DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Live Analysis

Un secteur de la défense robuste, soutenu par d'importants carnets de commandes

1

Porté par une production et des investissements élevés, le secteur de la défense promet une progression solide en 2019. La hausse de la demande devrait se traduire par une augmentation des dépenses d'équipement et une accélération des flux de trésorerie, permettant aux actionnaires de bénéficier de rachats d'actions en 2019. La montée des tensions géopolitiques reste un facteur clé d'accroissement de la demande mondiale. À titre d'exemple, aux États-Unis, l'enveloppe allouée à la défense est estimée à 686 milliards de dollars (+7 %) pour l'exercice 2019, tandis qu'à Singapour, les autorités y consacreront quelque 17 milliards de dollars, soit 30 % du budget total. Ces chiffres laissent présager une forte dynamique de croissance à travers le monde.

Outre les dépenses traditionnelles dans les équipements militaires et l'aérospatiale, les nations sont amenées à investir dans des solutions de numérisation et de cybersécurité afin de faire face à ce potentiel de menaces. Il s'agit là d'une tendance positive à court terme. À cet égard, Leidos Holdings, une société de technologie d'ingénierie active dans les domaines de la défense, du civil et de la santé, a publié des résultats concluants pour l'exercice 2018. Elle a ainsi enregistré un chiffre d'affaires de 2,52 milliards de dollars (+5,20 %) au quatrième trimestre et de 10,19 milliards de dollars (+0,20 %) sur l'année, supérieur à ses prévisions de 10,10 milliards de dollars. Le BPA dilué non-GAAP reste dans le haut de la fourchette estimée à 4,15 $ - 4,50 $. Il est intéressant de noter que le groupe a accordé la priorité à ses actionnaires, en leur restituant 88 % de l'excédent de trésorerie, soit 6,5 % de sa capitalisation boursière (rachats d'actions de 417 millions de dollars et dividendes de 198 millions de dollars), une tendance qui devrait se généraliser chez les fournisseurs de la défense, avec des rachats d'actions approchant les 4 % à 6 % dans le secteur.

La croissance de l'industrie de la défense repose essentiellement sur les dépenses des États-Unis. Cependant, la contribution des pays de l'OTAN, appelés à accélérer leurs investissements après s'être engagés à une augmentation à hauteur de 2 % du PIB d'ici 2024, ainsi que de l'Inde, de la Chine et du Japon devrait permettre aux entreprises du secteur de générer une croissance durable dans les années à venir.

CH0434695026_4_USD
USD
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
 
Live chat