DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Live Analysis

La flambée de l'or favorisée par la persistance de la guerre commerciale

1

La trêve estivale semble toucher à sa fin. Des mots lourds de sens comme "guerre commerciale", "manipulation des devises" ou "ralentissement de l'économie mondiale" dominent l'actualité des marchés. Wall Street a ainsi signé sa pire séance de l'année début août 2019, marquée par un Dow Jones Industrial Average en chute de 2,90 %, soit 767 points, sa plus forte baisse en valeur absolue depuis décembre 2018. Les craintes d'une escalade de la guerre commerciale sino-américaine et de son impact sous-jacent sur les économies mondiales devraient également contraindre la Réserve fédérale à adopter une politique monétaire plus expansionniste, une aubaine pour les traders pariant sur l'affaiblissement du billet vert et l'appréciation des actifs refuges non productifs. À cet égard, les principaux indices de l'or, dont les contrats à terme du métal jaune et le S&P Commodity Producers Gold Index, évoluent à des sommets de plus de 6 et 3 ans respectivement. Bien que le cours de l'or paraisse stagner sur le niveau de résistance majeur des 1 500 $ (17 % depuis le début de l'année), l'investissement dans des acteurs solides du secteur de l'exploitation aurifère pourrait être à même d'offrir une bonne protection contre une décélération économique mondiale, tout en bénéficiant d'une hausse à long terme.

L'annonce par le président américain Donald Trump d'une nouvelle salve de taxes douanières de 10 % sur 300 milliards $ d'importations chinoises en septembre 2019 et le possible revirement de la politique d'inaction actuelle de la Fed ont déclenché une envolée surprise du cours de l'or début août (+6 %). Ce dernier se stabilise à présent autour des 1 500 $, tandis que les marchés actions semblent reprendre des couleurs. Malgré la récente stagnation du prix au comptant du lingot, les fondamentaux restent constructifs. En témoignent les achats conséquents effectués par la Banque populaire de Chine, qui a étoffé ses réserves d'or pour le huitième mois consécutif en les portant à un total estimé de 62,26 millions d'onces (1 765 tonnes), sur fond de montée des risques de récession. L'investissement dans les sociétés aurifères reste donc attractif, compte tenu du solide soutien à l'aversion au risque et du maintien probable de la demande de métal jaune à un niveau élevé, même dans un climat de marché positif. Le rebond d'août doit néanmoins inciter les investisseurs à se montrer sélectifs.

Après une reprise notable intervenue ces trois derniers mois dans le sillage du rachat de Goldcorp mi-avril 2019, qui avait entraîné un effondrement de 17 % du titre, la prime versée par Newmont pour acquérir Goldcorp (prix d'achat estimé : 10 milliards $), Newmont Goldcorp présente des potentiels intéressants à long terme. Devenue leader mondial du secteur aurifère, détrônant Barrick Gold au passage, la société devrait produire un total de 6 à 7 millions d'onces d'or (187,5 à 218,75 tonnes), et générer de solides économies grâce aux synergies estimées à 365 millions $ par an au cours des trois prochaines années. Malgré un environnement difficile dû à la restructuration d'un vaste portefeuille comprenant 16 actifs à long terme, elle est appelée à bénéficier directement de l'augmentation de la demande d'or, car la valorisation de sa production du métal précieux et de ses réserves inexploitées devrait stimuler la valeur du titre. Au vu de ses derniers résultats trimestriels, Newmont Goldcorp est bien parti pour atteindre sa prévision de production sur l'exercice 2019, soit 6,5 millions d'onces d'or (203,125 tonnes). Eu égard à la persistance de vives tensions commerciales et à la tendance des grandes banques centrales à s'orienter vers des mesures de relance, la demande d'avoirs en or tangibles restera certainement élevée.

CH0341837885_4_USD
USD
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
 
Live chat