DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Morning News

La Suisse inflige une amende de à cinq banques pour entente sur le marché des changes

Sujet du jour

La Commission de la concurrence (Comco) suisse a condamné cinq banques à une amende totale de 90 millions de francs suisses (80,6 millions d'euros) pour manipulation du marché des changes. Cette amende vient s'ajouter aux pénalités déjà infligées par l'Union européenne. La Comco a indiqué jeudi que les accords amiables conclus avec les banques mettaient fin à des enquêtes sur deux cartels formés par des traders de Citigroup, JPMorgan, Barclays, Royal Bank of Scotland, UBS et Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG). Les amendes vont de 1,5 million de francs suisses pour MUFG à 28,5 millions de francs pour Citigroup. UBS a bénéficié d'une remise totale de sanction, s'étant auto-dénoncé auprès des autorités suisses. Barclays devra pour sa part payer 27 millions de francs, JPMorgan s'acquittera d'une pénalité de 9,5 millions de francs et RBS versera 22,5 millions de francs, selon la Comco. Le régulateur suisse a indiqué poursuivre son enquête sur Credit Suisse. En mai, l'Union européenne a infligé aux mêmes banques une amende collective de 1,07 milliard d'euros pour entente sur des opérations de change impliquant des traders qui ont échangé des informations via des forums de discussion en ligne entre 2007 et 2013.

Actions suisses

Jeudi, la Bourse suisse à de nouveau terminé un peu mieux que les autres bourses en Europe. Zurich Assurances et Swisscom ont gagné respectivement 0,8 et 0,6 pour cent. ABB a augmenté de 0,2 % car le groupe de biens industriels avait décroché une importante commande de l'industrie chinoise de l'électricité. Les actions des banques ont été parmi les perdants. Credit Suisse et UBS ont reculé de 1,8 % et de 0,3 %, respectivement en raison de la baisse des taux d'intérêt du marché. Seules les amendes infligées dans le cadre de plusieurs procédures en matière d'ententes dans le secteur du commerce ont été rendues publiques : Plusieurs banques doivent payer des amendes pour avoir participé à des cartels monétaires en Suisse. UBS souhaite apparemment créer une entreprise commune avec la holding financière japonaise Sumitomo Mitsui. "Vendredi, nous scellerons un partenariat dans la gestion d'actifs avec la banque japonaise Sumitomo Mitsui Trust", a déclaré Sergio Ermotti, CEO d'UBS, au Handelsblatt.

Marchés internationaux

Europe

Les marchés d'actions européens ont terminé sur une note hésitante jeudi, peinant à tirer des conclusions nettes des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, tandis que les craintes liées aux tensions commerciales continuent d'assombrir les perspectives de croissance au niveau mondial. L'indice Stoxx Europe 600 a fini en baisse de 0,02%, à 374,01 points. Le CAC 40 et le SBF 120 ont tout deux cédé 0,3%. Le DAX 30, à Francfort, a perdu 0,2%, tandis que le FTSE 100, à Londres, s'est adjugé 0,6%. Après la réunion de son conseil des gouverneurs à Vilnius, en Lituanie, la BCE a modifié jeudi ses indications prospectives, repoussant un éventuel mouvement sur ses taux d'intérêt à la mi-2020 au plus tôt au lieu de fin 2019, en raison de la récente détérioration des perspectives économiques mondiales. Renault a chuté de 6,4% après que Fiat Chrysler Automobiles a retiré sa proposition de fusion avec le constructeur français. Rémy Cointreau (-3,1%) a publié jeudi un résultat net record au titre de son exercice 2018-2019, mais la prévision d'un effet de change neutre sur le résultat opérationnel pour l'exercice en cours a déçu les investisseurs, selon Citi.

États-Unis

La Bourse de New York a gagné du terrain jeudi, alors que la Banque centrale européenne a annoncé qu'elle maintiendrait sa politique de taux bas plus longtemps que prévu. Après une ouverture hésitante, l'indice Dow Jones (DJIA) a finalement gagné 0,7%, à 25.720,66 points, et le S&P 500 a clôturé en hausse de 0,6%, à 2.843,49 points. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a progressé de 0,5%, à 7.615,55 points. En tête du DJIA, les valeurs pétrolières ont profité du rebond des cours du baril. Chevron a avancé de 2,6% et Exxon de 1,8%. Le constructeur automobile Fiat Chrysler (+0,8%) a retiré sa proposition de fusion avec le groupe français Renault, estimant que les conditions politiques n'étaient pas réunies pour permettre une telle opération. Dans le secteur des semi-conducteurs, AMD a bondi de 7,9% après le relèvement de la recommandation de Morgan Stanley de "sous-pondérer" à "pondération en ligne".

Asie

En Asie, les marchés d'actions sont pour la plupart orientés à la hausse dans des échanges peu nourris, les marchés de Hong Kong, de Chine continentale et de Taïwan étant fermés. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo gagnait 0,6% en fin de séance.

Emprunts

Le rendement de l'emprunt du Trésor américain à dix ans, titre de référence du marché, a clôturé à 2,124% jeudi, contre 2,119% mercredi. Par ailleurs, le rendement du bon du Trésor à deux ans a progressé à 1,881%, contre 1,839% mercredi, réduisant ainsi l'écart avec le rendement à dix ans.

Analyses

UBS augmente l’objectif de AB Inbev à 81 (75) EUR – Buy
Citi abaisse Renault à Neutral (Buy) – Objectif 56 (69,30) EUR
IR augmente l’objectif de Axel Springer à 58 (53) EUR – Hold


Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.

 
Live chat