DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Morning News

HSBC prépare la cession de son activité de banque de détail en France – sources

Sujet du jour

HSBC prépare la cession de son activité de banque de détail en France dans le cadre de l'une des premières actions stratégiques sous la direction du nouveau directeur général par intérim, Noel Quinn, ont indiqué des personnes au fait du dossier. La cession éventuelle de la division française, déficitaire, de HSBC s'inscrit dans le cadre d'un effort à plus long terme visant à éliminer les activités dont la taille n'est pas suffisante et dont l'intérêt stratégique est faible, ont expliqué ces personnes. HSBC, l'une des plus grandes banques au monde en termes d'actifs, s'est retirée depuis 2011 de plus de 100 activités et a ramené de 87 à 65 le nombre de pays dans lesquels elle opère. Une personne connaissant bien le projet de cession a déclaré que l'acheteur le plus probable serait une banque française cherchant à accroître sa part de marché. HSBC France compte environ 300 agences et 800.000 clients, et 2% de part de marché dans les dépôts et crédits aux particuliers. Le montant que pourrait rapporter cette opération n'est pas déterminé. Les valorisations des banques européennes ont été pénalisées par une croissance lente et des taux d'intérêt négatifs. Le processus de vente formel pourrait débuter dès cet automne. HSBC continuera d'offrir des services de banque de gros en France, et Paris restera son centre névralgique pour les activités de banque d'investissement et de banque de financement dans l'Union européenne si, comme prévu, la Royaume-Uni quitte l'UE. Une porte-parole de HSBC a déclaré que la banque ne commentait pas les spéculations.

Actions suisses

Les espoirs de progrès dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ont soutenu la Bourse suisse mercredi. La Chine a dressé une liste de produits importés des États-Unis qui seront exemptés de droits de douane. Le SMI a gagné 0,8% à 10.099 points. Le fabricant de produits sanitaires Geberit a augmenté de 2,8% à 478 francs suisses, prenant ainsi la tête du SMI. Les analystes de Berenberg ont relevé la notation de Geberit de "sell" à "hold" et augmenté l'objectif de cours de 230 à 430 francs. En deuxième et troisième position se trouvaient Richemont et Swatch, pour lesquels la Chine est un important marché de vente. Richemont a progressé de 2,4% et Swatch de 2,3%. Les poids lourds du SMI se sont légèrement redressés ; Nestlé a clôturé en hausse de 0,4 % et Novartis a gagné 0,7%. Roche a pratiquement stagné avec un gain de 2 centimes. Les valeurs bancaires, qui avaient déjà bénéficié de la hausse des taux d'intérêt au cours des deux jours précédents, ont de nouveau été recherchées. Credit Suisse a gagné 1,6% et UBS 1,3%. Parmi les valeurs secondaires, Schmolz & Bickenbach a plongé de 8,1% ; l’aciériste a revu à la baisse ses prévisions de bénéfice annuel pour 2019. Les chiffres semestriels du groupe de luxe Lalique, connu surtout pour ses produits en cristal, ont été mal accueillis ; l’action a perdu plus de 5%.

Marchés internationaux

Europe

Les indices européens se sont appréciés mercredi, les investisseurs espérant un apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. L'indice Stoxx Europe 600 a clôturé en hausse de 0,9% à 389,7 points. A Paris, le CAC 40 a pris 0,4% tandis que le SBF 120 s'est adjugé 0,5%. A Francfort, le DAX 30 s'est apprécié de 0,7% et le FTSE 100 à Londres a pris 1%. ArcelorMittal (+2,4%) pourrait céder sa division de distribution de produits en acier au secteur de la construction. Hermès (-0,6%) a publié des résultats semestriels tout justes en ligne avec les attentes. Le groupe a indiqué s'attendre à compenser ailleurs le manque à gagner à Hong Kong et ne pas voir de rupture de tendance dans la région Asie-Pacifique, hors Japon. Getlink (+0,9%) a fait état mercredi d'une hausse de son trafic de passagers mais d'une nouvelle baisse de son trafic de camions en août. L'opérateur de la Bourse de Londres, London Stock Exchange Group (+5,9%), a reçu une offre de fusion de la part de son homologue de Hong Kong. L'offre de Hong Kong Exchange & Clearing valorise le LSE à 29,6 milliards de livres sterling (33,2 milliards d'euros).

États-Unis

La Bourse de New York a gagné du terrain mercredi, soutenue par les valeurs informatiques et industrielles. Après deux séances marquées par une certaine prudence dans l'attente des prochaines décisions des banques centrales, les investisseurs ont été confortés par la décision chinoise d'exempter certains produits américains de surtaxes douanières. Entraîné par des poids lourds comme Apple et Boeing, le Dow Jones (DJIA) a clôturé en hausse de 0,9%, à 27.137,04 points. Après six séances consécutives de hausse, l'indice se trouve désormais à 0,8% de son précédent record historique de 27.359 points inscrit le 15 juillet dernier. L'indice élargi S&P 500 s'est adjugé 0,7% mercredi, à 3.000,93 points, et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a gagné 1,1%, à 8.169,68 points. En tête du DJIA, Boeing (+3,6%) a confirmé s'attendre à une remise en service de son 737 Max au début du quatrième trimestre, mais a prévenu que la certification de l'appareil n'aurait pas nécessairement lieu simultanément auprès des différents régulateurs aériens. Apple (+3,2%) a profité de sa conférence de rentrée mardi pour annoncer le lancement de l'iPhone 11 et d'une nouvelle version de sa smartwatch. Le groupe a également dévoilé le prix de ses nouveaux services de streaming dans la vidéo (TV+) et les jeux vidéo (Arcade). Disponible sur abonnement pour 4,99 dollars par mois, Apple TV+ est destiné à concurrencer l'offre audiovisuelle à 12,99 dollars de Netflix (+0,1%) et celle que doit lancer Walt Disney (+0,3%) à 6,99 dollars. L'éditeur de jeux vidéo GameStop (-10%) a publié des revenus plus faibles qu'attendu au cours de son dernier trimestre fiscal.

Asie

En Asie, la plupart des marchés d'actions progressent jeudi. A Tokyo, l'indice Nikkei gagnait 1% en fin de séance, tandis que le Shanghai Composite progressait de 0,4%.

Emprunts

Les rendements des emprunts du Trésor américain ont augmenté mercredi, tandis que les investisseurs se préparaient pour la réunion de la Banque centrale européenne jeudi.Le rendement de l'emprunt de référence à dix ans a augmenté de 2,8 points de base pour atteindre 1,733%, son plus haut niveau depuis le 6 août.

Analyses

Baader Helvea abaisse son objectif de cours pour Dufry à 106 (116) CHF - Buy
UBS passe de neutre à acheter sur le titre Vestas – Objectif 585 DKK
IR augmente son objectif de cours pour Inditex à 29 (27) EUR - Hold
Coba: Rachat du LSE à Hong Kong peu probable - Reduce


Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.

 
Live chat