Telecom, filiale de Bouygues (-2,1%), a présenté son plan stratégique "Ambition 2026", qui prévoit une accélération des investissements dans la 5G et la fibre afin notament de hisser le groupe au rang de numéro deux du marché mobile en France. Bouygues Telecom estime ses investissements bruts annuels à environ 1,5 milliard d'euros entre 2021 et 2025 et à environ 1,4 milliard d'euros en 2026. SAP (+0,7% à Francfort) a publié des résultats préliminaires du quatrième trimestre supérieurs aux prévisions du consensus, selon les analystes de Berenberg.

États-Unis

La Bourse de New York a clôturé dans le rouge vendredi après la publication de ventes au détail décevantes aux Etats-Unis et alors que certains investisseurs redoutent un alourdissement de la fiscalité pour financer le plan de relance présenté par Joe Biden. Les valeurs bancaires ont également pesé sur les indices après la publication de premiers résultats fraîchement accueillis dans le secteur malgré une rentabilité supérieure aux attentes en fin d'année pour JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo. L'indice Dow Jones (DJIA) a fini la séance en baisse de 0,6%, à 30.814,26 points, et l'indice élargi S&P 500 a perdu 0,7%, à 3.768,25 points. Le Nasdaq Composite s'est replié de 0,9%, à 12.998,50 points. Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a perdu 0,9%, tandis que le S&P 500 et Nasdaq ont tous deux abandonné 1,5%. Parmi les statistiques du jour, les ventes de détail ont reculé plus fortement que prévu en décembre aux Etats-Unis, affichant une baisse de 0,7% sur un mois. La production industrielle a en revanche connu sa plus forte croissance depuis juillet (+1,6%). Citigroup (-6,9%) a également publié un bénéfice net supérieur aux attentes au titre du quatrième trimestre, mais son produit net bancaire a reculé davantage que prévu en raison d'une baisse des revenus des activités de services bancaires aux particuliers, de clients institutionnels et de financement des entreprises.

Asie

Des données publiées dans la nuit de dimanche à lundi indiquent que l'économie chinoise a connu une croissance de 2,3% en 2020, ce qui pourrait encourager les investisseurs. Soutenus par ces données, les indices phares des Bourses de Hong Kong et de Shanghai gagnaient respectivement 0,7% et 0,8% en fin de séance. La Bourse de Tokyo en revanche a clôturé en baisse de 1%.

Emprunts

Les rendements des emprunts du Trésor américain sont inchangés lundi, alors que les marchés américains resteront fermés ce jour.

Analyses

UBS augmente l’objectif de Hella à 65 (52) EUR – Buy
HSBC augmente Richemont à Buy (Hold) – Objectif 94 (83) CHF
JPM augmente l’obectif de LEG et abaisse l’objectif de Aroundtown


Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.

 
Live chat