DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Daily Market Brief

Wall Street bondit de plus de 1% sur les espoirs de relance, la Fed au centre de l'attention

1

Wall Street bondit de plus de 1% sur les espoirs de relance, la Fed au centre de l'attention

Par Strategy Desk

Wall Street a terminé en hausse mardi, dopé par l'optimisme entourant la probable adoption par le Congrès d'un plan de relance massif. Par ailleurs, les investisseurs attendent l'issue ce mercredi de la dernière réunion de l'année de la Réserve fédérale.

Le S&P 500 a pris 1.29%, le Dow Jones 1.13% et le Nasdaq 1.25% sous l'effet de l'envolée d'Apple. Le géant de l'informatique a gagné plus de 5% pour inscrire un pic de trois mois, après des informations de l'agence de presse Nikkei, selon lesquelles il prévoit d'augmenter la production d'iPhones de 30% au premier semestre 2021. D'après des sources au fait du dossier, Apple a demandé aux fournisseurs de fabriquer jusqu'à 96 millions de smartphones, dont les iPhones 12 et iPhones 11.

Les actions ont été stimulées par l'annonce d'avancées des discussions du Congrès sur le prochain plan d'aide, les démocrates et les républicains semblant décidés à lancer de nouvelles mesures de soutien. L'optimisme a permis au S&P 500 de se reprendre après une série baissière de quatre jours due à la forte augmentation des cas de coronavirus dans la plupart des Etats américains. New York a même durci ses restrictions et d'autres régions pourraient suivre son exemple. Les investisseurs attendent la distribution massive dans les prochains mois du vaccin anti-Covid récemment approuvé.

La technologie a été le plus performant des 11 grands secteurs du S&P 500.

La Fed laissera probablement entrevoir un assouplissement de la politique monétaire dans un avenir proche. La distribution du vaccin permet d'espérer une amélioration des perspectives 2021.

Moderna devrait devenir le deuxième fabricant d'un vaccin anti-Covid à obtenir l'approbation de la FDA. Cette dernière n'a exprimé aucune inquiétude concernant les essais de dernière phase de la biotech américaine et s'apprête à donner son feu vert vendredi. Moderna a cependant chuté de plus de 3%.

En Asie, les actions asiatiques sont en hausse ce mercredi, dans le sillage du rebond des actions américaines. Les investisseurs sont focalisés sur l'actualité des vaccins anti-COVID et le prochain plan de relance américain.

Au moment de la rédaction de ces lignes, l’indice chinois Shanghai Composite est en hausse de 0,12 % et la composante de Shenzhen affiche une progression de 0,04 %, après une ouverture à la baisse. Les dirigeants chinois se réuniront à l'occasion de la Conférence centrale annuelle sur le travail économique plus tard cette semaine afin de définir les priorités économiques pour l'année prochaine.

Le Nikkei 225 du Japon a clôturé en hausse de 0,25 %.

Honda a annoncé hier qu'elle rappelait environ 1,8 million de voitures dans le monde en quatre campagnes. Certains de ces rappels sont liés à des incendies signalés. Plus de 80 % des véhicules rappelés se trouvent aux États-Unis.

L’indice KOSPI de Corée du Sud est en hausse de 0,45 % alors même que le pays a signalé un record de 1 078 nouvelles infections à coronavirus mercredi.

En Australie, l'indice ASX 200 a clôturé en hausse de 0,72 %.

L'indice Hang Seng de Hong Kong a grimpé de près de 1 %. Le Conseil législatif de la ville devrait voter la semaine prochaine un plan de relance de 5 à 6 milliards de dollars HK (645 millions de dollars américains) pour soutenir les entreprises touchées.

Les prix du pétrole sont en baisse mercredi en raison du rapport hebdomadaire de l'American Petroleum Institute, qui a fait état d’une augmentation inattendue de 1,973 millions de barils la semaine dernière, alors que les analystes s'attendaient à une baisse de 3,5 millions de barils. Les investisseurs sont également préoccupés par les restrictions plus strictes imposées dans de nombreux États américains et pays européens. Le WTI et le Brent ont tous perdu plus de 0,20 % jusqu’ici.

L'or est en hausse, l’attention des investisseurs étant concentrée sur les progrès du plan d'aide américain et sur la prochaine décision de la Fed concernant les taux d'intérêt. Le lancement du vaccin anti-COVID soutient également l’espoir d'une reprise économique rapide. Le métal a grimpé de 0,27 %, à 1 860 dollars.

Sur le marché des changes, le dollar américain est en baisse pour une troisième séance consécutive, l'intérêt pour les actifs à risque étant stimulé par l'optimisme suscité par le vaccin anti-COVID, la politique accommodante de la Fed et les nouvelles mesures de relance. L'indice du dollar américain est en baisse de 0,03 % à 90,388, touchant à nouveau son plus bas niveau depuis avril 2018. La paire EUR/USD est en hausse de 0,07 % à 1,2160.

La livre sterling corrige après une forte séance mardi, soutenue par des informations selon lesquelles un accord sur le Brexit était encore possible. Cependant, le Premier ministre britannique Boris Johnson a réitéré que l’issue la plus probable était un divorce sans accord.


 
Live chat