DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Morning News

AstraZeneca prévoit de commencer à livrer un vaccin contre le Covid-19 en septembre

Sujet du jour

Le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca a déclaré jeudi qu'il commencerait à livrer le vaccin potentiel contre le Covid-19 de l'université d'Oxford en septembre, après avoir finalisé divers accords. AstraZeneca a indiqué avoir conclu des accords pour au moins 400 millions de doses et assuré une capacité de fabrication d'un milliard de doses. Le groupe a indiqué qu'il commencerait à fournir le vaccin au Royaume-Uni en septembre et distribuerait également le vaccin de manière équitable dans le monde entier sans aucun profit pendant la pandémie. AstraZeneca a par ailleurs reçu 1 milliard de dollars de la part de la Biomedical Advance Research and Development Authority (Barda), organisme qui dépend du département américain de la Santé, pour le développement, la production et la livraison du vaccin. AstraZeneca a souligné que ce vaccin pourrait ne pas fonctionner, mais le groupe s'esr engagé à faire avancer rapidement le programme clinique et à augmenter la fabrication.

Actions suisses

Le marché d’actions suisse a terminé en légère hausse mercredi. Le poids lourd Nestle l’a fait ralentir. Le SMI a gagné 0,3 % à 9 791 points. Nestlé a perdu 0,5 %. Zurich Insurance a diminué de 1,2 %. Swiss Re a réalisé un léger gain de 0,1 %. Le secteur de l'assurance a terminé lanterne rouge sur les marchés boursiers de toute l'Europe. Une fois de plus, des cyclistes économiques tels qu’ABB (plus 0,7 %), Adecco (plus 0,5 %) et Geberit (plus 1,4 %) ont été recherchés. Sika a progressé de 2,2 %. Aux États-Unis, l'enthousiasme suscité par les premiers résultats d'un candidat vaccin du fabricant pharmaceutique Moderna dans une étude clinique a été tempéré par un rapport des médias qui a critiqué la situation des données comme étant insuffisante. En conséquence, les actions de Moderna ont été mises sous pression sur le Nasdaq mardi et n'ont que légèrement remonté mercredi. Néanmoins, les actions de Lonza, la société suisse qui fabriquera le vaccin aux États-Unis pour le compte de Moderna à partir de juillet, ont augmenté de 2,7 %. Chez Julius Baer – qui est restée inchangé -, l'escompte sur le dividende de 0,75 franc a freiné. Sinon, les chiffres commerciaux convaincants publiés mardi ont de nouveau apporté un soutien. Les actions du fabricant d'appareils auditifs Sonova ont également bénéficié une fois de plus des chiffres de la société et ont gagné 1,9 %

Marchés internationaux

Europe

Les Bourses européennes ont clôturé en baisse jeudi après une série d'indicateurs montrant l'impact sévère de la crise du coronavirus sur l'économie américaine. Les opérateurs sont également préoccupés par les tensions qui se multiplient entre les Etats-Unis et la Chine. L'indice Stoxx Europe 600 a cédé 0,8%, à 340,3 points. A Paris, le SBF 120 et le CAC 40 ont perdu 1,2% et 1,1%, respectivement. A Londres, le FTSE 100 a fléchi de 0,9% tandis que le DAX 30 a reculé de 1,4% à Franfort. L'écrasante majorité des valeurs de l'indice SBF 120 ont terminé en territoire négatif. C'est notamment le cas de bioMérieux (-1,1%), qui a pourtant annoncé jeudi que ses deux tests sérologiques VIDAS anti-SARS-CoV-2 pour la détection des anticorps chez les personnes qui ont été exposées au Covid-19 ont obtenu le marquage CE. Sur le CAC 40, Unibail-Rodamco-Westfield (-8,2%) a pris la lanterne rouge alors que Saint Gobain s'est apprécié de 4,9%. A Francfort, Lufthansa a gagné 2,7%, après que la compagnie aérienne allemande a confirmé être proche d'un sauvetage par le gouvernement de Berlin via un plan de 9 milliards d'euros. A Londres, easyJet a progressé de 3,6% après avoir annoncé une reprise partielle de ses vols le 15 juin tandis qu'IAG a gagné 3,3%. La maison-mère de Jet2, Dart Group, a bondi de 18,1% après avoir réalisé une augmentation de capital d'environ 200 millions d'euros

États-Unis

La Bourse de New York a clôturé dans le rouge jeudi, après la résurgence des tensions avec la Chine et l'annonce d'une nouvelle vague de licenciements aux Etats-Unis. Après une ouverture indécise, l'indice Dow Jones (DJIA) a perdu 0,4%, à 24.474,12 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,8%, à 2.948,51 points. Le Nasdaq Composite a cédé 1%, à 9.284,88 points. Les investisseurs réagissent à la détérioration des relations entre les Etats-Unis et la Chine, observe Naeem Aslam, analyste de marché chez Avatrade. Signe d'une montée des tensions entre les deux pays, le Sénat américain a adopté mercredi un projet de loi qui pourrait empêcher les entreprises chinoises d'être cotées en Bourse aux Etats-Unis. En tête du DJIA, Boeing (+4,1%) a bénéficié du lancement de la couverture de RBC Capital avec un avis "surperformance". Starbucks (+0,4%) a fait le point sur la réouverture progressive de ses restaurants aux Etats-Unis, dont les ventes se situent désormais entre 60% et 65% de leur niveau de l'année dernière. A l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels mercredi soir, Expedia (-3,2%) a indiqué avoir observé des signes de reprise de la demande de voyages en mai, alors que certains gouvernements ont commencé à rouvrir leurs économies dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

Asie

La Chine a annoncé jeudi qu'elle imposerait de nouvelles lois de sécurité nationale à Hong Kong, ce qui risque de saper davantage encore l'Etat de droit et les libertés de type occidental qui ont permis à Hong Kong de devenir un centre financier mondial. Le président des Etats-Unis, Donald Trump a indiqué que les projets de Pékin n'étaient pas encore connus de manière détaillée mais a promis de "traiter cette question avec beaucoup de fermeté" si la Chine applique ces nouvelles lois. Le Sénat américain a parallèlement annoncé qu'un projet de loi sanctionnant les dirigeants chinois et les entités qui appliqueraient les nouvelles lois de sécurité nationale à Hong Kong allait être présenté. Ce projet de loi sanctionnerait également les banques qui font des affaires avec ces entités. Par ailleurs, le Premier ministre chinois, s'exprimant vendredi à l'ouverture de la session annuelle de l'Assemblée nationale populaire (ANP), le Parlement chinois, a déclaré que Pékin ne se fixerait pas d'objectif de croissance pour 2020, en raison de la pandémie de coronavirus et des incertitudes pesant sur le commerce international. Dans ce contexte, les Bourses asiatiques évoluent dans le rouge vendredi. Le Hang Seng, l'indice phare de la Bourse de Hong Kong abandonnait 5,6% en fin de séance, tandis que l'indice Nikkei cédait 1% à Tokyo. Le Shanghai Composite perdait 1,9%.

Emprunts

Les rendements des obligations du Trésor américain n'ont pas suivi d'orientation claire jeudi, malgré la publication de nombreuses statistiques économiques, l'augmentation des tensions géopolitiques et les discours de plusieurs responsables de la Réserve fédérale (Fed). Le rendement du bon du Trésor de référence à dix ans a baissé de 0,2 point de base, à 0,677%, tandis que celui de l'obligation à 30 ans est resté pratiquement inchangé, à 1,399%. Le taux de l'emprunt à deux ans a augmenté de 0,6 point de base, à 0,160%.

Analyses

Dt. Bank abaisse l'objectif de Jenoptik à 22 (28) EUR – Hold
CS abaisse l'objectif de Richemont à 48 (52) CHF – Underperf.
Dt. Bank abaisse Amadeus à Hold (Buy) – Objectif 45 (80) EUR

Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.

 
Live chat