DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Daily Market Brief

Les négociations budgétaires progressent aux Etats-Unis. La décision de la BoE dans la mire US.

1

Les négociations budgétaires progressent aux Etats-Unis. La décision de la BoE dans la mire US.

Par Ipek Ozkardeskaya

Wall Street a progressé sur fond d'espoir d'avancées dans les discussions sur le prochain plan de relancebudgétaire américain. La Maison Blanche a fait quelques concessions pour mettre fin à l'impasse, mais les démocrates en demandent davantage. La présidente de la chambre des représentants, Nancy Pelosi, a assuré que les démocrates étaient déterminés à conclure un accord d'ici vendredi. L'anticipation de bonnes nouvelles a soutenu les achats d'actions US.

L'Asie boursière a évolué en ordre dispersé. Les grands indices ont marqué un recul, pénalisés par l'escalade des tensions entre Washington et Pékin. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pampeoa déclaré qu'il voulait voir les "applications chinoises non fiables" retirées des App Stores, portant les hostilités au-delà deTikTok. Shanghai (-0.38%) et Hong Kong (-1.59%) ont cédé du terrain et le Nikkei a perdu 0.51%, tandis que l'ASX 200 (+0.31%) a été soutenu par les valeurs minières, énergétiques et industrielles.

Le dollar a glissé sous les 93, tandis que les bons du Trésor américains à 10 ans ont atteint0.54%. La forte demande en Treasuries US en dépit de la dette souveraine galopante des Etats-Unis continue de maintenir les rendements souverains près de leurs plus bas historiques, sans doute parce qu'il n'y a guère d'alternatives aux titres souverains américains "sans risque", dans la mesure où les dettes publiques augmentent dans le monde entier.

L'or a poursuivi son envolée pour franchir les $2050 l'once mercredi. Les prises de bénéfices sont étonnamment faibles et la hausse ne montre aucun signe d'épuisement aux niveaux actuels. Néanmoins, une correction à la baisse se produira probablement lorsque le calme reviendra à Beyrouth, ce qui ramènera l'once dans la zone des $2000/1980. Si le support résiste à ce niveau, nous pourrions voir une consolidation et une nouvelle tentative de progression. Sinon, un rapide dénouement des positions longues spéculatives à court terme pourrait intervenir, accompagné d'un brutal repli.

Sur le front des données, les PMI des services européens de juillet publiés hier ont été prometteurs, bien que légèrement inférieurs aux attentes des analystes. Les grands indices européens ont clôturé en territoire positif. Le FTSE a surperformé ses homologues grâce aux valeurs minières, notamment aurifères, qui ont porté l'indice riche en matières premières au-delà des 6110 points. L'activité sur les futures FTSE (-0.57%) laisse entrevoir une correction baissière à l'ouverture, mais l'indice des blue chips britanniques devrait rester soutenu par la hausse des cours du pétrole et des matières premières, et consolider au-dessus des 6000.

La hausse des prix du pétrole suite à l'explosion de Beyrouth a poussé le brut WTI au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours de 43 dollars le baril mercredi, mais des offres significatives ont bloqué la voie au-dessus de ce niveau.Les bouleversements de l'offre ont tendance à avoir un impact positif de courte durée sur les prix du pétrole, à condition que le marché mondial du pétrole soit déjà inondé par une offre excédentaire.Seule une révision à la hausse des prévisions de la demande pourrait porter le rebond du pétrole à un niveau durablement plus élevé.Sinon, les investisseurs continueront à chasser les meilleures opportunités de vente pour faire baisser le prix du baril près et sous la barre des 40 dollars

La paire EURUSD a presque entièrement récupéré ses pertes de début de semaine face à un dollar américain globalement faible et se prépare à attaquer le support des 1,19 pour la deuxième semaine consécutive.Le potentiel de hausse de la paire dépend principalement de la performance globale du dollar américain.Un nouveau glissement du billet vert ouvrira la voie à une progression vers le niveau de 1,20.

Le câble consolide également ses gains au-dessus de la barre des 1,31, en raison de la faiblesse du dollar américain.Le fait marquant de la journée est la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE).La BoE devrait maintenir sa politique de taux d'intérêt et d'achat d'actifs inchangée lors de la réunion de ce mois, mais des rumeurs laissent entendre que vers la fin de l'année, la banque devrait autoriser les banques à emprunter à des taux négatifs, ou augmenter le volume de fonds disponibles au taux bancaire pour assouplir davantage les conditions financières.Par conséquent, les colombes de la BoE devraient exercer une certaine pression pour faire baisser la livre sterling face au dollar et à l'euro.

 
Live chat