DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Daily Market Brief

Les futures sur indices US en mode attentiste, le Congrès trouve un accord sur un plan de relance, nouvelle souche de Covid découverte au Royaume-Uni

1

Les futures sur indices US en mode attentiste, le Congrès trouve un accord sur un plan de relance, nouvelle souche de Covid découverte au Royaume-Uni

Par Strategy Desk

Les futures sur indices américains sont stationnaires, le Congrès s'étant enfin mis d'accord sur un plan d'aide.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, les contrats à terme sur le S&P 500 reculent de 0.12%, tandis que ceux sur le Dow Jones et le Nasdaq prennent 0.08% et 0.24% respectivement.

A l'ouverture des marchés ce lundi, Tesla fera ses débuts dans le S&P 500 avec une pondération de 1.69%, la cinquième derrière Apple, Microsoft, Amazon et Facebook. Vendredi, le constructeur de véhicules électriques a bondi d'environ 6% pour clôturer à un plus haut record de $695. Le titre s'est envolé de plus de 700% jusqu'ici cette année.

Mitch McConnell et Chuck Schumer, respectivement leader de la majorité et de la minorité au Sénat, ont annoncé que les membres du Congrès avaient trouvé un consensus sur un plan de soutien de 900 milliards de dollars. Le projet de loi sera soumis au vote aujourd'hui. Si cet événement majeur a déjà été intégré, le train de mesures de stimulation devrait soutenir la Bourse et favoriser les actifs risqués aux dépens des valeurs refuges. Le projet de loi comprend des paiements directs aux chômeurs.

Vendredi, la FDA a autorisé l'utilisation en urgence du vaccin de Moderna, le deuxième homologué. Précédemment, Pfizer avait obtenu le feu vert des autorités sanitaires pour son vaccin développé en collaboration avec l'Allemand BioNTech.

Nike a relevé vendredi sa prévision de chiffre d'affaires annuel, la demande de vêtements de sport de plein air ayant fortement augmenté sur fond de pandémie. Le titre a gagné plus de 5% dans les échanges après-Bourse. Il a grimpé d'environ 37% depuis le début de l'année. La pandémie a encouragé de nombreuses personnes à se tourner vers des activités telles que la course à pied ou le vélo, ce qui a stimulé la demande de vêtements de sport.

L'Asie évolue en ordre dispersé, mais les baissiers dominent, les investisseurs s'inquiétant de la nouvelle souche de Covid-19 qui a fait son apparition au Royaume-Uni et se propage rapidement. Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, a reconnu que la nouvelle souche était "hors de contrôle". Le gouvernement a instauré un confinement d'urgence à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre. De nombreux pays ont interdit les vols en provenance du Royaume-Uni.

A l'heure de la rédaction du présent bulletin, le Shanghai Composite avançait de 0.76%, et le Shenzhen Component de 1.87%. La Banque populaire de Chine a laissé en l'état son taux d'emprunt des entreprises et des ménages pour le huitième mois consécutif, conformément aux attentes des analystes. Les taux préférentiels des prêts à un et cinq ans ont été maintenus à 3.85% et 4.65% respectivement.

Les tensions sino-américaines continuent de se dégrader. Pékin pourrait riposter après la mise sur liste noire de plus de 60 sociétés chinoises, dont le premier fabricant chinois de semi-conducteurs.

Le Hang Seng de Hong Kong a cédé 0.43%.

Le Nikkei 225 japonais a lâché 0.18%. Le Kospi sud-coréen a réussi à se reprendre et progresse de 0.23%.

En Australie, l'indice ASX 200 a chuté de 0,08 %.

Sur le marché des matières premières, les cours du pétrole ont chuté de plus de 3 % car les investisseurs craignent que la nouvelle souche de COVID trouvée au Royaume-Uni n’oblige les gouvernements d’imposer davantage de confinements et n’affecte ainsi la demande de brut. Ailleurs, l'or tire parti de son statut de valeur refuge et a franchi la barre des 1 900 dollars pour la première fois depuis début novembre. Les contrats à terme sur le métal précieux sont en hausse d'environ 1 %.

Sur le marché des changes, le dollar américain progresse, stimulé par la même demande des valeurs refuges. L'indice du dollar est en hausse de 0,52 % à 90,425. La paire EUR/USD est en baisse de 0,58% à 1,2184. La livre sterling a chuté d'environ 1,50 % par rapport au dollar et de plus de 0,80 % par rapport à l'euro en raison des nouvelles mesures d'urgence de confinement.

Pendant ce temps, les investisseurs observent l'impressionnante hausse du marché des crypto-monnaies, le Bitcoin ayant récemment touché son sommet record pour la première fois depuis décembre 2017 pour consolider au-dessus des 20 000 dollars. La plus grande crypto-monnaie par capitalisation boursière se négocie actuellement à 24 000 dollars, soit une hausse de plus de 220 % depuis le début de l'année. Ethereum a fait un bond de plus de 400 % depuis le début de l'année. La deuxième plus grande crypto-monnaie graphique est en train d'adopter une version majeure appelée Ethereum 2.0.

Alors que de nombreux investisseurs institutionnels parient sur le Bitcoin et d'autres monnaies numériques pour leur capacité à servir de réserve de valeur, en particulier pendant la pandémie. Un autre aspect clé qui attire les investisseurs passionnés est la technologie qui sous-tend les crypto-monnaies - la blockchain. Également appelée technologie des registres distribués (DLT), elle peut être utilisée pour n'importe quel cas d'utilisation en fournissant des solutions quotidiennes privées, transparentes, fiables, efficaces et efficientes à un coût moindre. La Blockchain devrait transformer de nombreux secteurs, à commencer par celui de la finance. La pandémie de COVID a entraîné une adoption rapide de solutions numériques, ce qui favorise la « blockchain » - une technologie qui encourage l'automatisation grâce à la fonctionnalité de contrat intelligent. La technologie est déjà mise en œuvre à différents niveaux dans de nombreux secteurs, mais son adoption devrait s’accélérer l'année prochaine, car d'autres solutions seront mises au point dans les domaines de la banque et des paiements, de la cybersécurité, des chaînes d'approvisionnement, de l’assurance, de la technologie et de l'IdO, des transports, du droit et de l'immobilier.

En dehors de l’univers des entreprises, de nombreux gouvernements et institutions étatiques mettent également en œuvre la blockchain. Les grandes banques centrales envisagent également l’adoption des monnaies numériques basées sur la blockchain, connues sous le nom de CBDC (monnaie numérique de banque centrale). La Banque centrale européenne, ainsi que la Banque d'Angleterre et les banques centrales du Japon, de la Suisse et de la Suède, ont créé en janvier un groupe de réflexion pour tester et éventuellement mettre en œuvre la CBDC.

La Chine a déjà testé un yuan numérique, bien qu'il ne repose pas sur une infrastructure de blockchain. Néanmoins, Pékin a fait l'éloge de cette technologie.

Dans l'ensemble, l’univers de la blockchain offre de nombreuses possibilités aux investisseurs, car la tendance restera très attrayante.


 
Live chat