DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Live Analysis

Roche a le vent en poupe, porté par un solide exercice 2018

1

Au lendemain de la présentation par Novartis de résultats inférieurs aux attentes, Roche a surpris par la solidité des chiffres de son exercice 2018 et a annoncé une prévision en hausse de son chiffre d'affaires 2019. Le titre a dépassé les 260 CHF pour la première fois en 19 mois, au grand bonheur des actionnaires qui devraient toucher un dividende de 8,70 CHF par action (précédemment : 8,30 CHF), ce qui constituerait la 32ème augmentation annuelle consécutive du dividende de l'histoire du groupe.

De fait, le géant pharmaceutique suisse affiche un CA annuel respectable de 56,8 milliards CHF (+7 %), assorti d'un résultat d'exploitation de 20,5 milliards CHF (+8 %) et d'un bénéfice net (IFRS) de 10,9 milliards CHF, soit une impressionnante progression de 23 % par rapport à 2017 (8,8 milliards CHF) grâce à un produit financier plus élevé et à l'impact positif de la réforme fiscale aux États-Unis. Concernant la contribution des unités commerciales, Pharma, la plus grande division de Roche (elle représente plus de 75 % du CA total) a engrangé 43,96 milliards CHF (+7 %), suivie de Diagnostics avec 12,88 milliards CHF (+7 %).

La récente croissance de la division Pharma a été principalement impulsée par le best-seller Ocrevus (2,4 milliards CHF de ventes), un nouveau traitement de la sclérose en plaques qui a connu le lancement le plus fructueux de l'histoire de Roche, ainsi que par les anticancéreux Perjeta, Alecensa et Tecentriq, dont les résultats ont aussi progressé. La division Diagnostics a également réalisé une bonne performance, essentiellement due à l'unité Centralised & Point of Care Solutions (+8 %), suivie d'Immunodiagnostics (+11 %). Le laboratoire reste toutefois confronté à des défis majeurs, compte tenu de la forte baisse des ventes de ses anciens traitements anticancéreux MabThera/Rituxan (-47 %) et Herceptin (-16 %) en Europe, sur fond de concentration accrue dans ce secteur.

Roche est le sixième grand groupe pharmaceutique à publier son rapport financier. À en juger par les chiffres, il semble avoir conservé sa place de leader de l'industrie pharmaceutique en 2018. Il a en outre livré la prévision de croissance du CA la plus élevée du secteur pour 2019 (dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre). Contrairement à ses pairs, qui intègrent les pressions pesant sur les prix des médicaments, Roche reste confiant dans sa capacité à compenser largement les pertes dues aux biosimilaires par l'amélioration des marges, grâce à ses traitements brevetés de la sclérose en plaques et du cancer.

CH0341837893_4_CHF
CHF
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
 
Live chat