DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Morning News

Les livraisons de Boeing chutent sur les sept premiers mois de l'année

Sujet du jour

Toujours pénalisées par l'immobilisation du 737 MAX, les livraisons d'avions de Boeing ont reculé de plus d'un tiers au cours des sept premiers mois de 2019. L'avionneur américain a annoncé mardi avoir livré 258 appareils sur la période de janvier à juillet, contre 417 à la même période de 2018. En comparaison, Airbus a livré 458 avions entre janvier et fin juillet, ce qui place l'avionneur européen en bonne voie pour ravir cette année à Boeing le titre de premier constructeur aéronautique mondial. L'action Boeing progresse de 0,3% mardi dans un marché en nette hausse à New York, tandis qu'Airbus a clôturé en hausse de 1,1%. Pour le cinquième mois consécutif, Boeing n'a reçu aucune commande pour le 737 MAX en juillet. L'appareil est cloué au sol depuis le mois de mars en raison de son implication dans deux accidents mortels en moins de six mois. Le groupe table sur une remise en service au quatrième trimestre une fois obtenue l'homologation des systèmes de contrôle en vol. Certaines compagnies aériennes et des autorités de régulation ont toutefois estimé que le processus réglementaire risquait de retarder la reprise des vols jusqu'à l'année prochaine.

Actions suisses

L'espoir d'un règlement du différend commercial entre les Etats-Unis et la Chine a stimulé la Bourse suisse ce mardi. Les pertes initiales ont été plus que compensées après l’annonce par les Etats-Unis du report à la mi-décembre de l'instauration d’une partie de leurs nouveaux tarifs douaniers prévus pour septembre. Le SMI a gagné 0,3% à 9786 points. A son plus bas niveau du jour, l'indice s'est établi à 9641 points, alourdi par les troubles à Hong Kong et la faiblesse de l'indice ZEW allemand. Une fois de plus, l'action ABB a été recherchée, progressant de 1,4%. Elle avait bénéficié lundi de la nomination du Suédois Björn Rosengren à la direction du groupe ; elle est désormais soutenue par l'espoir qu'un règlement du conflit commercial permettrait d'éviter de graves conséquences sur l'économie et donc sur les résultats des entreprises. Pour la même raison, Richemont et Swatch ont également été recherchées ; elles ont progressé respectivement de 0,8% et 1,1%. Dans le secteur bancaire, Credit Suisse a clôturé en hausse de 1% grâce au redressement des rendements obligataires. UBS a néanmoins perdu 0,5% et le réassureur Swiss Re a augmenté de 1%. Swiss Life a reculé de 0,2%. Les chiffres semestriels de l'assureur n'ont pas été bien accueillis.

Marchés internationaux

Europe

Les principaux indices européens ont rebondi mardi après le report de droits de douane américains sur certains produits chinois, qui a relancé les espoirs d'un accord commercial malgré des négociations au point mort ces dernières semaines. L'indice Stoxx Europe 600 a terminé en hausse de 0,5%, à 372,4 points. A Paris, le CAC 40 et le SBF 120 ont pris 1% et 0,9%, respectivement. A Francfort, le DAX 30 30 s'est adjugé 0,6% tandis qu'à Londres le FTSE 100 a empoché 0,3%. Henkel (-7,1%) a publié des résultats pour le deuxième trimestre qualifiés de "nouvelle déception" par Bernstein et a abaissé ses prévisions de croissance organique et de bénéfice par action préférentielle pour 2019. TUI (-0,1%) a confirmé ses perspectives pour son exercice 2018-2019 clos fin septembre, après avoir vu son bénéfice reculer de 85% au troisième trimestre en raison de coûts exceptionnels dus à l'immobilisation de sa flotte de Boeing 737 Max.

États-Unis

La Bourse de New York a nettement rebondi mardi en réaction au report de certains des droits de douane américains qui devaient frapper des produits grand public en provenance de Chine dans les prochaines semaines. Après une ouverture dans le rouge, les indices se sont vivement redressés à l'annonce de ce délai de plus de trois mois, qui donnera du temps aux négociations commerciales tout en limitant les répercussions du conflit sur les consommateurs américains à l'approche des fêtes de Noël. L'indice Dow Jones (DJIA) s'est adjugé 1,6%, à 26.279,91 points, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 1,5%, à 2.926,32 points, et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a gagné 2%, à 8.016,36 points. Apple a signé la plus forte hausse du DJIA (+4,2%), alors que les téléphones portables et ordinateurs assemblés par le groupe en Chine figuraient sur la liste de produits qui devaient être taxés début septembre. Caterpillar (+2%) a également profité de l'apaisement des tensions commerciales. Le groupe a également annoncé que la croissance de ses ventes d'engin de chantier s'était poursuivie à un rythme inchangé en juillet.

Asie

En Asie, les marchés d'actions gagnent du terrain mercredi, soutenus par la décision des Etats-Unis de reporter l'application de tarifs douaniers punitifs sur certains produits chinois. En fin de séance, l'indice phare de la Bourse de Shanghai s'adjugeait 0,8%.

Emprunts

Le taux de l'obligation du Trésor américain à 10 ans, la référence sur le marché, a grimpé mardi à 1,680%, contre 1,640% lundi soir, porté par des données plus élevées qu'attendu sur l'inflation américaine et par les signes d'amélioration dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Analyses

Berenberg: Rentabilité "impressionnante" pour Dt.-Wohnen
IR augmente son objectif de cours pour Morphosys à 116 (96) EUR - Hold
Warburg augmente son objectif de cours pour Secunet à 138 (130) EUR - Buy
UBS ajuste ses objectifs de cours pour CRH et Heidelcement - Buy


Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.

 
Live chat