DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Live Analysis

L'action Tesla rattrapée par l'effet boomerang

1

La spectaculaire envolée boursière de Tesla, la société de véhicules électriques (VE) d'Elon Musk, se voit limitée par les vendeurs nets, qui ont impulsé une tendance baissière après le record historique de 967,51 $ atteint par le titre en intraday. Malgré l'application de la règle de la SEC sur les ventes à découvert visant à atténuer les pressions baissières dues à la multiplication de ces opérations, d'importants shorts sur Tesla paraissent prendre finalement la main. Le constructeur de la Silicon Valley a présenté un rapport d'activité légèrement supérieur aux attentes pour le quatrième trimestre 2019, avec un chiffre d'affaires de 7,38 milliards $ (consensus : 7,06 milliards $) et un BPA de 2,14 $ (consensus : 1,74 $), tout en annonçant une hausse d'un tiers des ventes de véhicules à un demi-million (2019 : 367 000) dans ses prévisions 2020. Il semble avoir convaincu les investisseurs particuliers, comme en témoignent les 12 000 clients de la maison de courtage Robinhood qui ont acheté l'action Tesla pour la première fois le lundi 3 février 2020 dans la foulée de la publication des résultats. Le cours a terminé à 780 $ le même jour, dopé par une folle frénésie en contradiction avec les opinions de neutres à négatives des analystes.

La soudaine flambée de Tesla pose néanmoins question. Sur la période considérée, les positions courtes (environ 17,55 % du flottant) sont restées stables et dans la fourchette la plus basse depuis l'IPO, laissant penser que la confiance dans le potentiel de croissance de l'entreprise demeure intacte. Pourtant, de forts vents contraires devraient persister au premier trimestre et pendant une bonne partie du deuxième trimestre 2020. En effet, la stratégie du constructeur repose largement sur la montée en puissance de la giga-usine de Shanghai (capacité max. de 500K unités en phase finale de développement). Or, l'arrêt des usines imposé par les autorités chinoises est toujours en place, et les magasins de Chine continentale sont momentanément fermés. Compte tenu de la diminution des ventes de véhicules résultant du ralentissement de l'économie chinoise et de la saturation du marché, conjuguées à l'épidémie de coronavirus, les équipementiers semblent devoir optimiser leur structure de coût en s'appuyant sur les filières locales de la chaîne d'approvisionnement, tout en diversifiant leurs activités. C'est le cas de Tesla, qui compte accroître sa flotte de véhicules grâce à la signature d'un contrat avec l'État allemand du Brandebourg portant sur l'exploitation d'ici juillet 2021 d'une giga-usine en Europe (« Tesla Giga Berlin » ou « Gigafactory 4 ») d'une capacité estimée à 500K et dont la construction est prévue début 2020. En outre, les solutions de déploiement de stockage et d'énergie solaire devraient en soutenir l'expansion. Pour l'instant, Tesla paraît plus que survalorisée (PER estimé à 108 contre 5,55 et 5,80 pour GM et VW respectivement), avec des attentes d'une tendance baissière du cours allant de 10% – 50%. Par conséquent, de meilleurs points d’entrée devraient se présenter au deuxième trimestre 2020.

CH0385843690_4_USD
USD
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
US88160R1014_67_USD
USD
Trade
Open
Close
High/Low /
Volume
Market
Ask
Bid
 
Live chat