DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Daily Market Brief

Wall Street partagée mardi, baisse surprise de la confiance des consommateurs

1

Wall Street partagée mardi, baisse surprise de la confiance des consommateurs

Par Strategy Desk

La Bourse de New York a présenté un tableau contrasté mardi, mais les baissiers ont dominé, les craintes entourant la nouvelle souche du Covid et les mauvaises données économiques contrebalançant l'optimisme suscité par le deuxième plan de relance. Le S&P 500 a lâché 0.21% et le Dow Jones 0.67%, tandis que le Nasdaq à forte coloration technologique a gagné 0.51% pour signer un nouveau record grâce à Apple. L'indice Russell 2000 des petites capitalisations a, lui aussi, progressé et inscrit un nouveau pic. Insensible à la tendance baissière, Apple s'est adjugé environ 3%, porté par des rumeurs selon lesquelles le géant de l'informatique prévoyait de fabriquer une voiture électrique d'ici 2024. Les haussiers ont salué l'approbation du plan d'aide de 892 milliards de dollars voté par le Congrès pour soutenir une économie mise à mal par l'impact des restrictions.

Les baissiers ont toutefois pris la main. Les investisseurs craignent que la nouvelle souche du Covid découverte au Royaume-Uni, qui semble se propager plus rapidement, entraîne des confinements supplémentaires.

Les Bourses ont également été pénalisées par les statistiques économiques publiées mardi. D'après les données du Conference Board (CB), la confiance des consommateurs a marqué un deuxième mois consécutif de repli, pour tomber à un plus bas de quatre mois. Le CB en a attribué la cause aux problèmes d'emploi et au report d'un deuxième plan d'aide par le Congrès. L'indice est ressorti à 88.6 en décembre contre 92.9 en novembre, quand les analystes tablaient sur une hausse de 97.0 en raison de la distribution du vaccin.

Tesla a perdu encore 4% mardi, prolongeant sa baisse lors de sa deuxième journée en tant que composante de l'indice S&P 500. Le titre a abandonné 10% depuis le plus haut record atteint vendredi.

La plupart des places asiatiques sont orientées à la hausse mercredi. Elles se sont écartées de leurs plus hauts de séance lorsque le président Donald Trump a déclaré qu'il ne ratifierait pas le plan de relance voté par le Congrès et a demandé à ce que les montants soient augmentés. Les haussiers ont néanmoins repris du poil de la bête quand le président élu Joe Biden a assuré que son administration ferait pression pour obtenir un troisième paquet d'aide au début de l'année prochaine.

Au moment de la rédaction de ces lignes, l’indice chinois Shanghai Composite est en hausse de 0,54 % et la composante de Shenzhen affiche une progression de 0,72 %. L’indice Hang Seng de Hong Kong est en hausse de 0,43 %.

Le Nikkei 225 du Japon a clôturé en hausse de 0,30 %. La Banque du Japon a publié plus tôt le procès-verbal de sa réunion de politique monétaire d'octobre, exprimant ses craintes que la « déflation ne s'installe » si le coronavirus se répand à nouveau et entrave l'activité économique.

L’indice KOSPI de Corée du Sud a grimpé de plus de 1 %.

LG Electronics a annoncé plus tôt dans la journée qu'elle avait accepté de créer une entreprise commune d'un milliard de dollars avec le fournisseur de pièces automobiles Magna International pour fabriquer des moteurs électroniques, des onduleurs et des chargeurs embarqués. La nouvelle entité prendra le nom de LG Magna e-Powertrain.

En Australie, l'indice ASX 200 a progressé de 0,66 %.

Sur le marché des matières premières, les cours du pétrole baissent pour une troisième séance consécutive, car les investisseurs réagissent aux inquiétudes suscitées par la nouvelle mutation de COVID qui pourrait provoquer davantage de confinements et donc affecter la demande de brut. Par ailleurs, l'American Petroleum Institute (API) a déclaré hier que les stocks de pétrole brut ont augmenté de 2,7 millions de barils la semaine dernière, alors que les analystes prévoyaient une baisse de 3,2 million de barils. Les menaces de Trump de ne pas signer le nouveau projet de loi sur les mesures de relance exercent une pression supplémentaire sur les prix du brut, qui ont chuté d'environ 1,50 % jusqu'ici. Les prix ont baissé de près de 6 % au cours des trois dernières séances.

L'or est en train de perdre ses gains antérieurs suite aux propos de Trump. Le métal a perdu 0,14 %, à 1 867 dollars.

Sur le marché des changes, le dollar américain est à nouveau en baisse en raison de la publication de mauvaises données économiques, malgré la forte demande de valeurs refuges en raison des nouvelles craintes suscitées par la COVID. L'indice du dollar est actuellement en baisse de 0,20 % à 90,368. La paire EUR/USD est en hausse de 0,19% à 1,2186.

La livre sterling est en hausse par rapport aux deux principales monnaies, car la Grande-Bretagne et l'Union européenne font un dernier effort pour conclure un accord commercial. La pêche reste cependant un obstacle majeur qui peut menacer la conclusion de l'accord.

 
Live chat