DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Morning News

Michelin vise une hausse de son résultat opérationnel en 2019 malgré la Chine

Sujet du jour

Le fabricant de pneumatiques Michelin a publié lundi un chiffre d'affaires et un résultat opérationnel en hausse en 2018, en dépit de vents contraires sur les marchés de la première monte et d'effets de change fortement négatifs. Sur l'ensemble de l'année écoulée, le groupe clermontois a dégagé un résultat net de 1,66 milliard d'euros, contre 1,69 milliard d'euros en 2017. Le résultat opérationnel s'est établi à 2,77 milliards d'euros, contre 2,74 milliards d'euros un an plus tôt. Le chiffre d'affaires s'est étoffé de 0,3%, à 22 milliards d'euros contre 21,96 milliards d'euros en 2017. A taux de change constants, le chiffre d'affaires de Michelin a progressé de 4,1% et son résultat opérationnel de 11%, grâce notamment aux hausses de prix intervenues en 2017 et à la contribution du britannique Fenner, acquis au début 2018. Les volumes sont ressortis en croissance de 0,9% sur l'année écoulée. "Après un premier trimestre en recul, le groupe présente une croissance de 2% sur les neuf mois suivants, dans des marchés perturbés par la baisse de la demande chinoise et celle de la première monte", a souligné le groupe dans un communiqué. Le groupe a cependant bénéficié d'un rebond des volumes au quatrième trimestre sur le marché américain. "La fin d'année a été meilleure que prévu", a reconnu le président-directeur général de Michelin, Jean-Dominique Senard, lors d'une conférence de presse.

Actions suisses

La Bourse suisse s’est quelque peu redressée lundi. La persistance de risques économiques et politiques élevés incite peu à l’achat. Cependant, la rencontre le 14 février entre le vice-Premier ministre chinois Liu He et négociateurs américains, a été accueillie favorablement. Le Royaume-Uni et la Suisse ont signé lundi un accord visant à poursuivre leur relation commerciale après le Brexit ; le SMI a gagné 0,7% à 9069 points. Parmi les titres individuels, Julius Baer a gagné 2,7% et a pris la tête de l’indice SMI. SGS, Sika, Geberit et Adecco ont enregistré une hausse allant jusqu’à 2,1%. Les poids lourds défensifs étaient quant à eux à la traîne. Roche a relativement bien résisté avec une hausse de 0,7%. Grâce en grande partie à la forte demande de nouveaux médicaments en Allemagne, le groupe pharmaceutique a pu maintenir ses ventes dans le secteur pharmaceutique à peu près au même niveau que l'année précédente et il est en mesure de compenser l'expiration des brevets de médicaments à revenus élevés. Parmi les valeurs secondaires, Kuros a bondi de 17,8% à la suite d’un accord d'approvisionnement avec l’américain Seaspine. En revanche, Airopack Technology s’est effondré de 61,7% après avoir échoué à trouver de quoi recapitaliser la société, qui a toutefois réussi à décrocher des financements pour poursuivre l'activité opérationnelle.

Marchés internationaux

Europe

Les indices européens ont repris du terrain lundi, se redressant après leur récent déclin, les investisseurs saluant la reprise attendue des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine cette semaine à Pékin. L'indice Euro Stoxx 600 a progressé de 0,9% à 361,30 points. Le CAC 40 et le SBF 120, qui restaient sur trois séances de baisse consécutives, ont rebondi de 1,1% à Paris. Le Dax a gagné 1% à Francfort et le FTSE 100 a avancé de 0,9% à Londres. A Milan, le FTSE Mib s'est adjugé 1,3%. Technicolor a bondi de 6,9% en réaction à son entrée en négociations exclusives avec l'américain InterDigital sur la cession de ses activités de recherche & innovation (R&I). Le titre du spécialiste des salles de courrier Neopost a gagné 3%, après avoir annoncé la cession de Human Inference, société spécialisée dans le traitement des données, à EDM Media Group, une entreprise néerlandaise de stratégie marketing fondée sur les données. L'action Euronext a progressé de 0,1%. L'opérateur boursier paneuropéen a relevé lundi son offre d'achat sur la Bourse d'Oslo de 145 à 158 couronnes norvégiennes par action.

États-Unis

La Bourse de New York a terminé proche de l'équilibre lundi, partagée entre espoir et appréhension à l'approche d'un nouveau round de négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Le Dow Jones a clôturé en baisse de 0,2%, à 25.053,11 points, mais l'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,1%, à 2.709,80 points, et le Nasdaq Composite s'est adjugé 0,1% à 7.307,90 points. La hausse des valeurs industrielles sensibles à la conjoncture mondiale s'est quelque peu essoufflée en cours de séance. Caterpillar a terminé en progression de 0,3% et DowDupont de 0,6%. Dans le vert en première partie de journée, Boeing a finalement cédé 0,2%. Le constructeur aéronautique américain prévoit que les besoins en services aéronautiques au Moyen-Orient atteindront 745 milliards de dollars sur la période allant jusqu'à 2037, pour accompagner la croissance du trafic de passagers et de fret dans cette région du monde. Morgan Stanley a perdu 1,5%. La banque américaine a annoncé l'acquisition de Solium Capital, une société spécialisée dans la gestion des plans d'épargne en actions des salariés, pour 900 millions de dollars. Il s'agit de la plus importante acquisition réalisée par Morgan Stanley depuis la crise financière. Tesla a gagné 2,3%, porté par le relèvement à l'achat de la recommandation de Canaccord.

Asie

En Asie, les principaux marchés d'actions évoluent dans le vert mardi, tandis que les investisseurs se concentrent sur l'avancée des négociations commerciales sino-américaines. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo s'est particulièrement distingué, avec un gain de 2,6% à la clôture.

Emprunts

Les prix des obligations du Trésor américain ont reculé lundi alors que la Chine et les Etats-Unis ont repris leurs négociations commerciales. Le rendement de l'obligation à dix ans, titre de référence du marché, s'est établi à 2,661%, mettant fin à une série de quatre baisses consécutives. Vendredi, le rendement de cette obligation avait clôturé à 2,632%.

Analyses

UBS relève son objectif de cours pour Zurich Insurance à 315 (307) CHF - Neutre
IR relève son objectif de cours pour Ceconomy à 3,50 (2,80) EUR - Vendre
IR abaisse son objectif de cours pour Osram à 36 (40) EUR - Hold
HSBC relève son objectif de cours pour Sanofi à 82 (72) EUR - Hold


Produit par MBI Martin Brückner Infosource GmbH & Co. KG au nom de Swissquote. Toutes nos informations sont élaborées avec le soin qui s’applique au travail journalistique. Aucune responsabilité n'est assumée en cas de retards ou erreurs.

 
Live chat