DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Morning News

Netflix gagne moins d'abonnés que prévu aux Etats-Unis au T4

Sujet du jour

Netflix n'a pas atteint ses prévisions en matière de nombre d'abonnés aux Etats-Unis en fin d'année, au moment où le géant du streaming doit faire face à l'arrivée de nouveaux concurrents de poids. Netflix a annoncé mardi avoir gagné 423.000 abonnés sur son marché national au cours du quatrième trimestre. En octobre, le groupe de Los Angeles avait tablé sur une croissance de 600.000 abonnés par rapport au troisième trimestre. Le spécialiste de la télévision connectée a toutefois fait état d'une forte croissance ailleurs dans le monde, avec une hausse de 8,3 millions du nombre de ses abonnés à l'étranger, au lieu des 7 millions de clients supplémentaires qu'il avait anticipés. L'action Netflix oscillait autour de l'équilibre dans les échanges d'après clôture à Wall Street. Le titre cédait 0,2% un peu avant 23h après s'être trouvé sous pression en réaction à cette publication.

Actions suisses

Le marché d’actions suisse a terminé en légère hausse mardi. Finalement, le SMI a clôturé à un nouveau niveau record. L'indice vedette a gagné 0,4 % à 10 885 points. Parmi les piliers du SMI figurait le poids lourd Nestle, dont l'action a augmenté de 1,4 %. L'UBS a perdu 4,5 %. Bien que la banque ait présenté des chiffres d'affaires solides, elle a considérablement abaissé ses objectifs à moyen terme. Les analystes de Citigroup ont toutefois pu en tirer quelques bonnes nouvelles. Les nouveaux objectifs sont "plus fiables", ont-ils déclaré. Le Crédit Suisse a perdu 1,3 %. En revanche, les chiffres et les perspectives du fabricant pharmaceutique Lonza ont été très bien accueillis. Avec une hausse de 7,5 % Lonza a terminé en tête du tableau. Les chiffres du troisième trimestre de Logitech ont également été bien accueillis. Le fournisseur d'accessoires informatiques a confirmé ses prévisions ce qui a permis au cours de l'action de grimper de 4,6 %. Les actions des fabricants de produits de luxe Richemont et Swatch ont souffert de la crainte que le tourisme et donc les ventes de produits de luxe sur l'important marché chinois ne s'effondrent en raison du virus corona. Richemont a perdu 1,9 % et Swatch 0,5 %

Marchés internationaux

Europe

Les marchés d'actions européens ont terminé la séance de mardi en baisse limitée, au plus haut du jour, les investisseurs parvenant à relativiser en partie les craintes concernant la propagation d'un nouveau coronavirus en Asie. Alors qu'il perdait 1% en début de journée, l'indice Stoxx Europe 600 a finalement cédé 0,2%, à 423,1 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont perdu 0,5% chacun. Le DAX 30, à Francfort, a clôturé stable, tandis que le FTSE 100, à Londres, a lâché 0,5%. -Les valeurs du luxe ont été touchées par les craintes entourant la propagation du coronavirus, le secteur ayant été grandement affecté lors de l'épidémie de SRAS en 2002. A Paris, Kering (-2,1%), LVMH (-1,1%) et Hermès (-1,1%) font partie des plus fortes baisses du marché. A Londres, Burberry a cédé 0,6%. Les compagnies aériennes ont souffert également, l'épidémie pouvant miner la demande en Asie. A Londres, IAG a chuté de 3%. A Francfort, Lufthansa a abandonné 3,4% tandis qu'Air France-KLM a perdu 2,6% à Paris. A contrario, easyJet a pris 4,6% à Londres après avoir enregistré une hausse de ses revenus de 9,9% au premier trimestre de son exercice 2019-2020. La compagnie low cost a également indiqué tabler sur une baisse de sa perte avant impôts au premier semestre.

États-Unis

La Bourse de New York s'est écartée mardi de ses niveaux records de la semaine dernière, pénalisée par les craintes de crise sanitaire en Asie et par un nouveau report de la remise en service du Boeing 737 MAX. Freiné par Boeing, l'indice Dow Jones (DJIA) a clôturé en baisse de 0,5%, à 29.196,04 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a cédé 0,3%, à 3.320,79 points. Le Nasdaq Composite a abandonné 0,3%, à 9.370,81 points. Wall Street était restée fermée lundi en raison d'un jour férié. L'avionneur Boeing (-3,3%) a annoncé qu'il ne s'attendait pas à une homologation de son 737 MAX révisé avant la mi-2020, ce qui retardera la livraison d'appareils cloués au sol depuis des mois et risque d'entraîner de nouvelles dépenses d'indemnisation des compagnies aériennes. Les craintes d'épidémie en Asie pénalisent les valeurs du tourisme et notamment les compagnies aériennes. Delta Airlines a perdu 2,7% mardi et American Airlines 4,2%. Le spécialiste des véhicules de transport avec chauffeur Uber (+7%) a annoncé la vente de son activité de livraison de produits alimentaires en Inde à un rival local, ce qui permet au groupe américain qui tente de devenir rentable de se défaire d'une entreprise en difficulté. L'accord avec Zomato Media a été dévoilé mardi en Inde. Il accorde à Uber une participation de 9,99% dans Zomato.

Asie

En Asie, la plupart des marchés d'actions gagnent du terrain mercredi, malgré les craintes des investisseurs concernant l'impact que pourrait avoir l'urgence sanitaire liée au nouveau coronavirus sur les voyages et le tourisme à l'approche du Nouvel an lunaire qui commence samedi.

Emprunts

Les rendements des obligations du Trésor américain se sont repliés mardi vers le bas de leur fourchette de fluctuation récente, illustrant la quête d'actifs sûrs des investisseurs. Le rendement de l'obligation de référence à dix ans a terminé mardi à 1,768%, son plus bas niveau de clôture depuis le 3 décembre, contre 1,834% vendredi. Les marchés américains étaient fermés lundi.

Analyses

IR augmente Bayer à Hold (Sell) – Objectif 81 (61) EUR
Citi augmente RELX à Buy (Neutral) – Objectif 23 GBP
H&A agmente l’objectif de Flatex à 43 (39) EUR – Buy


Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.

 
Live chat