DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Live Analysis

Le ratio or/argent laisse entrevoir une nouvelle hausse de l'argent

1

Le ratio or/argent, aussi appelé "mint ratio", représente le nombre d'onces d'argent nécessaires pour acheter une once d'or. En d'autres termes, c'est le prix d'une once d'or divisée par le prix d'une once d'argent.

Si ce ratio fluctue tous les jours à présent, cela n'a pas toujours été le cas. Par le passé, il était souvent fixé par les gouvernements afin d'assurer la stabilité monétaire. Sous l'Empire romain, par exemple, il était établi à 12,1. Au titre du Coinage Act américain de 1972, il était de 15,1.

Aujourd'hui, le "mint ratio" aide les investisseurs à mesurer le rapport de valeur entre l'or et l'argent. De nombreux traders s'en servent pour déterminer si un métal est devenu trop cher ou trop bon marché par rapport à l'autre, et pour mettre en place des stratégies de trading.

Les données empiriques montrent qu'au cours des 20 dernières années, le ratio or-argent a fluctué entre 40 et 80, avec une moyenne légèrement supérieure à 60. Autrement dit, l'or s'est négocié en moyenne à 60 fois le cours de l'argent. Un passage au-dessous ou au-dessus de la moyenne incitait les investisseurs à respectivement réduire ou augmenter leurs positions longues sur le métal blanc.

Quelles sont les causes de l'écart entre l'or et l'argent ?

Les prix de l'or et de l'argent sont déterminés par des fondamentaux similaires, mais pas identiques. Les deux métaux précieux constituent une réserve de valeur, et ils sont utilisés en bijouterie ainsi que dans les applications industrielles. Cependant, l'argent offre un usage industriel plus large que l'or, tandis que ce dernier a le privilège d'être un actif refuge éprouvé en période de turbulences financières et de purge boursière.

Cela explique pourquoi l'argent est resté à la traîne de la flambée de l'or pendant la pandémie de Covid-19.

Alors que l'or a atteint des sommets historiques, dopé par l'afflux d'investisseurs cherchant à se protéger de la déroute boursière liée au Covid et de la montée des pressions inflationnistes, sur fond de mesures de relance monétaires et budgétaires massives, l'argent a fait les frais de la chute de la demande industrielle.

En conséquence, le ratio or-argent a grimpé à 120 en mars, soit le double de la moyenne des deux dernières décennies. À l'heure où nous écrivons cet article, l'once a bondi à 2075$ pour la première fois de son histoire, et le ratio or-argent est proche de 75.

Et maintenant ?

L'envolée de l'or à 2075$ a soutenu une progression de l'argent à 29$ l'once.

Les anticipations d'un retour du ratio or-argent aux moyennes historiques impliquent soit une correction à la baisse des cours de l'or, soit une accélération de la hausse de l'argent.

Les traders de métaux semblent surpondérer le deuxième scénario et envisager la possibilité d'un règlement au-dessus des 30$ l'once d'argent.

De fait, la reprise post-Covid, la réouverture des entreprises, la normalisation économique et les perspectives d'une amélioration de la demande industrielle dans un avenir proche plaident en faveur d'un renforcement de l'argent, surtout si l'or se stabilise près de ses plus hauts historiques actuels.
Les grandes banques maintiennent leur vision haussière sur les cours de l'or et de l'argent. Selon les analystes de la Bank of America, l'or pourrait inscrire un pic à 3000$ dans les 18 mois à venir. En ce cas, l'once d'argent pourrait continuer d'avancer vers les 50$.

Si la prévision d'une nouvelle hausse de 1000$ de l'once d'or nous paraît excessive, une consolidation des cours du métal jaune près des niveaux actuels devrait maintenir l'argent sur la voie d'une progression vers notre fourchette cible à moyen terme de 30-32$.

Enfin, il convient de noter que l'argent est encore loin de ses niveaux records. Dans les années 1980, il pointait à 50$ l'once, et en avril 2011, il s'échangeait à un peu moins de 45$. Par conséquent, et compte tenu de la flambée historique de l'or, le métal blanc pourrait bien faire la une dans les prochains mois.

CH0547930260_4_CHF
CHF
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
 
Live chat