DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Live Analysis

Les valorisations boursières européennes restent attractives

1

Les actions ont fait l'objet d'un regain d'intérêt au cours du mois passé. Outre l'impulsion donnée aux actifs risqués par les dernières nouvelles de la guerre commerciale, le récent message d'orientation stratégique de la Banque centrale européenne a favorisé cette tendance positive en zone euro. Les mesures d'assouplissement quantitatif annoncées par la BCE, - consistant en un programme d'achats d'obligations au rythme mensuel de 20 milliards d'euros afin de protéger l'économie du bloc monétaire -, continuent de soutenir les marchés financiers européens. La banque centrale n'a, curieusement, pas fixé de date de fin à son QE, ce qui a convaincu les investisseurs que la hausse des actifs européens n'était pas terminée, d'autant que les indices du vieux continent ont clôturé le mois de septembre en territoire positif, devant leurs homologues américains. Malgré les commentaires du président sortant de l'institution, Mario Draghi, - selon lesquels les gouvernements européens devraient également mettre en place une politique budgétaire expansionniste pour tirer pleinement profit des mesures -, et la menace de l'imposition par les États-Unis de taxes douanières sur les produits de l'UE, les actions européennes affichent toujours des valorisations attractives.

À titre d'illustration, les multiples P/E du STOXX Europe 600 s'établissent à 18x, un chiffre relativement bas par rapport à mi-septembre 2017 à des niveaux de cours similaires (20.40x). Sur la même période, les rendements des dividendes ont gagné près de 0,5 point de pourcentage. Ils sont actuellement estimés à 3,86 %, contre 2 % pour le S&P 500. À cet égard, l'investissement dans le groupe d'ingénierie industrielle et d'électronique Siemens AG paraît offrir une opportunité d'achat intéressante. Outre les changements projetés au sein de la haute direction en raison de la mise en œuvre de la stratégie Vision 2020+ qui vise à transformer le conglomérat diversifié allemand en une holding, Siemens devrait gagner des parts de marché supplémentaires, tout en conservant sa clientèle. Dans ce contexte, elle s'appuie sur son pilier stratégique, constitué par les activités de Healthineers et Siemens Gamesa, où elle prévoit de réaliser des marges de l'EBITA ajusté dans la fourchette de 17 – 21 % et 7 – 11 % respectivement, contre 9 % sur l'exercice 2018. De plus, après l'IPO réussie de Siemens Healthineers et la cession à venir de son pôle Gaz et Énergie en vue de centrer son cœur de métier sur les activités rentables, la société devrait conserver ses autres divisions, dont Smart Infrastructure et Digital Industries. Dans le cadre de son plan de refonte, Siemens est donc appelée à offrir des opportunités attractives au niveau de valorisation actuel (-2.60 % depuis le début de l'année), sans négliger le rendement du dividende actuel, estimé à 4 %.

Les opportunités de marché s'avèrent donc solides en zone euro, en privilégiant une stratégie d'investissement sur la valeur, plutôt que sur la croissance, dans le contexte actuel.

CH0385843708_4_EUR
EUR
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
 
Live chat