DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Live Analysis

L'augmentation des mesures de relance profite à l'or

1

Grand gagnant de la crise du Covid-19, le dollar subit de fortes pressions vendeuses depuis la mi-mars et avait perdu plus de 8 % fin juillet.

Les mesures de relance monétaire et budgétaire sans précédent ont été le principal catalyseur du repli du billet vert. La hausse de la dette publique et les injections massives de liquidités bon marché sur les marchés financiers ont mis en lumière le risque d'une flambée de l'inflation à moyen terme. Pire encore, si les programmes politiques américains ne débouchent pas sur une amélioration des fondamentaux économiques, la première économie mondiale pourrait également faire face à une période de stagflation, qui combine inflation et chômage élevés.

La crainte d'une montée des pressions inflationnistes alimente aussi les marchés aurifères. Les fondements de la progression de l'or ont été posés mi-2018, lorsque la guerre commerciale sino-américaine a commencé à nourrir les perspectives d'un infléchissement accommodant de la Réserve fédérale (Fed).

À l'époque, la normalisation de la politique monétaire américaine était en cours. Le taux des fonds fédéraux a augmenté de 225 points de base, pour passer de 0,25 % à 2,5 % entre 2016 et fin 2018. Les taux d'intérêt US ont stagné au premier semestre 2019, avant d'entamer une glissade qui s'est accélérée en 2020 avec la pandémie de Covid-19.

L'once d'or s'échangeait à près de 1150$ en août 2018 et a franchi le seuil des 1500$ l'année suivante. L'intérêt des investisseurs pour le métal jaune s'est intensifié quand la Fed a commencé à réduire ses taux. En mars 2020, ces derniers sont tombés à zéro, lançant l'ascension de l'or vers les 2000$, ce qui avait été prédit par les grandes banques, dont Goldman Sachs et Citigroup, et n'a donc guère surpris.

La hausse de l'or est-elle appelée à persister ?

Plusieurs facteurs sont susceptibles de soutenir, voire de renforcer la progression de l'or.

En premier lieu, l'or s'est avéré être une protection efficace contre l'inflation sur le long terme. Et même si les perspectives d'inflation restent faibles, la politique ultra-accommodante de la Fed continue de tirer les rendements souverains à des niveaux tellement bas que la moindre pression inflationniste pourrait faire plonger les taux réels en territoire négatif, s'ils ne s'y trouvent déjà.

En deuxième lieu, comme mentionné précédemment, une rapide poussée de l'inflation dans le sillage de la crise sanitaire pourrait survenir avec la reprise de la demande mondiale. Si tel est le cas, les investisseurs seront de plus en plus tentés de remplacer leurs Treasuries à rendement faible ou négatif par des instruments plus rentables. À cette fin, ils ont le choix. Ils peuvent se tourner vers les actions, sachant qu'il existe un sérieux découplage entre les cours boursiers et les fondamentaux sous-jacents des entreprises, d'où le risque d'une vive correction à la baisse si une nouvelle vague de frilosité secoue les marchés. Ou ils peuvent opter pour l'or, qui n'est pas seulement une valeur refuge éprouvée, mais devrait aussi offrir une puissante protection contre la hausse de l'inflation et la dégradation des fondamentaux micro et macroéconomiques.

En troisième lieu, bien que l'or ne porte pas intérêt, il présente un coût d'opportunité d'investissement et de détention presque négligeable du fait de la chute des rendements souverains. Les investisseurs aurifères peuvent donc y voir une raison supplémentaire de conserver leurs positions existantes et de renforcer leurs positions longues.

Enfin, la forte baisse de l'appétit pour le dollar, considéré comme la valeur refuge suprême pendant la crise du Covid-19 au point de surperformer l'or, a ouvert la voie à une nouvelle hausse du métal jaune. Tant que l'escalade de la dette publique américaine, le risque d'une "guerre des capitaux" entre les États-Unis et la Chine, les perspectives d'une spirale incontrôlable de l'inflation et la politique monétaire ultra-accommodante de la Fed pèseront sur le billet vert, l'or offrira une solution de choix aux investisseurs en quête de stockage de valeur.

Par conséquent, le soutien monétaire et budgétaire sans précédent et les attentes de nouvelles mesures de relance pourraient maintenir le dollar à la baisse et l'or à la hausse. En ce cas, l'or pourrait consolider ses gains et même dépasser les 2000$ l'once.

À court terme, cependant, l'accumulation de positions spéculatives longues sur l'or pourrait entraîner une chute brutale des cours. Des prises de bénéfices soudaines sur les positions non commerciales constituent donc un risque que les investisseurs doivent envisager aux niveaux présents. Toutefois, les baisses pourraient offrir d'intéressantes opportunités d'achat sur repli aux investisseurs de moyen à long terme cherchant à profiter des avantages uniques de la détention d'or dans le contexte actuel de turbulences économiques et financières .

CH0547930260_4_CHF
CHF
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
 
Live chat